eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Sorties, Le Marais > Expositions dans le Marais > Événements au Centre Pompidou et à la BPI > Nouvelle présentation des collections contemporaines du Centre (...)

Nouvelle présentation des collections contemporaines du Centre Pompidou

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

À partir du 23 mars 2016, au niveau 4 du musée, Hommages aux donateurs, surnommés pour l’occasion "CHER(E)S AMI(E)S".

Aristote, à qui l’on prête d’avoir énoncé beaucoup de choses essentielles, comme "Une hirondelle ne fait pas le printemps", aurait également dit que l’amitié était le bien le plus précieux car elle est le principal fondement de la société. Elle dépasse la simple utilité en y ajoutant la notion de plaisir.

Cela suffit à justifier le titre donné à cet accrochage inédit des collections contemporaines, dans les espaces renouvelés du musée national d’art moderne, qui met à l’honneur les généreux donateurs dont la passion et l’engagement contribuent grandement à l’enrichissement de la collection du centre Pompidou.

Michael Zelehoski, Open House, 2012. Bois, peinture acrylique, métal. Don de la Société des Amis du Mnam. Projet pour l’art contemporain, 2014. Les œuvres récentes de cet artiste américain défient notre perception du monde en incrustant des objets ou des constructions au sein de l’espace pictural. Déconstruits, découpés, puis encastrés dans des surfaces planes, ils privent l’objet de son relief mais continuent de suggérer une profondeur. Open House est une allusion aux maisons découpées de Gordon Matta-Clarck...

Vous pourrez y voir les œuvres contemporaines, réalisées par des artistes du monde entier, toutes générations confondues, entrées en collection au cours des 5 dernières années. Une des formes de la lecture de l’art au présent. Bien vivant.

Tous les secteurs de la collection sont concernés, des arts plastiques à la vidéo, au film, à la photographie, au dessin, à l’architecture et au design.

Si la collection contemporaine a pu, de l’ouverture du musée national d’art moderne en 1947 à nos jours, garder toute sa vitalité, c’est bien grâce aux libéralités de ces donateurs.

Ainsi, grâce aux donations successives, les collections du mnam ont bâti leur identité sur de grands ensembles uniques au monde (Brancusi, Braque, Chagall, Delaunay, Dufy, Gonzalez, Kupka, Laurens, Matisse, Pevsner, Picasso, ou Rouault), constitués dans une large mesure grâce aux dons et legs consentis par les artistes, leurs familles, ou les collectionneurs qui leur étaient proches.

Jose Davila. Make Your Own Sunshine, 2013. Émail sur métal. Don de la Société des Amis du Mnam. Projet pour l’art contemporain, 2015. Projet pour l’art contemporain, 2014. L’artiste explore le rapport à l’espace et la nature transitoire des structures physiques.

Personnes privées, artistes, galeristes, fondations et groupes d’amis, ils viennent de tous les horizons. Le Projet pour l’art contemporain, la Société des Amis du Musée national d’art moderne, le groupe Perspectives constitué de jeunes collectionneurs, le Cercle international (réunissant des collectionneurs du monde entier et notamment un groupe dédié au Moyen-Orient), les amis japonais, la Centre Pompidou Foundation, mais également les Fondations philanthropiques et les nombreux collectionneurs privés, tous témoignent de cet effort collectif accompli autour de la collection.

François Morellet (1926), en collaboration avec Tadashi Kawamata (1953) Pier and Ocean, 2014. Tubes de néon bleu argon, boîtier électronique. Don de la Société des Amis du Mnam, 2014. Depuis plus d’un demi-siècle, la série de dessins "Pier and Ocean", réalisée par Mondrian en 1914-1915 sert de référence à Morellet. Hommage est rendu ici aux compositions du maître hollandais. La tension entre le réalisme de la jetée en bois de Kawamata renforce le caractère immersif de l’œuvre, et l’abstraction de la composition aux néons de Morellet, dont les clignotements simultanés évoquent le mouvement de la houle, confère à cette œuvre une dimension exceptionnelle.

Certains dons récents ont été exceptionnels, comme l’émouvant dispositif de films d’Anri Sala, Unravel (2016), l’œuvre remarquée de Christodoulos Panayiotou, ou l’étonnante installation de l’artiste chinois Xu Zhen, Corporate (4 knives groups).

