eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Se promener et visiter Le Marais > Histoire du Marais > Histoire du quartier du Marais à Paris

Histoire du quartier du Marais à Paris

Dernière mise à jour : lundi 4 mai 2015, par Christian Frank

Voici une introduction à l’histoire du quartier du Marais à Paris jusqu’à son apogée, Le Marais du Grand Siècle.

Accès rapides : Un peu de géographie - Premier peuplement du Marais - Emergence du quartier dans Paris - Premier âge d’or du Marais au Moyen Âge - Le Marais du Grand Siècle

D’abord, un peu de géographie

Après la dernière glaciation (il y a 17,000 ans) et ses fortes eaux, la Seine décrivaient deux boucles à Paris : une petite boucle à peu près à son son emplacement d’aujourd’hui et une grande boucle partant du pont d’Austerlix en passant par la Bastille, République, Château d’Eau, Saint Lazare, le rond point des Champs Elysées et l’avenue Montaigne jusqu’à l’Alma.

Après la fonte de la glace et la diminution des pluies, une zone de terres basses et marécageuses resta à l’emplacement de cette deuxième boucle de la Seine - le marais. Imaginez donc une terre inondable, humide et peuplée de saules.

Premier peuplement du Marais

Le marais n’est que la partie « inondable » et orientale du quartier. Entre les deux boucles de la Seine existe une terre insubmersible, qui va de Saint-Gervais à la rue Saint-Paul, les Blancs Manteaux jusqu’à Saint-Nicolas des Champs. C’est cette terre qui allait accueillir les premiers habitants du Marais.

Ainsi le premier bâtiment connu rive droite, fut une basilique qui existait dès la fin du IVe siècle sur le monceau de l’actuelle l’église Saint-Gervais.

Subsiste aussi, enfouie quelque part sous la rue Saint-Antoine, entre la rue de Birague et la rue des Tournelles, les restes d’une chaussée romaine, la route de Melun.

Emergence du quartier dans Paris

L’enceinte de Philippe Auguste construite entre 1190 et 1220 enveloppa une partie des terres insubmersibles et marqua l’émergence du Marais comme un quartier de la ville. L’enceinte alla jusqu’à l’actuel rue des jardins Saint-Paul où elle est encore visible, longea la rue des Rosiers, en passant par la rue des Hospitalières Saint-Gervais, la rue des Francs Bourgeois au niveau du Crédit Municipal jusqu’à l’hôtel de Saint-Aignan ...

Les rues Saint-Paul, du Roi de Sicile, Vieille-du-Temple et du Temple datent de cette époque. Les couvents des Blancs Manteaux, de la Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, des Carmes-Billettes et la communauté juive s’installent sur les espaces inhabitées du Marais. En dehors des l’enceinte les Templiers construisent un enclos fortifié (le Temple).

Premier âge d’or du Marais au Moyen Âge

Le destin du Marais va dorénavant être lié à celui des rois de France maître d’oeuvre de sa transformation.

Charles V ( 1338-1380 ) planta deux siècles plus tard la Bastille en plein marécage à 500 mètres de Saint-Paul, limite des terres insubmersibles, et faisait construire une nouvelle enceinte qui rejoignait la Bastille et va englober les parties nord du quartier en suivant les actuels boulevards Beaumarchais, Filles du Calvaire et du Temple. L’enceinte est à la fois rempart et digue contre la Seine. Et les espaces asséchés du marais devenait des espaces libres pour bâtir.

C’est le premier âge d’or, où le Marais devient résidence des rois, avec Charles V à l’Hôtel Saint-Pol, situé entre la rue Saint-Antoine et la Seine, et plus tard l’installation des rois à l’Hôtel des Tournelles de l’autre côté de la rue Saint-Antoine. Suivis par leurs courtisans, selon l’adage "qui m’aime me suive"... De cette époque il ne reste que peu de témoins : quelques pans de murs et l’Hôtel de Sens - résidences des archevêques de Sens, maîtres religieux du Paris du Moyen Âge.

Le Marais du Grand Siècle

Le Marais occupe à nouveau une place de choix pendant le Grand Siècle qui va de l’avénement d’Henri IV à la mort de Louis XIV.

Mais avant cela, le roi Henri II est mortellement blessé lors d’un tournoi, rue Saint-Antoine en 1559, et meurt à l’hôtel des Tournelles. La famille royale abonne alors le quartier pour le Louvre et les Châteaux de la Loire. L’hôtel des Tournelles fut délaissé et libera ainsi l’espace pour la future place royale. "C’est le coup de lance de Montgomery qui a créé la place des Vosges" écrit Victor Hugo.

Le 2ème âge d’or du Marais fut donc lancé par Henri IV qui fit construire la place Royale (renommée place des Vosges en 1800) sur les terrains de l’ancien Hôtel des Tournelles.

Sous Louis XIII, le Marais devient à la mode et tous ceux qui comptaient à Paris s’installèrent dans le Marais.

La rue Saint-Antoine avec son Hôtel de Sully, son hôtel de Mayenne et l’église Saint-Paul-Saint-Louis est alors la rue la plus chic de Paris.


Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.