eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Sorties, Le Marais > Expositions dans le Marais > Expositions, évènements au Musée d’art et d’histoire du judaïsme > Génial ! Allez voir l’humour "feux d’artifice" de Gotlib au MAHJ

Génial ! Allez voir l’humour "feux d’artifice" de Gotlib au MAHJ

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

L’exposition "Les mondes de Gotlib" au MAHJ, du 12 mars au 20 juillet 2014. 150 planches originales, publiées mais jamais exposées, des archives photographiques, écrites et filmées...

J’aime Gotlib. Des dessinateurs de cette époque, il fut celui qui arrachait à notre fratrie les fous rires les plus explosifs et les plus généreux. Son humour est resté dévastateur. Ses contre-pieds définitifs. Et de génération en génération, l’effet demeure, puisqu’il m’arrive de surprendre mon fils hoquetant de rire à la lecture des Dingodossiers. Et j’ai retrouvé la force de ces contrepieds hilarants dans cette exposition. Rires, sourires et surprises. Et Gotlib aurait 80 balais !

L’exposition "Les mondes de Gotlib" se tient au MAHJ du 12 mars au 20 juillet 2014. 150 planches originales, publiées mais jamais exposées, des archives photographiques, écrites et filmées, apportent leurs éclairages dans un mélange thématique et chronologique pour refaire la trajectoire d’artiste du bonhomme Gotlib.

Né à Paris en 1934, enfant juif d’une famille d’immigrés de langue hongroise, il sera caché. Père déporté, assassiné à Buchenwald.

« La Coulpe », planche 13 pour L’Écho des savannes n°3, 1973, © Gotlib

1962, Gotlib débute dans le dessin avec déjà un humour dévastateur, comme cette essai publicitaire sur la compagnie aérienne fictive Air Gourde, trait d’union entre les continents et les incontinents. Tôt ou tard vous prendrez l’air gourde !

Puis le métier de dessinateur, dans la bande dessinée, à Vaillant avec son personnage Jujube (auquel s’adjoindront Nanar et Piette), et il entre au journal Pilote. Avec Goscinny, qu’il a toujours considéré comme son père spirituel, il créé les "Dingodossiers" dont je vous parlais, et que je vous conseille vivement d’avoir chez vous, comme une trousse d’urgence. Un humour potache, pastiche, où Goscinny fait les textes et Gotlib les dessins. Il s’attèlera seul par la suite à la "Rubrique-à-brac", Goscinny ayant décidé de se consacrer exclusivement à Astérix, Luky Luke et Iznogoud.

Leur secret commun ? Peut-être l’admiration commune qu’ils vouaient à l’Américain Harvey Kurtzman (1924-1993), pape de l’âge d’or de la BD et fossoyeur des Mandrake, Tarzan et Popeye (voir les quelques exemples dans l’expo avec notamment Dracula et ses cousins...).

Avec Claire Brétécher, il rejoint Nikita Mandryka en 1972 pour publier L’Écho des savannes, avant de fonder en 1975 son propre journal Fluide glacial.

Le festival international de la bande dessinée d’Angoulême lui décerne en 1991 son Grand Prix.

La force de l’humour décapant de Gotlib est qu’il repose de façon extrêmement instable, que ce soit dans ses textes ou dans ses dessins sur l’absurde et le dérisoire. Mélange perpétuel d’échelle de valeur et d’importance.

Ses personnages acquièrent cette force assez rare dans la bande dessinée d’arriver vêtus de leurs gags précédents. Leur force explosive est donc prête immédiatement à l’emploi... Isaac Newton, la Coccinelle, Gai-Luron, Superdupont, Hamster Jovial ont donc cette dangerosité, qu’avaient déjà ses premiers personnages quand il signait encore Marcel Gottlieb.

Philosophe, l’artiste Gotlib permet à son lecteur d’acquérir une certaine distanciation face à la vie parce qu’il le place face aux excès de l’homme, d’abords "mélancoliques et fragiles", et si souvent pris au piège de ses désirs irrépressibles et de son instinct...

Gotlib explorera des territoires où tout esprit logique ne sera d’aucun secours, comme la sexualité, la religion, ou le caractère français, balançant au passage quelques grenades avec des personnages aussi catégoriques et irrespectueux que Superdupont.

Gotlib, avec sa manière progressive mais constante de dynamiter le cadre conventionnel de la case de bande dessinée et de ne respecter que le texte et le dessin est certainement de la poignée des dessinateurs accoucheurs de la BD nouvelle dont on profite aujourd’hui.

Parmi ses autres maîtres et complices non encore cités, mentionnons Franquin, les Marx Brothers évidemment, et aussi Alexis, Fred, Reiser, Mandryka, Bretécher, les Monty Python...

L’heure est grave. Il est urgent d’en rire.

Les Mondes de Gotlib. Du 12 mars au 20 juillet 2014, au MAHJ, musée d’Art et d’histoire du judaïsme, Hôtel de Saint-Aignan, 71, rue du Temple 75003 Paris, métro Rambuteau, Hôtel-de-Ville, RER Châtelet/Les Halles, Bus 29, 38, 47, 75. Parking Beaubourg, Hôtel-de-Ville. Ouvert du lundi au vendredi de 11 à 18h, et le dimanche de 10 à 18h. Nocturnes le mercredi jusqu’à 21 h. 7 ou 4,50€, musée + exposition 9,50 ou 6,50€.

***

Vous retrouverez dans l’article 2014 à Paris : LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2014 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer.

Nous avons établi notre sélection, avec Paris 2014 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

En grande nouveauté, car Paris, sans la province, ne serait vraiment pas grand chose... et est loin de nous être suffisant, nous vous proposons dorénavant une vue panoramique des Expositions et Festivals en province ? 2014. Expositions et Festivals en PROVINCE de A à Z. Ou encore CALENDRIER 2014 des Expositions et Festivals en PROVINCE

Avec des déclinaisons présentant davantage de détails par villes. dans les villes suivantes :
Angoulême
Arles
Avignon
Bordeaux
Dijon
Grenoble
Ile-de-France
Lens
Lille
Lyon
Marseille
Metz
Montpellier
Nantes
Nice
Ornans
Rennes
Rodez
Rouen, Le Havre
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Tours

Et juste quelques expositions 2014 pour Bruxelles et Londres, Genève, Bâle...

André Balbo

sources : Visite, MAHJ, Gotlib

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.