eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Alimentation dans le Marais, Paris > Commerces du Marché des Enfants Rouges > Histoire du Marché des Enfants Rouges à Paris

Histoire du Marché des Enfants Rouges à Paris

Dernière mise à jour : mardi 30 octobre 2018, par Denis, Nicole

L’un des plus vieux marché de Paris, situé dans le Haut Marais, les cuisines du monde, Japon, Italie, Maghreb, ... au coeur du Marais bobo, un marché couvert unique en son genre pour faire des courses et se restaurer.
Une vingtaine de stands fixes vous attendent pour des produits artisanaux, des épices, des menus déjeuner, maraîchers, fromagers, fleuristes, restaurateurs, poissonnier, traiteurs et autres cavistes vous attendent pour le shopping et la pause repas.

Marché des Enfants Rouges, c’est avant tout l’histoire du plus vieux marché couvert de Paris.

1615, la ville s’arrête au niveau de la Place de la République et le donjon du Temple domine un quartier en plein développement. La demande d’approvisionnements explose et rend nécessaire la création d’un marché.
Louis XIII, délivre son acte de naissance au futur "Marché des Enfants Rouges". Par lettres patentes datées de mars 1615, il charge deux commissaires de guerre, Sulfice Richard et Jean Duflos de l’ouvrir et de le construire.
Les deux hommes décident de l’établir à l’angle des rues de Bretagne et de Berry sur un vaste terrain qu’ils ont acheté à Pigou, un notable de l’époque. Puis Perceval Noblet, maître charpentier du roi, reçoit commande pour une halle de bois reposant sur 16 piliers de chêne, des étaux de boucherie, une fosse à purin et un puits. Le "Petit Marché du Marais", son appellation d’origine, est né. Il prospère rapidement, et devient le "Marché du Marais du Temple".

En 1536, Marguerite de Valois, sœur de François 1er, décide de créer un hôpital-orphelinat pour recevoir "des orphelins de père et de mère trouvés à l’Hôtel Dieu de Paris". Ces enfants sont appelés les Enfants de Dieu, mais leurs vêtements d’étoffe rouge, symbole de la charité chrétienne leur fit donner par le peuple, le nom d’enfants rouges. Situé sur l’emplacement de l’actuelle rue du Grand Chantier, cette institution ferme ses portes en 1772 et les orphelins sont transférés aux Enfants Trouvés de l’Ile de la Cité. Sans doute en souvenir de cet hôpital-orphelinat, le marché voisin du Marais du Temple devient à la fin du XVIII ème siècle le "Marché Des Enfants Rouges."

En 1912, le marché est vendu à la ville de Paris. Entre-temps de nombreuses modifications ont été réalisées. Un corps de Garde occupé par la Garde de Paris, une fontaine et une vacherie sont crées. La vacherie, appelée aussi "la laiterie des enfants rouges", renferme une douzaine de vaches (à l’emplacement actuel du potager des oiseaux) et procure du lait frais pour tout le quartier jusqu’en 1914, date de sa fermeture.

Sources : Le guide du promeneur (3ème arrondissement) Isabelle Dérens (Editions Parigramme) - Larousse de Paris - Dictionnaire historique de Paris, Georges Pessard - Le 3ème arrondissement, Emmanuelle Loizeau.

A LIRE AUSSI

Commerces du Marché des Enfants Rouges sous réserve de modifications.
Le Top des pâtisseries de Paris sans gluten
Quel est le meilleur millefeuille de Paris ?
Les meilleurs chocolatiers de Paris
Izraël, les épices du monde à Paris
Meilleurs fromagers de Paris
Repas pour les fêtes, préparer un plateau de fruits de mer
Les Meilleures boucheries à Paris
Les meilleures pâtisseries à Paris
Où trouver des dragées à Paris
Champagne, vin rouge et blanc pour les fêtes, quelques conseils

En images

Adresse

39 rue de Bretagne - 75003 Paris


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.