eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > 16e arrondissement de Paris > Actualités, Paris 16e > Sorties Paris 16e > Expositions, Paris 16e > Évènements au Musée Galliera > DERNIERS JOURS au musée Galliera : la mode en France (1947-1957), âge d’or de (...)

DERNIERS JOURS au musée Galliera : la mode en France (1947-1957), âge d’or de la Haute Couture parisienne

Dernière mise à jour : mercredi 3 juillet 2019, par Expositions

Du 12 juillet au 2 novembre 2014, Galliera présente ce que fut la mode de ces années-là avec les nouvelles maisons qu’étaient alors Dior, Balmain, Givenchy, et Cardin, et celles déjà plus anciennes : Chanel, Schiaparelli, Balenciaga, et Jacques Fath.

Des années-clés pour comprendre toutes les raisons et les volontés d’une reconquête française de la planète "mode" !

Quand Christian Dior lance début 1947 la première collection de sa toute nouvelle maison de couture, l’image de la « femme-soldat à la carrure de boxeur » est rangée aux oubliettes. Puisque la guerre est réellement terminée, la nouvelle femme peut enfin apparaître : silhouette en sablier, poitrine marquée, taille soulignée, hanches arrondies et jupe ample…

Carmel Snow, rédactrice en chef de Harper’s Bazaar, baptise la collection de Dior « New Look ». Elle fait scandale mais connaît un fulgurant succès et sera emblématique de cette décennie.

D’autres styles se distingueront, dont celui opposé de Balenciaga, avec la silhouette « tonneau », au volume s’évasant dans le dos et autour de la taille, ou la ligne Chanel au tailleur droit et strict, qui crée la rupture dès 1954.

Les années 1950 seront décisives pour la haute couture parisienne, qui avait été fragilisée par la crise de 1929 et la guerre. Elle s’épanouit alors avec des maisons qui deviendront prestigieuses, nouvelles comme Dior, Balmain, Givenchy, et Cardin, ou plus anciennes (Chanel, Schiaparelli, Balenciaga, et Jacques Fath).

Grès, robe du soir bustier, automne-hiver 1956-1957 Velours de soie changeant de L. Bodin Collection Palais Galliera © Galliera/Roger-Viollet

En 1950, « Les Couturiers Associés » – Jacques Fath, Robert Piguet, Paquin, Carven et Jean Dessès – fondent la première société spécialisée dans la diffusion sous licence de prêt-à-porter de couturiers.

Issues des collections du Palais Galliera, griffées des plus célèbres couturiers ou de maisons aujourd’hui tombées dans l’oubli (Jean Dessès, Madeleine Vramant, Lola Prusac), les pièces exposées retracent, en quelque 100 modèles et accessoires, l’évolution de la silhouette de 1947 à 1957, de la naissance du New Look à la disparition de Christian Dior.

Rappelons que ces années-là, couture et prêt-à-porter sont non seulement l’un des premiers secteurs économiques en France mais aussi un laboratoire de la mode, et que Paris recouvrait son titre de capitale mondiale de la mode.

Givenchy, « Écosse », robe d’après midi, printemps-été 1953 Satin de soie imprimé de Costa dessiné par Brossin de Méré. Collection Palais Galliera © Galliera/Roger-Viollet

Les Années 50 : la mode en France (1947-1957), sous le commissariat d’Olivier Saillard, directeur du Palais Galliera, du 12 juillet au 2 novembre 2014, au musée Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, 10, avenue Pierre Ier de Serbie, 75016 Paris, 01 56 52 86 00, métro Iéna ou Alma-Marceau, bus 32, 63, 72, 82, 92. Du mardi au dimanche, de 10 à 18h. Nocturne le jeudi jusqu’à 21h. Fermeture lundis et jours fériés. 8 ou 6€, jeunes (14-26 ans) 4€. Gratuit moins de 13 ans.

***

Vous retrouverez dans l’article 2014 à Paris : LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2014 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer.

Nous avons établi notre sélection, avec Paris 2014 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

Celui de cette exposition en fait partie.

Nous vous proposons aussi une sélection d’expositions et de festivals dans les villes françaises suivantes :

Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et bien sûr pour Paris :

Les Grandes Expositions 2015 à Paris de A à Z
Calendrier 2015 des grandes expositions à Paris
peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

Et juste quelques expositions 2014 pour Bruxelles et Londres, Genève, Bâle, Amsterdam...

André Balbo

sources : musée Galliera

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.