Paris eVous
Accueil La semaine Sortir à Paris Pour enfants Musées Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sports A la parisienne Pratique

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Infos Paris > Paris & Eux > Qui est qui à Paris > Qui est qui à la mairie de Paris > Philippe Goujon, président de la fédération UMP de Paris, réussira-t-il à (...)

Philippe Goujon, président de la fédération UMP de Paris, réussira-t-il à préserver l’unité de son camp ?

Dernière mise à jour : vendredi 27 janvier 2017, par Benoît

Dernière actu. Le 17 juin dernier, Philippe Goujon était réélu député dans la 12e circonscription de Paris. Le maire du 15e arrondissement rassemblait plus de 60% des suffrages contre un peu moins de 40% pour la candidate PS Capucine Edou. Au lendemain des élections législatives, il se félicitait de la réussite (relative) de son camp dans la capitale : "Paris a su résister : nous avons conservé nos 6 circonscriptions et les espoirs de M. Delanoë de donner à la gauche de nouveaux sièges de député à Paris sont restés vains."

Et pourtant, en coulisses, Philippe Goujon a plus de mal à conserver l’unité de l’UMP. La lutte Dati-Fillon, hier pour les législatives et éventuellement demain pour la mairie de Paris, lui rend la vie compliquée. La lutte Copé-Fillon pour la présidence de l’UMP encore plus... Philippe Goujon compte plutôt parmi les partisans de François Fillon, tout comme Jean-François Lamour. Mais les élus parisiens Brigitte Kuster (maire du 17e), Jean-Pierre Lecoq (maire du 6e) ou François Lebel (maire du 8e) penchent du côté Jean-François Copé. Au Conseil de Paris, plusieurs proches de Copé ont un temps menacé de constituer un groupe dissident, potentiellement mené par Pierre-Yves Bournazel.

Le dernier épisode ? Une conseillère UMP de Paris élue dans le 15e, Géraldine Poirault-Gauvin, a envoyé à ses collègues UMP du 15ème le roman de Todd Strasser, La Vague : "Un livre qui met en évidence le danger que peut représenter un groupe lorsque celui-ci fonde sa cohésion sur des principes purement autoritaires". La raison ? Ces derniers avaient cosigné "à la demande expresse du député-maire du 15e Philippe Goujon", selon l’élue, une lettre adressée à Jean-François Copé se plaignant de la nomination de l’intéressée au poste de secrétaire nationale de l’UMP en charge de la modernisation des pratiques politiques. Ces élus du 15e dénonçaient une "provocation", Géraldine Poirault-Gauvin ayant selon eux un "comportement quasi oppositionnel dans le 15e". Fin du feuilleton ?

Son parcours. Le 6 mars 1983, Philippe Goujon devient conseiller de Paris à seulement 28 ans. L’ancien benjamin de la mairie a ensuite été réélu à chaque élection : 1989, 1995, 2001, 2008. En 2008, il devient maire du 15e, confirmant son ancrage local, 1 an après son élection en tant que député de Paris. Entre temps, ce père de famille (2 filles), lieutenant-colonel de gendarmerie, a évolué dans l’ombre d’Edouard Balladur au ministère des Finances (membre du cabinet) et dans l’ombre de Jacques Chirac puis de Jean Tiberi à la mairie de Paris (adjoint chargé de la sécurité). En 2003, cet éternel élu parisien prend les commandes de la fédération UMP de Paris, un poste qu’il occupe encore aujourd’hui.

Philippe Goujon EN BREF. Député-maire du 15e arrondissement de Paris, président de la fédération UMP de Paris.

Le contacter. Evous.fr se fait votre porte-parole auprès des élus UMP au Conseil de Paris si nous recevons plusieurs questions pertinentes. Pour poser une question, cliquez ici. A savoir : Philippe Goujon possède un compte Twitter : @Philippe_Goujon.

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !