evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Expositions > Amsterdam 2016-2017. Musées, expositions de Hollande

Amsterdam 2016-2017. Musées, expositions de Hollande

mardi 23 août 2016, par André Balbo

Amsterdam et une pincée de Harlem, Rotterdam, La Haye, et Bois-le-Duc...

Un Rijksmuseum tout neuf aux collections permanentes impressionnantes ; un musée van Gogh avec la plus grande collection au monde de ses tableaux, et en vrac la filiale russe de l’Ermitage, la maison d’Anne Frank, le musée du Cannabis, le musée du sexe, et bien d’autres choses à voir...

Amsterdam, Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc...

Parmi les grandes villes européennes pour lesquelles nous indiquons les grands musées et quelques grands événements culturels : Amsterdam, Bâle, Berlin, Bruxelles, Genève, Londres, Madrid, Milan, et Venise.


Accès rapide par ville : Amsterdam - Harlem - Rotterdam - La-Haye - Bois-le-Duc


***

Amsterdam

-  Le Rijksmuseum Amsterdam , accès par Stadhouderskade. Pour l’aile Philips, par Jan Luykenstraat 1. Rijksmuseum Museumplein/Museumstraat 1, 1071 CJ Amsterdam. 31 (0)20 674 7000. www.rijksmuseum.nl/. Ouvert tous les jours de 9 à 17h. Au départ de la gare centrale, prendre le tramway 2, ou le 5, et descendre à l’arrêt Hobbemastraat, derrière le musée. Au départ du Dam, prendre le 16, le 24 ou le 25, et descendre à l’angle du Stadhouderskade et de Ferdinand Bol Straat. Bus 26, 65, 66 ou 170. Le musée est à 10 minutes à pied de Leidseplein. 17,5€. Gratuit pour les moins de 18 ans et les détenteurs de la Museumkaart. Un conseil ? À visiter avant 11h ou après 15h.

Rembrandt. La Ronde de nuit

+ Les collections. Ce musée a réouvert en 2013, après 10 années de travaux (375M€). Le plus important du pays, il rassemblerait un million de pièces essentiellement des domaines des beaux-arts (Peintures, Sculpture et Arts décoratifs, Art asiatique), de l’artisanat, des estampes, et de l’Histoire, centrées sur les Pays-Bas. Quelque 200 salles d’expositions, dont la muséographie a été confiée en grande partie à l’architecte français Jean-Michel Wilmotte...

Le rez-de-chaussée du Rijks est consacré à la République, instaurée après 80 années de guerre contre l’occupant espagnol, et à l’Âge d’Or en général. Armures, carabines, canons et pistolets datant du XVIIe siècle, mais aussi une large maquette de navire et divers portraits de commandants en chef de l’époque.

La Laitière – Johannes Vermeer

Le musée met également en scène les débuts de l’expansion coloniale, de la puissance commerciale, et l’histoire de la Compagnie des Indes orientales, quand les influences asiatiques séduisaient l’Europe : porcelaine chinoise, armes orientales, objets de décoration, tableaux. Une autre salle est consacrée aux maisons de poupées, hobby favori des femmes fortunées de cette époque. Bronzes, pièces d’orfèvrerie hollandaise, cabinets en marqueterie et belles faïences de Delft.

L’extraordinaire département des peintures, raison principale de votre visite, est au 1er étage. Autrefois cantonnée aux représentations de héros et demi-dieux, la peinture du XVIIe siècle nous livre une vision du monde, plus réaliste, plus ouverte, plus sociale aussi. Paysages, natures mortes, portraits, intérieurs d’églises, scènes de vie sont autant de sujets d’inspiration révélant ce mouvement.

