eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 12e > Lieux clés Paris 12e > Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration > DERNIERS JOURS de l’exposition Fashion Mix, ou les créateurs étrangers qui ont (...)

DERNIERS JOURS de l’exposition Fashion Mix, ou les créateurs étrangers qui ont participé à faire de Paris la capitale mondiale de la mode...

Dernière mise à jour : jeudi 1er décembre 2016, par Expositions

À la Cité de l’Histoire de l’immigration, du 9 décembre 2014 au 28 juin 2015 (prolongation), l’exposition Fashion Mix rend hommage aux créateurs d’origines étrangères venus enrichir la mode en France, qu’ils aient été russes, arméniens, italiens, espagnols, japonais, belges...

Fin avril 2015, l’exposition, qui est formidable et rencontre un succès considérable, avait déjà reçu quelque 67 000 visiteurs

Cette excellente idée d’exposition offre aux visiteurs une large palette de ce qui s’est fait de mieux et de plus novateur dans la mode, que l’on dit "de Paris", depuis le milieu du XIXe siècle jusqu’à 2014.

Quelque 110 modèles emblématiques, de 70 créateurs de renom, et des recherches poussées sur les aventures de ces personnalités et artistes venus des 4 coins du monde, leur arrivée, leurs ressentis, eux qui acceptaient cet exil pour des raisons politiques ou artistiques, attirés par la capitale de la culture, de l’élégance et des libertés, le lieu où ils allaient s’exprimer.

Issey Miyake. Ensemble veste et jupe. Vers 1993 (tissu maille polyester plissé).

De toute évidence, les histoires de la mode et des immigrations se sont très étroitement mêlées de tous temps. Soulignons ici l’intérêt de faire travailler ensemble sur cette belle idée, si évidente à partir du moment où elle est émise, les équipes du Palais Galliera et celles de la Cité de Histoire de l’immigration.

Formidables personnalités que ces créateurs immigrés dont les succès célèbrent la richesse, le métissage et l’émulation qu’apporte la diversité. De Charles Frederick Worth, figure tutélaire de tous les couturiers, à Azzedine Alaïa, de Mariano Fortuny à Issey Miyake et Yohji Yamamoto, ou encore Cristóbal Balenciaga ou Raf Simons... ils furent nombreux ces stylistes et directeurs artistiques étrangers à avoir révolutionné la mode française et l’avoir abondé de leurs enrichissements : broderies russes des années 1920, mailleuses et chausseurs arméniens, plissés italiens puis japonais.

C’est aussi la somme d’autres histoires d’immigration, que celles de ces hommes et de ces femmes, artisans et créateurs, qui ont contribué à faire de Paris la capitale internationale de la mode.

Le parcours de l’exposition est à la fois chronologique et thématique, liant par exemple les figures des augustes précurseurs dont le vénérable Worth à quelques fameux anglais tout à fait contemporains ou celle de l’Italien Mariano Fortuny, qui travailla avec Paul Poiret, et ses recherches de tissus au Japonais Issey Miyake.


Yohji Yamamoto. Ensemble manteau, veste et jupe. Automne-hiver 2014. Impression laser sur soie de motifs réalisés par Yasuto Sasada. Palais Galliera, acquisition dans le cadre de la Vogue Paris Foundation, 2014.

Vous retrouverez encore des modèles d’Elsa Schiaparelli et les Italiens, de Cristóbal Balenciaga et l’école espagnole, auxquels répondent avec force et parfois virulence les créations de contemporains de l’envergure de John Galliano, Phoebe Philo, Alexander McQueen, Sybilla, Popy Moreni ou Riccardo Tisci.

Destins singuliers inscrits dans des contextes politiques et culturels particuliers : des Russes blancs exilés après la révolution (Maison Kitmir et Irfé), des Espagnols fuyant la guerre civile, des Arméniens réfugiés en France (Ara Frenkian).

Modèles lumineux ou sombres, articles de presse, interviews filmées révèlent ces créativités en ébullition. Il faut visionner l’interview formidable de Yohji Yamamoto racontant son immédiat mariage d’amour avec Paris, heureusement moins sage et propre que les villes d’Europe du Nord qu’il avait pu connaître... et se sentant ici chez lui. Tout simplement.

Cette École japonaise arrive à la fin des années 1970 et au début des années 1980 : avec Kenzo et Issey Miyake jusqu’à Rei Kawakubo pour Comme des Garçons, Yohji Yamamoto, Tokio Kumagaï, Junya Watanabe.

Puis viendront les Belges Martin Margiela, Ann Demeulemeester, Raf Simons, Dries Van Noten, A.F. Vandevorst, Olivier Theyskens, Jurgi Persoons qui prennent à leur tour Paris pour en faire leur capitale de la mode.

Avec l’accélération des échanges, certains de ces créateurs venus d’horizons différents deviendront les fortes personnalités de prestigieuses maisons de haute couture françaises à l’instar de Karl Lagerfeld pour Chanel, Marc Jacobs pour Louis Vuitton ou Azzedine Alaïa pour sa propre griffe.

Iris Van Herpen. Manteau, haute couture, collection "radiation invasion", printemps-été 2010. Cuir naturel "Ecco", Palais Galliera, acquisition dans le cadre de la Vogue Paris Foundation, 2014.

Une idée formidable, généreuse... et fortement pédagogique. Et un régal pour l’œil… De plus les superbes modèles présentés sont pour une fois éclairés, de façon modérée et précautionneuse certes, mais plaisante. Allez voir cette exposition.

La conception de l’exposition Fashion Mix est du musée de l’Histoire de l’immigration, avec le musée de la Mode de la Ville de Paris. Les modèles présentés proviennent des collections du Palais Galliera et des documents réunis par le musée de l’Histoire de l’immigration.

Le commissariat général est assuré par Olivier Saillard, directeur du Palais Galliera, le
commissariat associé par Aude Pessey-Lux, directrice du service musée de l’Histoire de l’immigration.

Fashion Mix. Mode d’ici, créateurs d’ailleurs, du 9 décembre 2014 au 31 mai 2015, au musée de l’Histoire de l’immigration, 293, avenue Daumesnil, 75012 Paris, métro (8), tramway (3a) - bus 46 : Porte Dorée. Les personnes à mobilité réduite accèdent au Palais au 293, avenue Daumesnil (entrée administrative). www.histoire-immigration.fr. Du mardi au vendredi, de 10h à 17h30. Les samedi et dimanche, de 10 à 19h. Fermeture des caisses 45 minutes avant la fermeture. Exposition 6€, spectacle 12 ou 9€. Atelier 6€. Visite guidée 10€.

***

Vous retrouverez dans l’article Les Grandes Expositions 2015 à Paris de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Calendrier 2015 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences dans : LA SEMAINE des expositions et musées : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer.

Comme les autres années (2014, 2013, 2012), nous établissons au fur et à mesure notre sélection dans l’article Paris 2015 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

Celui de cette exposition a fait partie de notre sélection 2014.

Nous vous proposons aussi une sélection d’expositions et de festivals dans les villes françaises suivantes :
Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

De même nous avons commencé :
Les Grandes Expositions 2016 à Paris de A à Z
Calendrier 2016 des grandes expositions à Paris
peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

Et juste quelques musées et expositions pour Bruxelles, Genève, Bâle, Amsterdam, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : Visite, Cité de l’Histoire de l’immigration, Palais Galliera

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.