Paris eVous
Accueil Nuit Blanche Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Enjeux divers > Affaires, procès et scandales > Wildenstein > Wildenstein : retour sur les revues de presse d’une étrange affaire (...)

Wildenstein : retour sur les revues de presse d’une étrange affaire (4)

Dernière mise à jour : vendredi 27 janvier 2017, par Expositions

Paris. Le 14 septembre 2010. Dépôt de plainte au pénal à Paris dans la succession Wildenstein. On a dit que cette succession dans le monde des ultra riches était un peu la jumelle de l’affaire Bettencourt. Sous le prétexte que l’on y trouvait également une île, un généreux donateur du Premier Cercle de l’UMP, des liens marqués de l’acteur principal (Guy W.) avec Nicolas Sarkozy et Éric Woerth, mais vous savez comment sont les gens…

Dans les aventures judiciaires, déjà bien longues et alibabaesques de la succession Wildenstein (Daniel, célèbre collectionneur, marchand d’art et 3e du nom), deux nouveaux petits cailloux blancs viennent d’être déposés avec délicatesse, pour que l’on ne risque d’en perdre ni le fil ni les saveurs méphitiques.

Rappelons que le patrimoine du défunt avait été successivement présenté comme nul (puisque dans un premier temps, ses fils avaient annoncé à sa veuve qu’il était ruiné), que sa valeur était passée à quelque 40M€, puis à plus de 4Mds€, et qu’enfin on se perdait plus récemment dans des niveaux vertigineux ou stratosphériques, selon le point de vue où l’on se place.

Bien que l’accumulation de mensonges, de dissimulations, de découvertes, comme les changements successifs et toujours progressifs des estimations, aient clairement présenté de quoi justifier l’opiniâtreté judiciaire de Sylvia Wildenstein, la veuve du marchand, la Cour d’appel de Paris, dans son arrêt de rendu du 16 juin 2010, la condamnait pourtant, pour « procédure abusive », à payer 175 000€ aux autres héritiers de son mari, à la réputation desquels elle aurait nui, notamment par son « battage médiatique ».

La Cour rappelait la somme de 15M€ qui lui avait été versée en provision en 2004, et la rente annuelle de 400 000€ qu’elle percevait. Jugement dans de telles circonstances difficilement audible, mais que nous ne commenterons pas, car tel n’est pas notre rôle.

C’est à cette occasion que, sans se décourager aucunement, l’avocate de Sylvia, Me Claude Dumont-Beghi, introduisait au nom de sa cliente un pourvoi en cassation, le premier de nos deux petits cailloux blancs.

Des découvertes se succédaient, inlassablement, tout au long des différentes procédures, par l’apparition de nouveaux trusts, ces entités offshore gonflées à craquer de tableaux des plus grands maîtres Bonnard, Courbet, Fragonard, Picasso, et de bien d’autres, qui régulièrement entraient dans la danse.

Pour les amateurs d’histoire de l’art, ou de sagas familiales, plus avides de détails, il leur faudra se reporter à l’enquête documentée du site Médiapart. C’est un rêve éveillé ! Et donc, les évaluations ne sont forcément plus très à jour.

Me Claude Dumont-Beghi, après avoir alerté chacun, sans succès, et pourtant plusieurs fois, les services fiscaux, le ministre du Budget du moment, Éric Woerth, puis son successeur François Baroin, et ne recevant d’aucun d’entre eux le moindre début de commencement de réaction ou de réponse sur cette affaire, devait se résoudre à placer sur le chemin de la justice peut-être un brin somnolente notre second petit caillou blanc.

Et France Inter révélait ainsi le dépôt le 8 septembre 2010 d’une plainte contre X pour abus de confiance et recel, blanchiment et recel, organisation frauduleuse d’insolvabilité et recel de faux.

Ainsi, selon Médiapart, l’affaire Wildenstein connaîtra immanquablement dans les prochains mois un nouvel essor, dans la mesure où, même si dans les 3 mois le parquet devait classer l’affaire sans suite, une nouvelle plainte avec constitution de partie civile pourrait être à nouveau déposée. Et un juge d’instruction indépendant saisi.

André Balbo

Sources : Mediapart, France Inter

Wildenstein : retour sur les revues de presse d’une étrange affaire

Entretien exclusif avec Me Dumont-Beghi, qui publie L’Affaire Wildenstein. Histoire d’une spoliation. Juste explosif !

30 juin 2010. Abus de procédures et/ou succession difficile ? (1)
6 juillet 2010. Une deuxième Affaire Bettencourt ? (2)
22 juillet 2010. Paris commençait-il à s’attaquer à la "délinquance astucieuse" ? (3)
14 septembre 2010. Dépôt de plainte au pénal à Paris dans la succession Wildenstein. (4)
4 novembre 2010. Un nouveau départ de l’Affaire Wildenstein ? (5)
16 novembre 2010. Après le décès de Sylvia Roth, qu’adviendra-t-il de l’affaire Wildenstein ? (6)
9 décembre 2010. Début des perquisitions dans l’Affaire Wildenstein... (7)
2 février 2011. Bonne pioche pour la police à l’Institut Wildenstein ! (8)
17 février 2011. Les Wildenstein n’ont décidément pas de chance avec les femmes. (9)
28 février 2011. L’édifiante histoire du Portrait de Claude Monet, de John S. Sargent, devenant au fil du temps un Autoportrait, de Claude Monet. (10)
Le 9 mars 2011. Les ministres Baroin et Mitterrand disaient se charger bientôt de l’Affaire... (11)
Le 3 avril 2011. Le fisc aurait-il cherché à étouffer l’Affaire Wildenstein ? (12)

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !