eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Terres et saveurs > La dragée > Histoire et origines de la dragée amande

Histoire et origines de la dragée amande

Dernière mise à jour : mercredi 3 décembre 2014, par Marion Augustin

La dragée est une des plus ancienne confiserie créée. Grâce à l’étymologie, on en sait un peu plus sur l’origine de la dragée. D’origine grecque, romaine, de Montpellier, ou même de Verdun, la dragée a traversé les frontières du sud de l’Europe au fil du temps.

Le mot dragée vient du grec « Tragema », friandise et désigne un met servi à la fin du repas, en guise de dessert. C’est donc au temps des grecs qu’est apparue sous sa première forme la dragée.

On en trouve aussi des traces à l’époque romaine (vers 170 avant J.C), puisque Julius Dragatus, confiseur de la famille des Fabius, l’aurait inventée pour le baptême du fils d’un patricien romain. Quand Julius Dragatus fit tomber malencontreusement une amande dans une jarre de miel, il ne pouvait se douter que ce geste maladroit allait donner naissance à une délicate, fine et craquante friandise..
Son nom est resté pour désigner les bonbons lises aux amandes.

Draguer avec les dragées

Aujourd’hui, dragati en italien signifie dans le domaine culinaire « saupoudrer » et prosaïquement draguer. Peut-on draguer avec des dragées ? Sans doute !

D’autres affirment que la dragée vient de Diagrarum, une friandise fabriquée à Montpellier au Moyen-Age. Un apothicaire, de retour des croisades, ramène le sucre de canne dans ses bagages. Il aurait alors eu l’idée astucieuse de faire fondre le sucre de canne pour enrober les amandes.

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.