eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 6e > Lieux clés, Paris 6e > La Monnaie de Paris > À pied d’œuvre(s) ou l’art sans piédestal

À pied d’œuvre(s) ou l’art sans piédestal

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

Du 31 mars au 9 juillet 2017, des sculptures majeures du Centre Pompidou viennent à la Monnaie s’exposer en toute simplicité, au sol !

Un regard inédit sur la sculpture ! Un événement parmi les déploiements du Centre Pompidou, toujours festif pour son 40e anniversaire, bien que momentanément en grève.

De la Victoire de Samothrace au Baiser de Rodin l’image que l’on a de la sculpture s’inscrit historiquement dans la verticalité. Toutefois la Monnaie de Paris vient taquiner nos certitudes en présentant une sélection de chefs-d’œuvre couchés sur ses jolis sols, ou plutôt mettant en lumière ce basculement du vertical à l’horizontal apparu dans la sculpture dit-on au XXe siècle.

Une occasion d’admirer de plus près quelques œuvres de grands noms de l’art, Marcel Duchamp, Yves Klein, Alberto Giacometti, Pipilotti Rist, Tatiana Trouvé... et également de (re)découvrir, par exemple, l’installation magistrale Red Angel of Marseille, de James Lee Byars dans le superbe Salon Dupré de la Monnaie de Paris, quand l’effet monumental se reconquiert malgré la perte de frontalité et que la spiritualité repeuple le minimalisme.

Son arabesque au sol composée de 1 000 boules rouges de verre, marquées au sceau de l’immortalité, "interroge tout, critique tout, est tout".

En 1917, avec Trébuchet, Duchamp fixe au sol un porte-manteau à 4 branches dont la place "classique" aurait été au mur. Au risque... de trébucher (amis bijoutiers, veuillez bien m’excuser) en se prenant les pieds dedans. Certes. Et aussi de ne pas sauver d’éventuels manteaux des souillures de la poussière. Sans tomber, volontairement, l’objet ready made devient par voie de fait horizontal, parce que l’artiste aurait accepté le potentiel créatif cumulé du hasard et de la procrastination dont il fit preuve à ne pas fixer l’objet au mur.

Dans la même pièce, une œuvre programmatique de Klein, Ci-git l’espace, déploie ses 3 couleurs préférées : le bleu, l’or et le rose. Trop fragile de ses gouttes d’or éclatées, il n’aurait tout de même droit qu’à une courte estrade. Poétique, annonciateur et instructif, car quand l’artiste l’a réalisé, on ne pensait Klein qu’au travers de son bleu.

Alberto Giacometti a là sa Femme égorgée, si à l’aise au sol dans sa forme de scorpion rampant, à l’aise mais truc franchement désagréable mais superbe, daté de son époque surréaliste.

Alberto Giacometti (1901-1966) Femme égorgée, 1932-1940, bronze, patine dorée

Ensuite d’autres œuvres se déroulent au sol, le corps et son expression faisant peinture et sculpture, comme les performances de ORLAN datées des débuts du Centre Pompidou, quand l’unité est la taille et les explications lumineuses, ou celles de Valie Export, qui s’adapte dans la ville, quand l’espace et la surface se mesurent en corps.

N’égrainons pas tout et laissons des surprises. Entr’ouvrez les rideaux, visitez chacune des salles. D’autres pièces interrogent, comme Vivre !, 1974, de Jochen Gerz dont les mots écrits à la craie s’effacent quand les pas du visiteur s’approchent pour s’approprier ou lire un message, temps perdu, éperdu... Prière de marcher, ou quand le spectateur se voit convié par l’artiste d’être tout à la fois le témoin et le sujet.

Ou Pittura pura luce (1968), de Claudio Parmiggiani, dont les pigments minéraux naturels ou végétaux et les épices nous font insensiblement voyager vers de lointaines contrées, par l’œil et la narine conquis.

Claudio Parmiggiani, Pittura pura luce, tôle de fer, pigments minéraux naturels et végétaux, épices

Cette modeste exposition pourrait être l’ébauche d’une puissante exposition de sculpture à venir qui supprimerait aux œuvres ces talons louboutin qui leur donnent souvent une forme de vertige et nous astreignent en conséquence à les regarder un peu de dessous.

L’idée est bonne et l’exposition de la Monnaie de Paris nous permet de le mesurer. Il suffirait de la pousser davantage. À voir.

Première exposition à la Monnaie de Camille Morineau, directrice des expositions et collections à la Monnaie de Paris, qui avait réalisé notamment la grande rétrospective "Niki de Saint Phalle" au Grand Palais et remporté le Prix CatalPa avec ce catalogue en 2014.

Une exposition du 40e anniversaire du Centre Pompidou.

À pied d’œuvre(s), du 31 mars au 9 juillet 2017 à la Monnaie de Paris, 11 quai de Conti 75006 Paris. monnaiedeparis.fr. Ouvert du mardi au dimanche de 11 à 19h, le jeudi jusqu’à 21h. Fermé le 1er mai.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, au Petit Palais, et au Château de Versailles.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon - Bègles - Biarritz - Biot - Blois - Bordeaux - Bourg-en-Bresse - Brest - Cagnes-sur-Mer - Cannes - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - L’Isle-sur-la-Sorgue - Landerneau - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Les-Saintes-Maries-de-la-Mer - Libourne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - L’Isle-sur-la-Sorgue - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco - Montauban - Montpellier - Mougins - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Nogent/Seine -Ornans - Rennes - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire - Saint-Paul-de-Vence - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc, - Bâle - Berlin - Bruxelles - Genève - Liège - Londres - Madrid - Milan - Monaco - Venise

André Balbo

sources : Visites, Monnaie de Paris