.evous
> > > >

Histoire de la rue des Rosiers

La rue des Rosiers, une des rues les plus connues du quartier, se trouve au cœur du Pletzl et avec ses nombreuses enseignes en hébreu est le symbole de l’histoire juive du Marais. Sans doute ouverte au XIIIème siècle, elle était protégée et longeait les remparts de Philippe Auguste ; elle tient son nom des rosiers qui poussaient contre ces murs.

On y trouvait dès le XIIIème siècle une synagogue construite grâce à la juridiction particulière des Templiers. Mais en 1394, le bannissement rend invisible la présence juive dans ce quartier jusqu’à la Révolution.

Rue privilégiée de l’immigration juive au XIXème siècle, décrite dans de nombreuses œuvres littéraires, chargée d’évènements tragiques en particulier pendant la seconde guerre mondiale, la rue des Rosiers est aujourd’hui une rue commerçante où les restaurants, delicatessen, librairies et boutiques de luxe se côtoient.

C ’est dans la rue des Rosiers, devant le restaurant Goldenberg, que le 9 août 1982, un attentat à la bombe fait 6 morts et 22 blessés, acte antisémite qui bouleversa la France et dévoila le problème du terrorisme palestinien.La rue des Rosiers, une des rues les plus connues du quartier, se trouve au cœur du Pletzl et avec ses nombreuses enseignes en hébreu est le symbole de l’histoire juive du Marais. Sans doute ouverte au XIIIème siècle, elle était protégée et longeait les remparts de Philippe Auguste ; elle tient son nom des rosiers qui poussaient contre ces murs.

On y trouvait dès le XIIIème siècle une synagogue construite grâce à la juridiction particulière des Templiers. Mais en 1394, le bannissement rend invisible la présence juive dans ce quartier jusqu’à la Révolution.

Rue privilégiée de l’immigration juive au XIXème siècle, décrite dans de nombreuses œuvres littéraires, chargée d’évènements tragiques en particulier pendant la seconde guerre mondiale, la rue des Rosiers est aujourd’hui une rue commerçante où les restaurants, delicatessen, librairies et boutiques de luxe se côtoient.

C ’est dans la rue des Rosiers, devant le restaurant Goldenberg, que le 9 août 1982, un attentat à la bombe fait 6 morts et 22 blessés, acte antisémite qui bouleversa la France et dévoila le problème du terrorisme palestinien.

Mots-clés