Il faut citer aussi l’entrée en collection en 2015, du fait d’ardents défenseurs de l’art chinois, d’importantes œuvres d’artistes contemporains comme Ding Yi, Wang Jianwei ou Zhang Enli.

Adel Abdessemed (1971), Je suis innocent, 2012. Épreuve chromogène. Don de l’artiste, en hommage à Alfred Pacquement, 2014. L’artiste s’immole ici en réaction à l’actualité internationale : les printemps arabes, la guerre civile en Syrie. Son attitude fière, hiératique et invincible manifeste sa grande détermination et son indignation. Mais cette image, ambiguë et provocatrice évoque aussi l’injustice d’un monde incitant à la violence.

Des artistes eux-mêmes se sont engagés dans cette voie, dont Adel Abdessemed, Saâdane Afif, Isabelle Cornaro, Mireille Kassar ou Navid Nuur, pour ne citer que certains de ceux dont les œuvres sont exposées à l’occasion de cette première présentation.

Certains jeunes artistes dont les œuvres n’auraient pu rejoindre la collection sans ces soutiens sont exposés : ainsi des œuvres de Farah Atassi, Karla Black, Alex Israel ou encore Ciprian Muresan.

Olafur Eliasson (1967). Cold wind sphere, 2012. Acier inoxydable, verre, miroir, verre filtré coloré, ampoule. Don de la Clarence Westbury Foundation, 2013. L’artiste danois crée des installations qui explorent les phénomènes naturels et les mécanismes de la perception, en rapport avec l’espace, la lumière et la couleur. Ici le jeu de projections lumineuses kaléidoscopiques enveloppe le spectateur.

D’autres dons renforcent la présence d’artistes majeurs, avec notamment des œuvres de François Morellet et de Tadashi Kawamata, Joseph Kosuth, Louise Lawler, Jean Scully ou Haim Steinbach.

Tauba Auerbach (1981), Untitled (Fold), 2013. Peinture acrylique sur toile. Don de la Société des Amis du Mnam, 2014. Projet pour l’art contemporain, 2013. L’artiste produit des peintures à plis à la technique sophistiquée. Elle manipule d’abord la toile afin de la froncer, avant de la détendre et de la déplier quelques jours plus tard, puis d’y projeter de la peinture en bombe de manière directionnelle, comme une lumière rasante. La tension sur un châssis lui fera conserver le souvenir de ses états antérieurs.

Premier volet d’une série d’hommages à venir, CHER(E)S AMI(E)S se déploie au cours de l’année 2016 en une collection vivante témoignant de la diversité de la création contemporaine.

À partir du 10 juin 2016

La collection Thea Westreich Wagner et Ethan Wagner. Ces collectionneurs new yorkais ont promis quelque 350 œuvres à la Centre Pompidou Foundation. À cette date plus de 150 d’entre elles seront montrées au public, parmi lesquelles certaines de figures déjà reconnues de la scène contemporaine (Eija-Liisa Ahtila, Martin Barré, Philippe Parreno), ou d’autres d’artistes dont la pratique s’est plus récemment affirmée (Claire Fontaine, Josephine Pryde, Danh Vo).

À partir du 14 septembre 2016

Présentation d’un ensemble d’œuvres contemporaines russes. Ces œuvres, soviétiques et russes, sont issues d’une récente et généreuse donation. Elles couvrent les années 1970 et 1980, et viennent amplifier un fond déjà significatif dans les collections.

CHER(E)S AMI(E)S. Nouvelle présentation des collections contemporaines, dons et donations, à partir du 23 mars 2016, au Centre Pompidou, 01 44 78 12 33, métro Hôtel de Ville, Rambuteau. Ouvert de 11 à 21h tous les jours sauf le mardi. 14 ou 11€.

Lire aussi : Toutes les expositions 2016 au Centre Pompidou.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans LES GRANDES EXPOSITIONS 2016 à Paris de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2016 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2016 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musée d’Orsay, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, et au Petit Palais.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : Paris Expos Hebdo : Nouveautés, Conseils, Derniers Jours.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2016 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2015, 2014, 2013, 2012.

Vous pouvez consulter quelques dizaines de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam, Berlin, Bâle, Bruxelles, Genève, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : Visite, Centre Pompidou