eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Sorties, Le Marais > Expositions dans le Marais > Expositions, évènements au Musée d’art et d’histoire du judaïsme > DERNIERS JOURS : Roman Vishniac, photographe témoin de Berlin à New York, au (...)

DERNIERS JOURS : Roman Vishniac, photographe témoin de Berlin à New York, au Mahj

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

Du 17 septembre 2014 au 25 janvier 2015, le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme présente une rétrospective des photographies de Roman Vishniac : de Berlin à New York, 1920-1975, des communautés juives d’Europe centrale à la photographie scientifique.

Cette sélection de près de 220 clichés de Roman Vishniac, dont une centaine sont inédites, fut présentée la première fois sous le titre "Roman Vishniac Rediscovered" par son concepteur, l’International Center of Photography, puis au Joods Historisch Museum d’Amsterdam.

Roman Vishniac a documenté la vie juive en Europe orientale, dont il s’est fait le témoin acharné, et a profondément influé la vision que nous en avons. Pourtant seule une faible partie de son œuvre a été montrée ou publiée de son vivant.

À partir des recherches de Maya Benton dans les archives Roman Vishniac conservées à l’ICP, l’exposition permet de juger de la large diversité de ses travaux.

Roman Vishniac, Hall de gare, Anhalter Bahnhof, près de Potsdamer Platz, Berlin, 1929 – début des années 1930 © Mara Vishniac Kohn, courtesy International Center of Photography

Ainsi ses photographies iconiques du judaïsme est-européen qui firent sa renommée doivent-elles être resituées de façon plus globale dans la photographie documentaire humaniste des années 1930.

Roman Vishniac nait en Russie en 1897 dans une famille juive aisée, et émigre en 1920 à Berlin, dont il dresse un portrait malicieux, tout en y captant des signes précurseurs de la terreur nazie qui vient et s’installe. En 1935, l’American Jewish Joint Distribution Committee, importante organisation juive d’entraide, lui confie mission de photographier les communautés juives misérables d’Europe orientale. Rappelons que sous le régime nazi, les juifs n’avez ni le droit de posséder un appareil photo, ni celui de photographier dehors... Il utilisa parfois sa fille comme modèle dans les rues pour saisir les signes apparents de plus en plus nombreux de la montée du nazisme.

En 1939, ayant rejoint ses parents réfugiés en France, il est interné au camp du Ruchard, avant de pouvoir s’embarquer pour les États-Unis en décembre 1940.

À New York, Vishniac devient portraitiste et ouvre un studio de photographie. Il documente la vie des juifs américains et celle des immigrants, et effectue notamment bon nombre de portraits de personnalités comme Einstein et Chagall. Il fera aussi des photos dans les cabarets de la ville.


Les sœurs Marion, Renate et Karen Gumprecht, réfugiées aidées par le National Refugee Service and Hebrew Immigrant Aid Society, peu après leur arrivée aux États-Unis - Central Park, New York, 1941 © Mara Vishniac Kohn, courtesy International Center of Photography

En 1947, il revient en Europe et photographie les camps pour personnes déplacées, les survivants de la Shoah qui essaient de reconstruire leur vie, l’action des organisations de secours et d’émigration, ainsi que les ruines de Berlin.

Après la guerre, revenant à sa formation de biologiste, il devient un pionnier dans le domaine de la photomicroscopie et de l’imagerie scientifique.

Roman Vishniac. De Berlin à New York, 1920-1975. Du 17 septembre 2014 au 25 janvier 2015, au MAHJ, musée d’Art et d’histoire du judaïsme, Hôtel de Saint-Aignan, 71, rue du Temple 75003 Paris, métro Rambuteau, Hôtel-de-Ville, RER Châtelet/Les Halles, Bus 29, 38, 47, 75. Parking Beaubourg, Hôtel-de-Ville. Ouvert du lundi au vendredi de 11 à 18h, et le dimanche de 10 à 18h. Nocturnes le mercredi jusqu’à 21 h. 7 ou 4,50€, musée + exposition 9,50 ou 6,50€.

***

Vous retrouverez dans l’article 2014 à Paris : LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2014 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer.

Nous établissons notre sélection, avec Paris 2014 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

Nous vous proposons aussi une sélection d’expositions et de festivals dans les villes françaises suivantes :

Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et bien sûr pour Paris :

Les Grandes Expositions 2015 à Paris de A à Z
Calendrier 2015 des grandes expositions à Paris
peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

Et juste quelques expositions 2014 pour Bruxelles et Londres, Genève, Bâle, Amsterdam...

André Balbo

sources : Visite, Mahj

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.