evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 12e > Lieux clés Paris 12e > La Maison rouge > Fermeture de la Maison rouge en octobre 2018...

Fermeture de la Maison rouge en octobre 2018...

vendredi 13 octobre 2017, par André Balbo

Le mécène et fondateur de la Maison rouge, Antoine de Galbert, a annoncé qu’il cesserait l’exploitation de ce lieu d’exposition le 30 octobre 2018. Extinction du néon rouge qui le caractérisait.

La Maison rouge, qui a été inaugurée en 2004, était installée au 10 boulevard de la Bastille dans une ancienne usine. Un lieu de 1 300 m2, comportant café-restaurant, patio, salle multimédia et librairie.

Le quotidien Le Monde indique que cette décision ayant immédiatement suscité des rumeurs prévisibles, Antoine de Galbert, l’un des héritiers du groupe Carrefour, avait tenu à préciser dès la première phrase de l’entretien qui lui était accordé : « Je ne suis ni malade ni ruiné. C’est évidemment ce qui se dira, mais non : ni ma santé physique ni ma santé financière ne sont menacées. Tout va bien. »

La nouvelle est importante car le lieu était rapidement devenu, en peu d’années, dans son originalité de programmation (présentation de collections privées d’art actuel, formes dites marginales de création, mises à l’honneur de scènes étrangères dynamiques comme Johannesburg, Buenos Aires, ou Winnipeg), par la qualité et la succession de ses sujets d’expositions, un repère singulier auquel musées comme galeries attachaient de la valeur.

Centre d’art privé, il est apprécié du public des amateurs d’art comme des collectionneurs qui trouvent là l’expression d’un éventail de passions et de curiosités artistiques peu communes.

Dans un communiqué de presse annonçant par précaution cette fermeture bien à l’avance, Antoine de Galbert déclare : "L’absence de pérennité à long terme de la Maison rouge, la sensation que je ne pourrai pas faire mieux dans les années à venir, et le risque de "m’installer", expliquent en grande partie ma décision. En ouvrant la maison rouge j’ai très vite pris conscience qu’il faudrait un jour y mettre un terme, et je préfère le faire quand elle est au sommet de sa forme. Libre d’ouvrir, libre de fermer, mais cette fermeture n’interviendra que dans 18 mois pour mieux respecter à la fois les salariés et tous ceux avec qui nous avons contracté des engagements professionnels."

Antoine de Galbert rappelle que son équipe travaille encore sur 7 prochaines expositions, dont " très prochainement L’esprit français, Contre-cultures 1969 à 1989, puis cet été une exposition de groupe, Inextricabilia, enchevêtrements magiques et une monographie d’Hélène Delprat, I did it my way ; à l’automne Étranger résident, la collection de Marin Karmitz ; en février 2018, à la fois, Black Dolls, la collection de Debbie Neff et l’œuvre de l’artiste rom Ceija Stojka (1933-2013), et enfin L’envol à partir du mois de juin 2018.

Si l’annonce de cette fermeture est une mauvaise nouvelle, Antoine de Galbert se défend fort justement du reproche qui pourrait lui être fait en rappelant que « La Maison rouge n’est pas un service public, et je n’ai du reste jamais fait appel à des subventions publiques. Mon initiative a été et est restée individuelle, avec les risques inhérents à une telle situation. »

Et Le Monde de questionner : "Ne pouvait-il tenter de garantir la survie à long terme de La Maison rouge ? La réponse d’Antoine de Galbert est claire : « Pour pérenniser la Fondation au-delà de ma disparition, il aurait fallu un capital de 200 millions d’euros. Désolé : je ne les ai pas. Je ne suis pas François Pinault et j’agis en conséquence. Mon grand souci était de ne pas mettre en danger ceux qui travaillent avec moi. C’est pour cette raison que j’ai décidé d’annoncer la fermeture longtemps à l’avance. »

La Maison rouge est subventionnée par une fondation reconnue d’utilité publique, la fondation Antoine de Galbert qui fonctionne grâce aux revenus de sa dotation inaliénable ou d’autres donations. La fermeture de la Maison rouge n’est donc qu’une nouvelle orientation de cette Fondation, qui développera à partir de 2019 de nouvelles actions de mécénat restant à définir. L’activité de collectionneur d’Antoine de Galbert continuera parallèlement.

La Maison rouge, 10, boulevard de la Bastille 75012 Paris, de 11 à 19h de mercredi à dimanche (21h le jeudi). 10 ou 7€. lamaisonrouge.org.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, et au Petit Palais.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
- Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers, - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon : Saintes-Maries-de-la-Mer, L’Isle-sur-la-Sorgue - Biot, - Blois - Bordeaux : Biarritz, Bègles, Libourne - Bourg-en-Bresse - Cagnes-sur-Mer, - Cannes, - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco, - Montauban - Montpellier : Lodève, Sète, Nîmes, Sérignan, Narbonne - Mougins, - Nantes - Nice - Ornans - Rennes : Landernau, Quimper - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire- Saint-Paul-de-Vence, - Saint-Tropez - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc Berlin Bâle Bruxelles Genève Londres Madrid Milan, et Venise.

André Balbo

sources : La Maison rouge, Le Monde

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.