Accueil > Expositions

Monaco 2017. Musées et expositions

17 mars 2017 par André Balbo

La principauté de Monaco est une cité-État, un pays d’Europe de l’Ouest et une commune située au bord de la mer Méditerranée, le long de la Côte d’Azur, à 20km à l’est de Nice, et à 8km de Menton.


Le Nouveau musée national

- Le Nouveau musée national, Villa Paloma. 56 bld du Jardin exotique, 17 av. Princesse-Grâce, 98000, Monaco, + 377 98 98 48 60, www.nmnm.mc. Ouvert tlj de 10 à 18h, et de 11 à 19h, du 1er juin au 30 septembre. Fermeture les 1er janvier, 1er mai, les 4 jours du Grand Prix, les 19 novembre et 25 décembre.

Installation permanente dans les jardins de la Villa Paloma

Installée dans les jardins de la Villa Paloma, Folding House (to be continued) est une "œuvre habitable", entre architecture et sculpture.

Dessinée par Jean-Pascal Flavien dans ses moindres détails (de la structure aux poignées de portes, en passant par le mobilier et les luminaires), elle fait écho à l’installation proposée en 2015 par l’artiste, exposant aux regards des visiteurs les maquettes du projet ainsi que le futur mobilier de cette maison pliée. Elle est un prétexte à discussion, à une réflexion de ses habitants, hôtes d’un jour ou plus, invités ensuite à partager leurs impressions.


Le Grimaldi Forum

- Le Grimaldi Forum, Espace Ravel, 10 av. Princesse Grâce, 98000 Monaco +377 99 99 21 00, www.grimaldiforum.com. De 12 à 19h.

+ Du 4 au 9 mai 2017. Michel Vaillant à Monaco. Entrée libre et gratuite

Hommage aux deux plus grands mythes de l’histoire automobile que sont Monaco et Michel Vaillant. En effet, au même titre que l’œuvre de Jean Graton, Monaco est devenu un symbole mythique de la course auto. Le Grand Prix de Monaco ou le Rallye Monte-Carlo ont apporté au sport automobile des lieux-culte, associés à d’inoubliables exploits humains.

Ces théâtres de la dramaturgie de la compétition automobile ont été représentés par Jean Graton tout au long de son œuvre Michel Vaillant, devenue en 60 ans, la bande dessinée culte de l’aventure automobile. Monaco fut représenté maintes fois par Jean Graton dans les aventures de Michel Vaillant.

On peut observer, au fil des 70 albums des exploits du plus célèbre pilote de la BD, l’évolution du circuit le plus célèbre du monde.

L’exposition présentera dans l’Espace Indigo 20 planches originales et 20 Art Strips, dans une scénographie originale. Dominique Graton, Directrice artistique de la Fondation Jean Graton, a été interpellée par le fait que la bande dessinée est le seul art où l’on réduit le travail de l’artiste pour le publier.

Elle a décidé de recadrer les dessins de la plus belle période de Jean Graton de 1957 à 1975, en retravaillant parfois les couleurs de la gomme de gouache utilisée à l’époque par la femme du dessinateur. Elle scanne les originaux et fait des séries limitées à 30 exemplaires de très grands formats sur deux types de support : le plexiglas ou sur du papier très haut de gamme.

On retrouve alors des détails qu’on ne voit pas dans la bande dessinée comme des coups de crayon mal gommés. Autre innovation de Jean Graton habilement reprise dans ces Art Strips : la bande son pour les bruitages du type VROOINN, VROOAR, qui avait bien sûr sa raison d’être graphique mais qui permettait de faire bouger les voitures et rendre perceptible au lecteur le sentiment de vitesse.

+ Du 14 Juillet au 10 Septembre 2017. La Cité Interdite à Monaco. Vie de cour des empereurs et impératrices de Chine

L’été 2017, place sera faite à la dernière dynastie impériale chinoise, les Qing (1644-1911), pour mieux connaître ses fastes, ses goûts et ce que fut sa grandeur.

Le commissariat de l’exposition a été confié à MM. Jean-Paul Desroches, Conservateur général honoraire, chargé du département Chinois au musée Guimet et Wang Yuegong, Directeur du département de la vie impériale à la Cité Interdite.

Près de 200 pièces d’exception provenant de l’ancien palais des souverains chinois seront réunies, ainsi que des prêts issus de grandes collections (Cernuschi, Louvre, Victoria & Albert Museum de Londres, Musées royaux d’Art et d’Histoire de Bruxelles, Arthur M. Sackler Gallery de Washington).

C’est au cœur d’un lieu emblématique, ancré dans la mémoire collective et riche d’un patrimoine inestimable, que le public sera invité à pénétrer, puisque la Cité interdite est l’un des ensembles palatiaux les plus prestigieux au monde et le site le plus visité avec quelque 10 millions d’entrées par an.

À la fois palais et musée, c’est autour de lui que Pékin, la nouvelle capitale, s’est ordonnancée. La Cité interdite avait surgi ex nihilo de la volonté du 3e empereur Ming et fut construite sans discontinuer de 1406 à 1420. Elle deviendra le berceau incontesté du pouvoir et les empereurs mandchous s’y succéderont sur près de trois siècles.

La personnalité des empereurs Qing est au centre de l’événement présenté, et plus particulièrement celles des souverains que furent Kangxi (1662-1722), Yongzheng (1723-1735) et Qianlong (1736-1795).

Ils se voulurent les parangons de la culture chinoise. L’empereur, représentant du Ciel sur terre, et donc dit "Fils du Ciel", se devait d’être omnipotent, chef militaire, chef religieux et chef des lettres à la fois.

De prestigieux objets seront présentés aux visiteurs, témoignages des différentes fonctions impériales : portraits, costumes d’apparats, mobilier, précieuses pièces, instruments scientifiques, dont certains comptent parmi les "trésors nationaux".

Dans la tradition du peuple mandchou, dont la puissante armée des "Huit Bannières" va se rendre maître de la Chine à partir de 1644, les conquêtes militaires des empereurs Qing seront également représentées à travers divers objets et gravures illustrant leurs campagnes victorieuses.

Attribué à Jean-Denis Atiret. Portrait en buste d’une concubine, vers 1750-1760. Huile sur papier. Musée des Beaux-Arts de Dôle © Musée des Beaux-Arts de Dôle, coll. jean-Loup Mathieu

Sous le règne des Qing, la part belle revient à la culture. Illustrant le goût officiel à l’aune des périodes d’apogée de l’histoire de la civilisation chinoise, les diverses formes d’expression de l’art chinois, qui exercent à l’époque une influence notoire sur l’Occident, seront mises en exergue : les arts du pinceau, à travers la calligraphie et la peinture, l’univers des arts décoratifs, avec un cabinet des porcelaines et un cabinet des laques, la musique et l’opéra. L’excellence et le raffinement de cet art ont laissé un héritage encore très présent comme le démontrera l’impressionnant écran-paysage de Zhang Daqian (1899-1983), l’un des plus légendaires peintres chinois du XXe siècle.

Conçu comme une visite des salles du Palais aux jardins de la Cité interdite, le parcours chemine à travers les lieux emblématiques de la Cité-palais (temple du Ciel, salle du trône, temple bouddhique, temple des ancêtres, pavillon de thé), plongeant le public dans un voyage au cœur de l’Histoire d’une civilisation plurimillénaire.

La scénographie de l’exposition sera moderne et didactique notamment grâce à deux maquettes monumentales de temples (China Red Sandalwood Museum, Beijing), et à des archives audiovisuelles inédites. Une visite véritablement immersive au cœur du Palais de la Cité Interdite.


Voir aussi :
Nice, musées et expositions
Antibes, Biot, Cagnes-sur-Mer, Cannes, Grasse, Monaco, Mougins, Saint-Paul-de-Vence, Vallauris, Vence.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, au Petit Palais, et au Château de Versailles.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
- Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon : Saintes-Maries-de-la-Mer, L’Isle-sur-la-Sorgue - Bègles - Biarritz - Biot - Blois - Bordeaux - Bourg-en-Bresse - Cagnes-sur-Mer - Cannes - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Libourne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco - Montauban - Montpellier - Mougins - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Ornans - Rennes : Landernau, Quimper - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire - Saint-Paul-de-Vence - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc, - Bâle - Berlin - Bruxelles - Genève - Liège - Londres - Madrid - Milan - Monaco - Venise

À voir également :
- La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en France
- La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en Europe

André Balbo

sources : visites, musées, presse...

Dernière modification : par André Balbo - Crédit image : Courtesies

Améliorez la pertinence de notre contenu en donnant votre avis, en apportant un complément d'information ou une correction

Qui êtes-vous ?
Votre message
Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.