evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > 1er arrondissement de Paris > Lieux clés Paris 1er > Grande rétrospective Christian Dior au Arts déco

Grande rétrospective Christian Dior au Arts déco

mardi 4 juillet 2017, par André Balbo

Du 5 juillet 2017 au 7 janvier 2018, au musée des Arts décoratifs.

Sur près de 3000m2, une exposition généreuse et prestigieuse.

Rassemblée à l’occasion des 70 ans de la création de la maison Christian Dior, elle déploie à la fois l’univers artistique, riche et très inventif de son fondateur, et plus rapidement ceux des 6 directeurs artistiques, célèbres couturiers, qui lui ont succédé, dont le casse-cou Yves Saint Laurent, le flamboyant Gianfranco Ferré, et le tonitruant John Galliano.

Les croquis présentés ici évoquent le point de départ d’une collection. Christian Dior confiait ses "petites gravures" à Marguerite Carré, sa directrice technique, qui les répartissait entre les chefs des ateliers. En lui présentant les ébauches des robes réalisées par les ateliers, elle lui demandait : "Vous ai-je bien exprimé ?"

Plus de 300 robes de haute couture conçues de 1947 à nos jours.

Pour la première fois de façon aussi exhaustive les toiles d’atelier sont présentées dans une mise en scène proprement monumentale digne d’un conte de fée, des photographies, de courts films, des reportages et le long chapelets des accessoires de mode (chapeaux, bijoux, sacs, chaussures, flacons de parfums) dont ce pionnier s’était saisi pour habiller absolument toute la femme de pied en cape, et cela dans les moindres détails.

Il est vertigineux de penser que son père avait accepté à ses débuts de le financer... à la seule condition que sa maison ne laisse pas apparaitre le nom de Dior, nom qui allait si rapidement embraser la planète entière.

Les robes de Christian Dior ont immédiatement exprimé une "féminité moderne", un corps au courbes sinueuses, renvoyant au passé ce que les silhouettes des femmes durant les années de guerre avaient eu de masculin.

Il est amusant de constater que ce sera son premier "héritier" qui transgressera dès sa première collection personnelle cette évolution.

En attendant, pour la femme des pensées de Christian Dior, la poitrine est précisée, la taille marquée, et l’envolée des jupes corolles magnifie les hanches.

Haute couture printemps-été 1960. Collection Silhouette de demain. Robe du soir en taffetas imprimé. Paris, collection Dior Héritage. Nuit de Grenade Christian Dior - Yves Saint Laurent

Il a certainement été pour beaucoup dans la réaffirmation de la place de Paris comme capitale de la mode, et relancé l’industrie textile par l’ampleur des métrages nécessaires à ses modèles qui venaient bousculer les habitudes de restriction des années de guerre et de pénurie.

Les affinités de Christian Dior avec les mondes de l’art et du spectacle, les avant-gardes notamment, étaient intenses et nombreuses (Giacometti, Dali, Calder, Jean Cocteau, Buffet...), au point qu’il fut même galeriste (de 1928 à 1934), et les liens qu’il laissait clairement apparaitre tout au long de sa carrière dans ses créations avec toutes sortes d’expressions artistiques, en vinrent à caractériser sa griffe.

Semblable à d’autres, il s’enticha d’exotismes, de voyages et d’antiquité néoclassique, et joua avec son talent propre de l’exubérance des couleurs et de tous thèmes floraux.

S’il fut collectionneur, ce fut à l’ancienne manière, un peu comme le Jacques Doucet de la première période, passionné de XVIIIe siècle.

Les commissaires de l’exposition Florence Müller et Olivier Gabet ont imaginé ce parcours à la fois chronologique et thématique dans une vaste présentation qui a investi pour la première fois les espaces des Arts décoratifs dédiés à la mode mais aussi ceux de la grande nef du musée.

Une rétrospective en 1987, il y a 30 ans, s’était déjà tenue aux Arts déco, mais elle n’avait porté que sur les 10 premières années de la maison Dior, de 1947 à 1957.

Celle-ci est donc d’une ampleur inégalée, par le nombre de créations dévoilées, par l’association faite avec les 6 créateurs "successeurs", comme avec la place accordée pour la haute fourrure à Frédéric Castet, pour la beauté à Serge Lutens, Tyen, et Peter Philips, et pour les parfums à François Demachy.

Le final de l’exposition, tel celui d’un feu d’artifice ou d’une salle de bal aux éclairages variables est éblouissant dans la grande nef du musée avec les robes du soir les plus fastueuses de Christian Dior, certains modèles portés par de grandes actrices et autres célébrités : Grace de Monaco, Lady Diana, Greta Garbo, Elisabeth Taylor, et des palanquées d’autres.

Christian Dior, couturier du rêve, du 5 juillet 2017 au 7 janvier 2018, au musée des Arts décoratifs, 107 rue de Rivoli, 75001 Paris, 01 44 55 57 50. Métro Palais-Royal, Pyramides, Tuileries. Ouvert du mardi au dimanche de 11 à 18h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h. 11 ou 8,50€.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, au Petit Palais, et au Château de Versailles.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
- Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon - Bègles - Biarritz - Biot - Blois - Bordeaux - Bourg-en-Bresse - Brest - Cagnes-sur-Mer - Cannes - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - L’Isle-sur-la-Sorgue - Landerneau - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Les-Saintes-Maries-de-la-Mer - Libourne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - L’Isle-sur-la-Sorgue - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco - Montauban - Montpellier - Mougins - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Nogent/Seine -Ornans - Rennes - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire - Saint-Paul-de-Vence - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc, - Bâle - Berlin - Bruxelles - Genève - Liège - Londres - Madrid - Milan - Monaco - Venise

André Balbo

sources : Visite, musée des Arts décoratifs

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.