evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > 16e arrondissement de Paris > Lieux clés Paris 16e > Franck Gehry transformera le musée des Arts et Traditions populaires

Franck Gehry transformera le musée des Arts et Traditions populaires

mercredi 26 avril 2017, par André Balbo

La future Maison LVMH Arts-Talents-Patrimoine verra le jour dans le Bois de Boulogne, en bordure du Jardin d’Acclimatation et toute proche de la Fondation Louis Vuitton... dans les 5 à 10 ans.

Peu éloigné de la Fondation Louis Vuitton, à quelques centaines de mètres, gisait le bâtiment de cet ancien musée désaffecté des Arts et Traditions populaires (ATP), initialement dessiné par l’architecte Jean Dubuisson (1914-2011), Prix de Rome et élève de Le Corbusier.

Ce site, classé, ne pouvant donc pas être vendu. Les collections de ce musée (rassemblant plus de 250 000 objets) avaient été attribuées au MuCEM de Marseille à sa création.

Comment résister à la tentation quand on domine tant la proie, ce bâtiment désaffecté qu’on aperçoit pas si loin, et que les voiles de la Fondation claquent si fortement aux vents du succès...

Certainement enhardi par l’évident engouement remarqué de sa Fondation inaugurée en octobre 2014 et battant déjà des records de fréquentation, le groupe LVMH fera à nouveau appel à l’architecte américain Franck Gehry (qui collaborera avec Thomas Dubuisson, petit-fils de l’architecte initial), sur un projet proche et peut-être complémentaire à la Fondation Louis Vuitton.

Le voile a été levé le 8/3/2017 sur cet autre projet selon le quotidien Le Parisien en présence de François Hollande, président de la République, Anne Hidalgo, Maire de Paris, Audrey Azoulay, Ministre de la Culture et de la Communication et Bernard Arnault, président de LVMH : faire de cette coquille abandonnée un centre des métiers d’artisanat d’art à l’horizon 2020, un lieu dédié à la « création artistique, au spectacle vivant, ainsi qu’aux métiers d’art et aux savoir-faire artisanaux ».

Franck Gehry / LVMH

Le bâtiment désaffecté du musée des Arts et Traditions populaires compte 8 étages. La Ville de Paris, qui en est le propriétaire, en avait concédé l’usage à l’État. Cette concession, qui stipulait que l’édifice devait être rendu en bon état, courrait jusqu’au 31 décembre 2014. Mais, non seulement depuis sa fermeture au public en 2005, rien d’autre ne s’est passé dans ce bâtiment qu’un coûteux gardiennage, mais encore la menace de l’obligation de faire réaliser un désamiantage dont le coût est évalué selon un rapport de la Cour des comptes à 50 à 80M€ devenait pressante.

Il serait question pour le groupe LVMH de se charger de cet aspect des choses, aidé en cela par les 10M€ que l’État versera à la Ville au titre de la rupture de la concession actuelle.

Le projet, dont le coût total, étalé sur 5 ans, sera de l’ordre de 158M€ (défiscalisés, rassurez-vous), et fera fortement "évaluer" le bâti, consistera à développer une "activité mécénale".

Le total du bâtiment occupera 13 600m2. Des métiers traditionnels de l’artisanat seront logés sur 1 000m2. Une autre partie de l’édifice s’ouvrira à des expositions, et certaines salles se consacreront à de l’événementiel.

Franck Gehry / LVMH

Il sera question de proposer une programmation et des activités grand public et diversifiées, autour de deux salles.

La première, de 2600 m2, située dans la partie Ouest du socle du bâtiment, accueillera de grands concerts pour des publics variant de 2 000 à 4 000 personnes et des expositions d’œuvres monumentales de très grand volume. La seconde, de 680 m2, de la partie Est, sera consacrée à des manifestations ou à des expositions aux dimensions plus raisonnables.

Au dernier étage, un restaurant de 1 000 m2, que l’on imagine prestigieux, offrira sur le Bois de Boulogne comme sur une bonne partie de Paris de somptueux panoramas.

D’une certaine manière, cette « académie des métiers d’art et des savoir-faire » rejoindra la vocation initiale de feu le musée des Arts et Traditions populaires. Elle offrira également un centre de documentation sur les métiers d’art et permettra que des ateliers soient donnés par des artisans d’art détenteurs de savoir-faire remarquables, à l’intention notamment des publics scolaires parisiens et franciliens.

LVMH a également créé en 2014 l’Institut des métiers d’excellence afin de pérenniser les métiers d’art français. Cet institut forme en alternance chaque année plusieurs centaines de jeunes des quartiers défavorisés. Ils seront mis en relation avec les artistes et artisans d’art en résidence dans cette future Maison LVMH Arts-Talents-Patrimoine.

Franck Gehry / LVMH

Cette nouvelle convention d’occupation du domaine public sera accordée pour 50 ans (hors travaux) contre une redevance annuelle fixe de 150 000€ à laquelle s’ajoutera une part variable selon les bénéfices engendrés sur le site, sous réserve que le Conseil de Paris réuni le 27 mars 2017 l’accepte sous cette forme, et que soit obtenu l’aval de la Commission des sites du ministère de l’Environnement, le Bois de Boulogne étant une zone particulièrement protégée. L’ouverture est prévue en 2020 !

Au-delà de cette convention, la Ville récupérera son bien.

Le quotidien Le Monde souligne que "Dans l’incessante rivalité à laquelle se livrent les deux principaux patrons des groupes de luxe français, Bernard Arnault n’oublie pas que François Pinault, principal actionnaire de Kering, doit inaugurer, fin 2018, à Paris, la Bourse du commerce, rénovée par l’architecte japonais Tadao Ando pour y présenter ses collections d’art. Une concurrence qui fait la joie de la Ville de Paris..."

Lire aussi Une Fondation Pinault pour l’art contemporain aux Halles fin 2018


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, au Petit Palais, et au Château de Versailles.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon : Saintes-Maries-de-la-Mer, L’Isle-sur-la-Sorgue - Bègles - Biarritz - Biot - Blois - Bordeaux - Bourg-en-Bresse - Brest - Cagnes-sur-Mer - Cannes - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - Landerneau - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Libourne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco - Montauban - Montpellier - Mougins - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire - Saint-Paul-de-Vence - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc, - Bâle - Berlin - Bruxelles - Genève - Liège - Londres - Madrid - Milan - Monaco - Venise

À voir également :
La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en France
La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en Europe

André Balbo

sources : LVMH, Le Parisien, Le Monde...

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.