evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Enjeux divers > Société et vie quotidienne > Plan Vigipirate 2017 : mesures, bons réflexes, contacts

Plan Vigipirate 2017 : mesures, bons réflexes, contacts

vendredi 6 octobre 2017, par Morgan, Philippe Douay

Quand les menaces d’attentats se font plus précises, le gouvernement hausse le niveau d’alerte général. Voici un guide Evous qui vous expliquera ce qu’est le plan Vigipirate, comment il fonctionne et quelles sont ses principales mesures.

Accès rapide : Le Plan Vigipirate // Les niveaux du Plan Vigipirate // Questions - réponses // Contacts utiles.


Le Plan Vigipirate, qu’est-ce que c’est ?

Le plan Vigipirate est un plan gouvernemental relevant du Premier ministre et qui associe tous les ministères dans le but de former une toile décisionnaire efficace sur tout le territoire. Il est composé de deux niveaux, dont le plus haut est activé en période de crise diplomatique, quand le territoire ou les ressortissants français sont menacés.

Ce dispositif permanent de vigilance, de prévention et de protection, associe tous les acteurs du pays : l’Etat, les collectivités territoriales, les opérateurs susceptibles de concourir à la protection et à la vigilance, les citoyens eux-mêmes.

Le plan Vigipirate repose sur un socle de mesures permanentes qui s’appliquent à tous les grands domaines d’activité de la société (les transports, la santé, l’alimentation, les réseaux d’énergie, sa sécurité des systèmes d’information…), et prévoit de nombreuses mesures additionnelles activées en fonction de l’évolution de la menace.

Il existe au total environ 300 mesures entrant dans le cadre Vigipirate.




Les niveaux du Plan Vigipirate

Les détails des postures Vigipirate sont affichés sur cette illustration issue du site risques.gouv.fr (cliquer pour agrandir).

Depuis le mois de décembre 2016, le code d’alerte du plan Vigipirate a été remodelé avec désormais trois niveaux de mobilisation qui se caractérisent par une signalétique spécifique :

- VIGILANCE : Vigilance permanente face à une menace durablement élevée mais diffuse ;

- ALERTE ATTENTAT : Protection renforcée face à un niveau de menace élevé ;

- URGENCE ATTENTAT : Protection renforcée face à une menace d’attaque terroriste documentée et imminente, ou à la suite immédiate d’un attentat.




Questions - Réponses

Pourquoi voit-on autant de soldats armés ? Il s’agit d’une des mesures phares du plan Vigipirate, à savoir engager massivement les armées sur le territoire afin de renforcer le sentiment de sécurité chez la population, et de dissuader les menaces éventuelles. Par ailleurs, les patrouilles militaires remplissent une mission de surveillance et d’observation.

Le Plan s’applique-t-il hors de France ? Dans le cas d’une menace à l’encontre des ressortissants français à l’étranger, oui. Les principales mesures sont alors les suivantes : renforcement de la sécurité aux abords des ambassades, consulats et autres institutions françaises à l’étranger, recommandation à quitter le territoire et invitation à différer les déplacements. Afin de faciliter le travail d’information, de prévention et de protection des ressortissants français à l’étranger, il est recommandé à ces derniers de se faire connaître auprès du consulat français le plus proche lors de votre arrivée.

Qui a le droit de me fouiller / contrôler mon identité ? Les contrôles d’identité peuvent être réalisés légalement par une patrouille de police, de gendarmerie ou des douanes.
Certaines zones et certains bâtiments publics peuvent être étroitement contrôlés par des agents de police ou des vigiles et agents de sécurité privée, s’ils sont habilités par l’autorité préfectorale. Ils peuvent alors procéder à des palpations de sécurité et
ouvrir et regarder à l’intérieur d’un sac sans le fouiller. Sauf dans le cas d’une infraction flagrante, la fouille ne peut être réalisée que sous l’assentiment de la personne contrôlée.

Dois-je étiqueter mes bagages ? Dans les transports, l’étiquetage des bagages est toujours obligatoire, quel que soit le niveau de vigilance.

Comment savoir si le pays où je me rends est exposé à une menace terroriste ? Consultez le site de la diplomatie française : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/

Quels sont les bons réflexes ? Voici quelques conseils de conduite dans le cadre du plan Vigipirate :
- ne pas laisser ses bagages sans surveillance
- ne pas se garer dans les endroits qui font l’objet d’une interdiction au titre de Vigipirate
- rendre compte aux forces de l’ordre de tout objet ou comportement anormal
- en cas de forte suspicion, appelez de n’importe quel téléphone le 17 pour être mis en relation avec le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie le plus proche.




Les contacts utiles

Contacts : 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15
communication@pm.gouv.fr

Appel à témoins :
- un numéro : 0805 02 17 17
- un site : www.securite.interieur.gouv.fr
- un mail : alerte-attentat@interieur.gouv.fr
Toute l’information sur Twitter @Place_Beauvau et Facebook /ministere.interieur
Retrouvez les informations sur le plan Vigipirate sur www.risques.gouv.fr



A LIRE AUSSI :
- Attentats à Paris : Les lieux les plus à risque
- Attaque terroriste : les gestes qui peuvent sauver
- Attentat à Paris : numéro vert, infos trafic, fermetures et annulations
- Où donner son sang à Paris ?
- Les manifestations en soutien aux victimes du terrorisme
- Plan Vigipirate : Comment ça marche ?
- Consignes à Paris : où stocker vos bagages en toute sécurité
- Alerte à la bombe à Paris : Que faire ?
- Un colis suspect dans le métro : Que faire ?

Messages

  • plan vigie pirate ou vigie pétochard ? Ce plan ne vise qu’à donner raison aux terroristes et de plus de tels mesures qui détériorent la vie quotidienne son celles justifiées ? Nos grands parents sortaient pendant la guerre alors que des escadrilles entières de bombardiers lâchaient leurs bombes , c’étaient autre chose qu’une bombe de terroriste .il n’y a qu’à bombarder leurs pays où rétablir la loi martiale pour ces gens et punir ceux qui les font entrer.

  • Bonjour, je suis à Paris 19ème dans la journée devant le commissariat et le soir depuis le 23 juin à la chapsa de Nanterre, et il y a un tunisien (cheveux gris une seule dent en haut + 60 ans toujours habillé en noir et il hurle après son copain (Pipo))qui a dit hier qu’il allait mettre une bombe dans la gueule des français, et quand il dit quelque chose il le fait : il dit souvent à des femmes qui sont aussi sdf qu’il va leur cogner dessus et il attend d’être dans le bus de la bapsa et il tape dessus alors je prends cette menace au sérieux, et je vous remercie d’avance, cordialement, Evelyne Amat.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.