Peintures de Jan van Goyen, Torrentius, Hendrik Avercamp, Johannes Verspronck, Frans Hals, Willem Heda, Pieter Saenredam, Nicolaes Maes, Jan Lievens, Gérard Dou, Jacob van Ruysdael, Jan Steen, et bien sûr 25 chefs-d’œuvre de Rembrandt (dont le portrait de sa mère, son petit Autoportrait peint à l’âge de 22 ans, ou encore la Fiancée juive, Le Syndic de la guilde des drapiers, La Leçon d’anatomie du docteur Deyman).

La Ronde de Nuit, son plus célèbre et son plus grand tableau, occupe une salle entière à lui tout seul.

De Vermeer vous pourrez voir La Laitière, Femme en bleu lisant une lettre, La Ruelle et La Lettre d’Amour. Ces chefs-d’œuvre représentant des scènes de la vie quotidienne dégagent une puissance bouleversante.

+ Du 2 juillet au 2 octobre 2016. Marten et Oopjen à Amsterdam

Rembrandt van Rijn (1606-1669), Portrait of Marten Soolmans, 1634. Oil on canvas, 210 x 135 cm. Acquired by the Dutch State for the Rijksmuseum / Portrait of Oopjen Coppit, 1634 Oil on canvas, 210 x 133 cm. Acquired by the French Republic for the Musée du Louvre

Formidable histoire d’achats de ces chefs-d’œuvre réalisés conjointement par le Louvre et ce musée pour ne déplaire à personne et ne pas séparer ce couple dont chacun des membres a été immortalisé par Rembrandt...

Nous savions déjà que l’art avait de tous temps été domestiqué par les puissants, mais tel l’enfant d’un couple séparé, ou même, et cela devient de plus en plus fréquent, un animal de compagnie qui fut commun, nous voilà en présence d’une garde alternée caractérisée au sujet de ces deux tableaux du maître du Siècle d’Or hollandais.

+ Du 24 juin au 11 septembre 2016. Japon moderne. La Collection Elise Wessels

Pour la première fois, le Rijksmuseum présente 170 peintures japonaises de la Collection d’Elise Wessels, des premières décennies du XXe siècle, de la période de la rapide modernisation de l’art japonais.

Dancer, Kobayakawa Kiyoshi (1899 - 1948). Kleurenhoutsnede op papier, 1932, P0140. Elise Wessels Collection – Nihon no hanga

Cette collection unique en Hollande est consacrée à l’art au Japon de la première moitié du XXe siècle, pays qui connut alors, comme l’Europe et les États-Unis, un boom économique considérable, l’explosion des grandes métropoles et les prémices de l’avènement de la femme moderne...

+ Du 24 juin au 25 septembre 2016. Adriaen van de Velde (1636-1672). Maître du paysage hollandais

+ Du 10 juin au 2 octobre 2016. Nouvelles sculptures de Giuseppe Penone dans les jardins du Rijksmuseum

+ Du 7 octobre 2016 au 8 janvier 2017. Le monde merveilleux d’Hercules Segers

Hercules Segers, Larch, c. 1615-30

Hercules Segers (1589/90-1633/38) est l’un des peintres les plus intrigants de l’Âge d’Or. Son art original était attentivement regardé par les connaisseurs et Rembrandt lui-même ne possédait pas moins de 8 de ses œuvres. Le Rijksmuseum conserve la plus grande collection au monde de ses tableaux, qui, augmentée de nombreux prêts internationaux, produiront cette exposition exceptionnelle.

+ Du 7 octobre 2016 au 8 janvier 2017. Frans Post. Animaux au Brésil

Frans Post (1612-1680) entreprend à 24 ans un voyage dans la colonie hollandaise du Brésil, à la suite du gouverneur qui demande à un groupe d’artistes dont il fait partie de dresser un inventaire de la faune et de la flore de cette région dont les Portugais viennent d’être chassés.

- Stedeljik Museum, Museumplein 10, 1071 DJ Amsterdam. 31 20 573 2911. www.stedelijk.nl. Musée municipal d’art moderne et d’art contemporain.

+ Du 9 avril au 28 août 2016. Vivre l’École d’Amsterdam

Immersion dans le spectaculaire ensemble de design d’intérieur de l’École d’Amsterdam : meubles, lampes, horloges, céramiques, textiles, et dessins graphiques pour revêtements muraux.

Michel de Klerk, maple clock, 1914. Size : 50 x 28.5 x 16.4 cm. Collection Stedelijk Museum Amsterdam.

500 pièces de designers, parmi lesquels : Jaap Gidding, Michel de Klerk, Piet Kramer, Hildo Krop, and Marie Kuyken.

- Musée van Gogh, Paulus Potterstraat 7. 31 (0)20-570 52 52. www.vangoghmuseum.nl. Trams 2, 5, 3 ou 12. Bus 170. Ouvert tous les jours de 10 à 18h. Nocturne le vendredi jusqu’à 22h. Fermeture des caisses une demi-heure avant.
Entrée : 10€, 2,50€ pour les moins de 18 ans. Gratuit pour les moins de 13 ans et les détenteurs de la Museumkaart.

+ Collections permanentes . La plus grande collection au monde d’œuvres de Vincent van Gogh, 500 dessins et près de 200 tableaux, dont Champs de blé aux corbeaux (1890), Les Tournesols (10889), Le Champ de blé aux iris (1888), Les Mangeurs de pommes de terre (1885), et tant d’autres. Et 700 des lettres que Vincent adressa à son frère Théo (exposées par roulement mais seulement de juin à octobre.

Van Gogh a peint plus de 800 tableaux en 10 ans, et le quart de sa production est ici. Sachez encore que la deuxième plus grande collection de van Gogh au monde se trouve être vers Arnhem, à 80 km au sud-est d’Amsterdam.

Le musée renferme aussi des œuvres de Gauguin, Maurice Denis, Paul Gauguin, Claude Monet, Camille Pissaro, Paul Signac, Henri de Toulouse-Lautrec, Georges Seurat, Kees van Dongen ou encore Lawrence Alma-Tadema... Francis Bacon et Picasso.

Une nouvelle présentation des collections qui met en exergue les liens que van Gogh avait avec les différents mouvements picturaux de son époque... et l’influence qu’il eut sur les artistes qui lui succédèrent comme van Dongen ou Bacon.

+ Du 15 juillet au 25 septembre 2016. Au bord de la folie. Van Gogh et sa maladie

L’instabilité mentale de Van Gogh fut-elle motrice pour son imagination ? Pour la première fois, une exposition se consacre à cet aspect. Sa maladie a-t-elle affecté son travail, sa peinture, ses dessins...

Emile Schuffenecker, copy after Vincent van Gogh’s ’Self-Portrait with Bandaged Ear’, 1892-1900. Détail

- L’Ermitage, 51, rue Amstel. 1018 EJ Amsterdam. 31 20 530 74 88. www.hermitage.nl/. Dépendance du musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg inauguré en 2009.

+ Du 18 juin 2016 au 15 janvier 2017. Les Joyaux de la Grande Catherine

+ Du 11 février au 17 septembre 2017. 1917, les Romanov et la Révolution. La fin d’une dynastie

L’exposition explore et enquête, avec toute la rigueur que l’on imagine, sur ce qu’il s’est réellement passé pour les collections d’art des tsars après la prise du Palais d’Hiver et comment les artistes réagirent-ils au bouleversement politique de 1917... et aux années qui suivirent.

Ilya Yefimovich Repin, Portrait of Nicholas II, 1895. Oil on canvas © State Hermitage Museum, St Petersburg

+ Du 14 octobre 2017 au 27 mai 2018. Les Maîtres hollandais

L’Ermitage conserve une des collections de peintures, gravures, et dessins des Maîtres hollandais parmi les plus importantes du monde. Beaucoup de collectionneurs russes s’étaient passionnés pour eux, et cela depuis plusieurs siècles.

Rembrandt Harmensz. van Rijn, Haman Recognizes his Fate, c. 1665. Oil on canvas © State Hermitage Museum, St Petersburg

Pierre Le Grand préférait les "marines", et La Grande Catherine collectionnait les grands formats comme Haman Recognizes His Fate (c. 1665) de Rembrandt.

Les tsars ne furent pas de simples collectionneurs. Au XIXe siècle, le Comte Pyotr Petrovich Semenov-Tyan-Shansky se révéla un avide collectionneur des travaux d’artistes comme Honthorst, Ruysdael, Post et Lastman, et sa collection était un complément important à la collection de l’Ermitage.

- La Maison d’Anne Frank. Prinsengracht 263-267, quartier du Jordaan, près de la Westerkerk. 31 (0)20-5567105. www.annefrank.org Tramways 13, 14, ou 17, descendre à l’arrêt Westermarkt. Bus 21, 170, 171 ou 172, descendre à l’arrêt Westermarkt. 15 minutes à pied de la Gare Centrale, Central Station.

La Maison Anne Frank a introduit le 1er mai 2016 un nouveau système d’entrée. De 9 à 15h30, le musée est accessible uniquement aux visiteurs munis d’un billet avec créneau horaire acheté en ligne. De 15 à 22h, vous pouvez visiter la Maison Anne Frank sans billet électronique et acheter un billet à l’entrée du musée. 9€, tarif réduit adolescents (10-17 ans) 4,50€. Gratuit pour les enfants (0-9 ans).

+ Le Journal d’Anne Frank. Anne avait 13 ans. Elle tiendra son « Journal » durant les 25 mois qu’elle passera dans la clandestinité, dans cette maison dont l’entrée était dissimulée derrière une bibliothèque. Publié en juin 1947, le Journal d’Anne Frank sera traduit dans plus de 60 langues.

- Musée du cannabis. Aussi appelé "Hash Marihuana & Hemp Museum", Oudezijds Achterburgwal 148. 31 20 6235961 ou +31 (0)20-6248926, www.hashmuseum.com. Ouvert du lundi au samedi de 10 à 22h et le dimanche de 11 à 17h.

+ 8000 ans d’histoire du hachisch , de la marijuana et du chanvre, géographie, pratique et leçons de jardinage.

-  Le musée du sexe. Damrak 18, 1012 LH Amsterdam, 31 20 6200630, www.sexmuseumamsterdam.nl. Ouvert tous les jours de 10 à 23h30. 4€ (interdit aux moins de 16 ans).

+ Collection permanente. Costumes sadomasochistes, gravures érotiques françaises de 1850, photos érotiques de 1870, photos privées des années 60, service de porcelaine de 1930 pour le moins suggestif…

La reconstitution du Quartier Rouge des années 40-50, les photos érotiques de 1870 et les photos sadomasochistes des années 20 valent le détour.

- Musée néerlandais de la presse. Zeeburgerkade 10, Amsterdam, Pays-Bas, +31 20 692 8810.

+ Les collections. 400 ans de l’histoire du journalisme et de la presse à Amsterdam et aux Pays-Bas. La collection du musée de la presse comprend des journaux et des magazines (les premiers datant de 1610), des dessins politiques, du matériel de publicité imprimé, des photographies et des archives liées à la presse écrite néerlandaise.

N’avait pas hésité par solidarité à faire une exposition de dessins de Charlie Hebdo.


***

Harlem

- Frans Hals Museum, Groot Heiligland 62, 2011 ES Haarlem, +31 23 511 5775. www.franshalsmuseum.nl. Ouvert du mardi au samedi de 11 à 17h, dimanche de 12 à 17h.
À une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Amsterdam.

+ Collections. Les tableaux de Frans Hals valent à eux seuls le déplacement, dont notamment les cinq tableaux représentant les gardes civiques qui constituent des œuvres monumentales et très représentatives de l’époque.


Frans Hals, Le Banquet des officiers de la garde de Saint-Adrien d’Harlem (1633), huile sur toile, 207 x 337 cm

Ces compositions représentent jusqu’à 60 personnages composant ces compagnies de gardes constituées de tout homme de Haarlem pouvant payer son équipement. Frans Hals (1582-1666) lui-même aurait été inscrit à l’une de ces compagnies. Les tableaux représentant les premiers régents de l’hospice sont également des portraits collectifs dont le réalisme expressif est remarquable.

+ Du 30 mai au 30 octobre 2016. Désir de voyage aux XVIe et XVIIe siècles

Jan van Scorel, le maître de Maerten van Heemskerck, était l’un des premiers Hollandais à avoir séjourné dans le Sud. En 1532, van Heemskerck allait suivre son exemple et se rendre en Italie où il visita les ruines et les sculptures antiques et étudia l’art des grands maîtres italiens comme Michel Ange. Très inspiré, il rentra en Hollande en 1536.

Au XVIIe siècle, un séjour en Italie et plus spécialement à Rome, devenait de plus en plus commun. En 1604 le peintre et biographe d’artistes Karel van Mander encourageait les jeunes artistes à voyager...

+ Du 12 novembre 2016 au 12 février 2017. Maîtres hollandais des musées de Budapest

Près de 55 peintures et 25 dessins des plus fameux artistes hollandais dont Karel van Mander, Frans Post et Rembrandt.


***

Rotterdam

- Musée Boijmans van Beuningen / Rotterdam. Museumpark 18, 3015 CX Rotterdam, +31 10 441 9400. www.boijmans.nl.

+ Les collections. Ce musée, créé en 1849, rassemble une collection de 126 000 œuvres, essentiellement constituée de peintures anciennes et modernes de cette importante ville néerlandaise et de la province de Hollande-Méridionale. On peut y voir notamment une version de La Tour de Babel, de Pieter Brueghel l’Ancien, des tableaux de Rembrandt, de Vincent van Gogh et de divers maîtres du XXe siècle.

+ Du 18 juin au 18 septembre. Olafur Eliasson. Notion Motion

Olafur Eliasson, Notion motion, Museum Boijmans Van Beuningen (2010)

Pour une immersion dans une installation qui se joue des sens des visiteurs...


***

La Haye

- Mauritshuis. Plein 29, 2511 CS La Haye, +31 70 3023456. www.mauritshuis.nl. Lundi de 13 à 18h, de mardi à dimanche de 10 à 18h, jeudi de 10 à 20h. Des horaires différents s’appliquent lors des jours de fête. 14 ou 12,50€. Enfants jusqu’à 18 ans gratuit. En voiture, arrivez par l’A4 (Amsterdam - Delft), l’A12 (Arnhem/Utrecht - La Haye) ou la N44 (Nieuw Vennep - La Haye). Suivez la direction centre ville (Centrum) puis les panneaux indiquant le Mauritshuis.

+ Les collections. Dans ce musée à taille humaine tout nouvellement rénové et consacré au XVIIe, que l’on appelle le Siècle d’Or de la peinture hollandaise, des chefs-d’œuvre de réputation mondiale comme La Jeune Fille à la perle (illustration, détail) et La Vue de Delft, de Vermeer, ou La Leçon d’anatomie du Dr Nicolaes Tulp, et Autoportrait à l’âge de 63 ans, parmi une dizaine de tableaux de Rembrandt.

Frans Hals, Rubens, Jan Brueghel l’Ancien, Steen...

+ Du 9 juin au 4 septembre 2016. Vik Muniz.

Pour la première fois, le Mauritshuis organise une exposition comportant exclusivement de l’art contemporain. Vik Muniz est un artiste célèbre dans le monde entier travaillant à New York et Rio de Janeiro. Il a commencé sa carrière comme sculpteur, puis s’est intéressé de plus en plus à la représentation photographique de son travail.

Avec des matériaux tels que le sucre, le fil, des diamants, du sirop au chocolat et des ordures, Muniz réalise des œuvres d’art osées, ironiques, et souvent trompeuses. Son film ’Waste Land’ a remporté plusieurs prix en 2010. Son travail est inclus dans les collections de musées majeurs comme le MOMA à New York, la National Gallery of Art à Washington DC, et le Tate à Londres.

La source d’inspiration pour l’exposition au Mauritshuis, ce sont les dos des peintures du XVIIe siècle dans la collection du musée. Ainsi se crée une belle connexion entre l’art contemporain de Muniz et les peintures de renommée mondiale du Mauritshuis.

+ Du 29 septembre 2016 au 8 janvier 2017. Tableaux de genre hollandais de la Royal Collection

Une sélection de peintures hollandaises du XVIIe siècle en provenance des collections royales anglaises, qui comporte des scènes de la vie quotidienne, telles qu’elles furent représentées par les peintres du Siècle d’Or hollandais. Une occasion très spéciale pour voir plus de 20 peintures qui ne sont que rarement, ou jamais, montrées au public.

C’est la première fois que la Royal Collection prête autant de chefs-d’œuvre en une seule fois à un musée néerlandais. La célèbre collection de la maison royale anglaise, maintenue par Sa Majesté la reine Elizabeth II, contient des joyaux uniques des œuvres de peintres célèbres tels que Gerard ter Borch, Pieter de Hooch, Gabriel Metsu et Jan Steen. Le clou absolu de l’exposition est La leçon de musique, de Vermeer.

- Gemeentemuseum, 41 Stadhouderslaan, 2517 HV Den Haag. 31 70 338 11 11. www.gemeentemuseum.nl. Fermé le lundi et ouvert de mardi à dimanche inclus de 11 à 17h. 17€ plein tarif. Les Amis du musée et les jeunes jusqu’à 18 ans inclus bénéficient de l’entrée gratuite.

+ Exposition permanente .

Mondrian & De Stijl. Sans De Stijl, la maison, la rue et la ville du monde occidental auraient été bien différentes. Une aile complète a été réservée à ce mouvement artistique. Encore aujourd’hui, ce groupe gravitant autour de Piet Mondrian et Theo van Doesburg continue de fasciner artistes, designers et architectes. Une mouvance qui joue un rôle incontournable dans l’avant-garde européenne et dont l’influence ne peut être sous-estimée.

Unique au monde, la collection Mondrian du Gemeentemuseum Den Haag comporte près de 300 œuvres. Elle présente toutes les périodes de l’impressionnante carrière de ce grand maître de l’art moderne. Peu d’artistes sont parvenus à se renouveler sans cesse depuis le début de leur développement artistique jusqu’à leur mort, tout en maintenant un niveau aussi élevé. L’exposition montre également la dernière œuvre – inachevée – de Mondrian, Victory Boogie Woogie (1942-1944), son monument dédié à New York, la ville qui respire un rythme et une vitalité sans borne.

Le côté personnel de l’art moderne. Ressentez le doute, les tourments, l’exaltation, la sensualité, la recherche de l’utopie ou le jeu de l’enfant.

L’histoire n’est plus narrée comme une succession d’événements porteurs d’une seule et unique vérité. De nouvelles approches permettent de mettre à jour de nouveaux liens. Les sentiments ou les thèmes qui se rattachent aux grands cycles politiques, sociaux et économiques se retrouvent dans l’art. L’idée, typique du XIXe siècle, d’un musée présentant des rapports purement chronologiques n’est plus de ce temps. Le visiteur veut découvrir lui-même une histoire dans l’art. Découvrez le moderne (Ontdek het moderne) répond à cette aspiration.

L’exposition fait appel à des caractéristiques visionnaires, poétiques et humaines. Le visiteur découvre le côté personnel de l’art à partir d’œuvres d’artistes tels que Claude Monet, Vassily Kandinsky, Pablo Picasso, Piet Mondrian, Francis Bacon, Constant et Louise Bourgeois. Laissez-vous surprendre par les nouveaux dialogues qui s’établissent entre les œuvres. La démarche de l’exposition repose moins sur des courants artistiques que sur des leviers d’influence. L’immobilité et le mouvement, l’enfant et l’homme sauvage, la tradition et l’expérimentation, le jeu et l’utopie sont autant de nouvelles thématiques qui ont ainsi vu le jour.

Le Miracle du Bleu de Delft. Pour montrer cette collection unique au monde, le musée présente avec fierté depuis décembre 2012 une exposition permanente consacrée à cet important héritage culturel. Les chambres historiques servent de décor au Bleu de Delft et à ses 4 siècles d’histoire passionnante. Bien connu, le « bleu et blanc » de Delft côtoie des exemplaires polychromes ; aux vases tulipiers aux formes irréelles se juxtaposent de simples assiettes et même une tirelire Miffy. Une installation montre que même les créateurs contemporains se laissent inspirer par les exemples d’autrefois.

+ Du 28 mai au 25 septembre 2016. Constant / New Babylon. À nous la liberté

Un monde sans frontières. Des gens qui n’ont pas besoin de travailler, mais sont libres de jouer et de voyager. Constant Nieuwenhuys (1920-2005) a représenté ses idées sur un monde nouveau dans un des projets artistiques les plus visionnaires et les plus vastes de l’histoire de l’art d’après-guerre : New Babylon.

Celui-ci fût une source d’inspiration pour beaucoup jusqu’à ce jour, et apparaît d’autant plus signifiant dans la société actuelle. Le Gemeentemuseum Den Haag gère la majeure partie de ce projet et y a consacré des recherches approfondies en collaboration étroite avec la Fondation Constant. À cette occasion, le musée présente l’une des plus grandes expositions jamais tenues sur ce projet fascinant et qui se trouve au cœur de l’œuvre de Constant.

Pour mémoire, le Situationniste néerlandais Constant (1920-2005) a travaillé sur ce projet nommé Dériville puis Nouvelle Babylone par Guy Debord pendant plus de 20 ans... Une œuvre totale !

+ À partir du 5 novembre 2016. Alice Neel

Avec l’exposition de 70 tableaux, l’impressionnante œuvre intimiste d’Alice Neel devient enfin accessible au public, une œuvre n’avait encore jamais été présentée aux Pays-Bas. L’essentiel des tableaux de la peintre américaine est constituée de portraits. Elle se qualifiait elle-même de « collecteur d’âmes ». C’est ainsi qu’elle a peint des amants, des époux, ses enfants et ses voisins ou des personnalités de l’art et de la scène, Andy Warhol, Robert Smithson et Frank O’Hara.

Alice Neel, Jackie Curtis and Ritta Redd, 1970, Olieverf op doek ; 152.40 x 106.40 cm, The Cleveland Museum of Art, Leonard C. Hanna, Jr. Fund 2009.345 © The Estate of Alice Neel

En plus de peindre leur apparence physique, Alice Neel a fixé sur la toile leurs incertitudes, leur vanité ou leur humeur. Comme si elle avait voulu « peindre leurs vérités », elle rend leur personnalité si vivante que leur présence devient presque tangible. Si l’œuvre d’Alice Neel a été redécouverte après sa mort, sa vie fut un combat permanent pour la reconnaissance artistique. L’exposition du Gemeentemuseum fera découvrir pour la première fois son œuvre au grand public.


***

Bois-le-Duc

- Noordbrabants Museum, Verwersstraat 41’s-Hertogenbosch, Bois-le-Duc. 12€ et gratuit pour les moins de 18 ans.

Les collections de ce musée traitent de l’art, de l’histoire et de la culture du Nord-Brabant et du Sud de la Hollande. 30 000 pièces, dont seulement 15% est exposé, qu’il s’agisse de peintures, gravures, dessins, textiles, monnaies et médailles, verre, argent, artisanats, ou objets archéologiques ou typique.

+ Du 11 juin au 18 septembre 2016. Jan Fabre. Hommage à Hieronymus Bosch au Congo.

Jan Fabre. Skull with te tool of Power, 2013 © Angelos bvba

De 2011 à 2013, l’artiste belge de réputation mondiale Jan Fabre (Anvers, 1958) a créé quelque séries d’exemples de mosaïques avec pour titre "Hommage à Hieronymus Bosch au Congo". Cette série faisait partie d’une réflexion critique touchant à l’histoire coloniale belge, sujet souvent apparu dans le travail de Fabre depuis 2002.

Cette exposition est une symbolique description des atrocités et absurdités commises par le Congo et transcrites dans le langage de la peinture de Bosch.

Le travail de Jan Fabre rend évident le fait que le langage visuel de Bosch n’a rien perdu de sa force quelque 5 siècles plus tard.

+ Du 18 juin au 9 octobre 2016. Van Eyck, Brueghel, Jordaens,
chefs-d’œuvre de Roumanie.

Quelque 40 tableaux de vieux maitres du musée Brukenthal, à Sibiu, en Roumanie, rassemblés par le Baron Samuel von Brukenthal (1721-1803). Une passionnante et érudite collection d’art, comprenant plusieurs chefs-d’œuvre de différentes écoles européennes de peinture (Jan van Eyck, Hans Memling, Marinus van Reymerswaele, Jacob Jordaens, David Teniers, Jan van Goyen, Leonaert Bramer et Pieter Brueghel de Jonge).


***

Vous retrouvez comme chaque année dans LES GRANDES EXPOSITIONS 2016-2017 à Paris de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2016-2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nouvellement en ligne :
Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris
PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z

Dans la série Toutes les expositions 2016 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musée d’Orsay, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, et au Petit Palais.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : Paris Expos Hebdo : Nouveautés, Conseils, Derniers Jours.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2016 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2015, 2014, 2013, 2012.

Vous pouvez consulter une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
- Angoulême 2016-2017 - Arles 2016-2017 - Avignon 2016-2017 : Saintes-Maries-de-la-Mer, L’Isle-sur-la-Sorgue - Bordeaux 2016-2017 : Biarritz, Bègles - Dijon 2016-2017 - Grenoble 2016-2017 - Ile-de-France 2016-2017 : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - Lens 2016-2017 - Lille 2016-2017 : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - Lyon 2016-2017 : Bourg-en-Bresse, Valence, Villeurbanne - Marseille 2016-2017 : Aix-en-Provence, Les Alpilles, Draguignan, Le Rayol, Le Cannet, Saint-Tropez, Aubagne, Toulon, Hyères, Martigues - Metz 2016-2017 - Montpellier 2016-2017 : Lodève, Sète, Nîmes, Sérignan, Narbonne - Nantes 2016-2017 : Angers, Les Sables d’Olonne, Saint-Nazaire - Nice 2016-2017 : Cannes, Cagnes, Mougins, Saint-Paul-de-Vence, Vence, Biot, Grasse, Monaco, Antibes, Vallauris - Ornans 2016-2017 - Rennes 2016-2017 : Landernau, Quimper - Rodez 2016-2017 - Rouen, Le Havre 2016-2017 - Saint-Étienne 2016-2017 - Strasbourg 2016-2017 - Toulouse 2016-2017 : Albi, Montauban, Carcassonne - Tours 2016-2017 : Blois, Vendôme

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam 2016-2017 : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc Berlin 2016-2017 Bâle 2016-2017 Bruxelles 2016-2017 Genève 2016-2017 Londres 2016-2017 Madrid 2016-2017 Milan, 2016-2017 et Venise 2016-2017.

À voir également :
- La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en France
- La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en Europe

André Balbo

sources : visites, musées, presse...


Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.