Paris eVous
Accueil Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Enjeux divers > Commerces, congrès, affaires à Paris > Pourquoi le 92 vide-t-il ainsi Paris et l’Ile-de-France de leurs grandes (...)

Pourquoi le 92 vide-t-il ainsi Paris et l’Ile-de-France de leurs grandes entreprises ?

Dernière mise à jour : mercredi 5 janvier 2011, par Expositions

Un plan d’urgence ne devrait-il pas être déclenché pour que cesse cette hémorragie aux dépens de la capitale ? La Ville de Paris devrait faire davantage que réfléchir à cette question.

Et si une répartition différente des grandes entreprises devait se faire autour de Paris, ne devrait-elle pas bénéficier plus équitablement, et de façon plus harmonieuse aux autres départements limitrophes ? Là, ce sera à la Région de trouver les solutions les plus efficientes et les plus rapides à mettre en place.

En effet, les Hauts-de-Seine aspirent toujours davantage de poids lourds de l’économie, qui y regroupent même leurs activités, jusque-là dispersées en Ile-de-France.

Ainsi le Crédit agricole, qui était dans le XVe, boulevard Pasteur, commence-t-il à s’installer à Montrouge (92), où il souhaite bientôt regrouper ses 7 entités. 1 200 employés et cadres de la direction générale n’iront ainsi plus à Pasteur, et ceux du Crédit agricole Immobilier qui oeuvraient à Issy-les-Moulineaux les rejoignent à Montrouge. Fin janvier 2011, 2 400 personnes du Crédit agricole y seront rassemblées. Fin 2013, les effectifs atteindront 9 000 salariés.

Mondadori France (Fininvest) édite en France quelque 42 publications. C’est le deuxième éditeur de magazines en France. 1 000 salariés. Il quitte aussi Paris pour Montrouge, ayant signé pour 9 ans dans un immeuble neuf de 15 000m2.

Bayard aussi a quitté Paris pour Montrouge.

Les Hauts-de-Seine deviennent ainsi un département dont certaines villes (Issy-les-Moulineaux, Boulogne, Levallois, et maintenant Montrouge) deviennent des Mecques de l’édition.

Prisma Press (avec notamment Géo, Ça m’intéresse, Femme actuelle, Capital, Voici, Gala) s’installe à Gennevilliers (92), et y regroupera ses équipes rédactionnelles (plus de 1 000 salariés) de Paris et Neuilly. Au bout de la peu fiable ligne 13.

Peut-être que Veolia viendra bientôt s’installer au parc du Millénaire d’Icade, dans le XIXe à Paris, ou à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis. La compagnie ferait ainsi preuve d’originalité. D’autant qu’elle entend faire de son siège social un modèle de bâtiment écologique. Restons toutefois prudents. La décision du lieu n’a pas encore été prise…

Paris et l’Ile-de-France ne pourraient-il pas descendre un peu de leur piédestal et entrer avec plus de courage dans la mêlée de la concurrence ? L’une pour préserver ses acquis voire pour développer ses activités en les diversifiant, et l’autre pour penser à son échelle la répartition et l’installation des entreprises et des industries sur son territoire.

André Balbo

sources : Challenges, Le Parisien

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !