Paris eVous
Accueil La semaine Sortir à Paris Pour enfants Musées Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sports A la parisienne Pratique

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Enjeux divers > Société et vie quotidienne > L’expérience de Milgram : 50 ans plus tard, France 2 transpose l’expérience (...)

L’électrochoc, c’est ce mercredi 17 mars !

L’expérience de Milgram : 50 ans plus tard, France 2 transpose l’expérience avec "Le Jeu de la mort"

Dernière mise à jour : mercredi 17 mars 2010, par Adele

"Jusqu’où va la télé ? Le jeu de la mort", sera diffusé ce soir, mercredi 17 mars 2010, sur France 2 à 20h35.

Il y a presque un an, la chaîne publique France 2 avait annoncé qu’elle diffuserait un documentaire sur "les dangers de la télé-réalité".

L’émission illustre les dérives de la télévision.
Dans Zone-Xtrême deux candidats s’affrontent dont un qui, sur le plateau, envoie des décharges électriques à son adversaire. Lorsque le candidat répond mal à la question, une décharge plus forte lui est envoyée par son adversaire. Pris dans le jeu et prêts à tout lorsqu’ils passent à la télévision, les candidats deviennent dangereux.

http://www.dailymotion.com/video/xc7u1s_la-zone-xtrême-le-nouveau-jeu-de-fr_webcam

Le documentariste Christophe Nick a tourné pour France 2 un documentaire sur la télé-réalité qui inclut un jeu, "Le Jeu de la mort ", qui reconstitue la célèbre expérience de Stanley Milgram. Le documentaire vise à montrer que l’autorité d’un animateur TV peut pousser un candidat à commettre des actes qu’il croit être de torture.

L’expérience a été réalisée sur 80 candidats.
"Quatre-vingt personnes, qui pensaient réellement électrocuter l’autre candidat, ont joué les cobayes, n’étant mises au courant de la supercherie qu’à la fin de l’émission. Une majorité est allée jusqu’au bout, croyant infliger jusqu’à 480 volts... Sept scientifiques étaient présents en plateau pour les prendre en charge".

Pour Libération, qui a assisté au tournage, Christophe Nick, "use pour son documentaire anti-télé-réalité des mêmes moyens contestables que ces émissions qui poussent leurs participants, volontaires, à explorer leurs bas-fonds".

France 2 estime de son côté qu’il ne s’agit en rien d’un programme de type Secret Story ou Koh-Lanta.
"Les documentaires qui seront diffusés lors de la soirée spéciale consacrée à ce sujet doivent permettre de comprendre les mécanismes de cette forme de télévision, le comportement des candidats, celui du public et, enfin, celui des téléspectateurs et leurs rapports aux programmes extrêmes", assure France Télévisions.

L’expérience de Milgram est une expérience de psychologie qui a été réalisée entre 1960 et 1963 par le psychologue américain Stanley Milgram.
Milgram a mené une série d’expériences, avec plusieurs variantes, permettant d’estimer à quel point un individu peut se plier aux ordres d’une autorité qu’il accepte, même quand cela entre en contradiction avec son système de valeurs morales et éthiques.

La procédure :
On fait croire aux participants que l’on réalise une expérience sur la mémoire et que l’on cherche à tester les effets de la punition sur le processus d’apprentissage. Le sujet tire "au hasard" un papier sur lequel est inscrit le Rôle qu’il tiendra durant l’expérience (le tirage au sort est truqué, il sera forcément le professeur). On demande donc au Sujet naïf qui sera obligatoirement dans le rôle du professeur, de faire apprendre des paires de mots (comme « chapeau – ballon ») à son élève qui est en fait un Compère (complice de l’expérimentateur).

La consigne :
Si l’élève donne une mauvaise réponse, le professeur (sujet naïf) doit lui administrer un choc électrique croissant de 15 volts à chaque erreur et cela de 15 jusqu’à 450 Volts où il est d’ailleurs indiqué « danger ».
Bien sûr, les chocs électriques ne sont pas réels mais ce qui est important c’est qu’ils le sont dans l’esprit du sujet naïf.

L’expérimentateur, représentant officiel de l’autorité, vêtu de la blouse grise du technicien, de maintien ferme et sûr de lui, n’a le droit de dire que quelques phrases telles que : "vous devez continuer " ou " il faut continuer" ou "continuez" ou "l’expérience veut que vous poursuiviez"

L’expérience de Milgram a montré que 65 % des êtres Humains sont prêts, grâce à des stimuli autoritaires, à tuer des inconnus en connaissance de cause. Tous les participants acceptèrent le principe annoncé et, éventuellement après encouragement, atteignirent les 135 volts. La moyenne des chocs maximaux (niveaux auxquels s’arrêtèrent les sujets) fut de 360 volts.

Tous les résultats : ici

"Munch" Illustration de Merlin Bigorie

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !