evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > 1er arrondissement de Paris > Lieux clés Paris 1er > Le Louvre > Évènements et expositions au Musée du Louvre > Edme Bouchardon au Louvre

Edme Bouchardon au Louvre

jeudi 18 mai 2017, par André Balbo

Du 15 septembre au 5 décembre 2016, exposition Bouchardon (1698-1762) au musée du Louvre, Hall Napoléon.

Présentation de l’artiste

Voir Présentations d’Artistes de A à Z

Edme (ou Edmé) Bouchardon (1698-1762), sculpteur, peintre et dessinateur français de renom, fut considéré dès son vivant comme un artiste d’exception.

Bouchardon naquit à Chaumont au sein d’une famille dans laquelle son père et son frère étaient artistes, et même sculpteurs.

Il se forma à l’Académie royale de peinture et de sculpture à Paris, où il fut l’élève de Guillaume Coustou.

Edme Bouchardon obtint le Prix de Rome en 1722 avec un relief dont le sujet était "Gédéon choisit ses soldats en observant leur manière de boire".

Il demeurera 9 ans à Rome (1723-1732), se perfectionnant à l’Académie de France (Villa Médicis), et s’intégrant parfaitement dans la vie artistique de la ville.

Il effectuera une copie remarquée du Faune Barberini, par modelage et non par moulage, que l’on pourrait dire réinterprété. Ce travail lui permit d’obtenir de prolonger son séjour d’études dans la ville éternelle.

Edme Bouchardon, copie d’après Le Faune endormi (1726-1730). Selon le règlement de l’Académie de France à Rome, les sculpteurs pensionnaires du roi devaient réaliser durant leur séjour des copies de statues d’après l’antique. La qualité de ce travail lui assura rapidement une grande renommée. Paris, musée du Louvre. Département des sculptures

Il fut rappelé en France par le directeur des Bâtiments du roi, qui avait été alerté de sa grande réputation, de la haute qualité de ses travaux et projets (certains ayant été soumis au pape) et par son élection à l’académie de Saint-Luc.

Ces éléments lui valurent à son retour d’obtenir rapidement atelier et logement au Louvre, ce qui était exceptionnel, et d’être très vite nommé sculpteur du roi (en 1732).

Reçu à l’Académie en 1744, il en devint professeur en 1745.

Bouchardon fut admiré et célébré pour ses œuvres sculptées : la fontaine de Grenelle, le décor du chœur de l’église Saint-Sulpice, la statue en marbre de L’Amour se taillant un arc dans la massue d’Hercule et le monument équestre de Louis XV installé au centre de la place Louis XV (future place de la Concorde).

Edme Bouchardon, Le pape Clément XII Corsini (1652-1740), 1731, marbre. Commande, exceptionnelle pour un artiste non italien

Ses suites célèbres de dessins, dont Les Cris de Paris, connurent également un grand succès. Cité dans l’Encyclopédie comme le continuateur de Puget et de Girardon, Bouchardon fut considéré par ses contemporains comme le promoteur du renouveau dans les arts, « le plus grand sculpteur et le meilleur dessinateur de son siècle » (Cochin).

Précurseur du néoclassicisme en sculpture, il sera considéré comme le maillon baroque séparant la sévérité de l’Antique de la grâce du naturel rocaille.

Également dessinateur, il a laissé de très nombreux dessins et esquisses de sa main.

Présentation de l’exposition au Louvre

Le musée du Louvre et le J. Paul Getty Museum de Los Angeles rendaient dans le cadre de l’année du XVIIIe siècle, une exposition-hommage à Edme Bouchardon, fils de sculpteur, sculpteur et dessinateur.

Le Louvre détient le fonds d’atelier de Bouchardon, dont ses propres dessins, et la plus large collection au monde.

L’artiste devait, après un fécond séjour et particulièrement long (9 ans) à l’Académie de France à Rome, être agréé à l’Académie en 1735, et devenir sculpteur du roi.

Edme Bouchardon, L’Amour se taillant un arc dans la massue d’Hercule. Département des Sculptures, musée du Louvre

Alors que de nombreuses études ont renouvelé la compréhension que l’on a du néo-classicisme, cette première exposition monographique d’envergure permettait d’appréhender l’esthétique du dessinateur et du sculpteur, parfait équilibre entre la référence antique et la fidélité à la nature.

On remarquait grâce à cette exposition le travail préparatoire acharné et exigeant qui lui faisait effectuer de longues et minutieuses recherches tant anatomiques que dans le choix de l’angle de ses modèles qu’il retiendrait. La tête de cheval de la statue équestre de Louis XV en est une illustration marquante, et la quantité des dessins du jeune homme qui posa pour l’Amour se faisant un arc, une autre tout aussi parlante.

Enfin la haute technicité des dessins de Bouchardon se remarque dans son choix de la sanguine... qui ne peut être effacée donc corrigée.

La formidable sculpture en marbre du pape Clément XII, venue de la Galleria Corsini à Florence, était exposée en France pour la première fois.

Edme Bouchardon, Athlète domptant un ours. Athlète domptant un lion. Terres cuites exposées au Salon du Louvre de 1737. Saint-Pétersbourg, musée de l’Ermitage

Les bonnes feuilles des dessins, comme les terres cuites préparatoires de ces sculptures furent prisées de son vivant par de nombreux collectionneurs, des artistes et des amateurs.

On remarquait aussi dans l’exposition la dextérité de l’artiste dans les jetons et médailles (média d’une plus large renommée du Roi), et dans les illustrations des frontispices de livres savants.

Des gravures furent faites à partir de ses dessins, notamment la série (qui était intégralement exposée) Les Cris de Paris, sur les petits métiers de l’époque, rapportés avec humanité.

Enfin, pour l’occasion, ses deux sculptures de l’église Saint Sulpice avaient été déplacées (Vierge de douleur, et Jésus-Christ appuyé sur la croix) et étaient exposées.

Bouchardon (1698-1762), du 15 septembre au 5 décembre 2016, au musée du Louvre, Hall Napoléon.

Lire aussi Toutes les expositions 2017 au musée du Louvre.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, au Petit Palais, et au Château de Versailles.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon - Bègles - Biarritz - Biot - Blois - Bordeaux - Bourg-en-Bresse - Brest - Cagnes-sur-Mer - Cannes - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - L’Isle-sur-la-Sorgue - Landerneau - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Les-Saintes-Maries-de-la-Mer - Libourne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - L’Isle-sur-la-Sorgue - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco - Montauban - Montpellier - Mougins - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Nogent/Seine -Ornans - Rennes - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire - Saint-Paul-de-Vence - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc, - Bâle - Berlin - Bruxelles - Genève - Liège - Londres - Madrid - Milan - Monaco - Venise

André Balbo

sources : Visite, musée du Louvre

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.