evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Enjeux divers > Affaires, procès et scandales > Le musée Picasso et le Louvre bientôt richement dotés de nouvelles oeuvres (...)

Le musée Picasso et le Louvre bientôt richement dotés de nouvelles oeuvres ?

vendredi 20 octobre 2017, par André Balbo

Libération a révélé le 29 novembre l’incroyable histoire de ces 271 œuvres du grand Pablo, qui plus est de sa période la plus riche, 1900-1932, dont personne ne connaissait l’existence. Jamais répertoriées. Elles viennent de faire leur apparition, et les six héritiers Picasso ont porté plainte contre X pour recel.

Il s’agit là de ce que l’on pourrait appeler un fond d’atelier, des œuvres laissant voir la création du peintre en marche. Un trésor inestimable (bien que déjà une valeur marchande, 60M€, ait été avancée) pour les historiens de l’art : des tableaux, des carnets de croquis, et des dessins.

C’est un couple de septuagénaires de la Côte d’Azur qui les a fait réapparaître en sollicitant pour elles des certificats d’authenticité, auprès de l’administrateur de la succession Picasso, le fils du peintre, Claude.

Parmi les pièces de ce trésor dont l’existence n’était même pas soupçonnée, figurent 9 « collages cubistes » (évalués à la louche 40M€), une aquarelle de la Période bleue, des lithos (parfois en plusieurs exemplaires), des gouaches, et des portraits de sa période « Ingres » d’Olga, sa première épouse, danseuse aux Ballets russes.

Pierre Le Guennec, électricien à la retraite, rencontra Claude Picasso à Paris en septembre 2010 pour lui demander les certificats d’authenticité. Il avait installé des systèmes d’alarme dans les résidences du peintre au cours des 3 dernières années de sa vie, résidences où, forcément, de nombreux cartons de dessins étaient entreposés. Ces œuvres auraient été données par le peintre à l’électricien.

Pierre Le Guennec a été placé en garde-à-vue et les œuvres mises en lieu sûr jusqu’à ce que cette affaire soit tirée au clair.

On peut imaginer que certains musées auront du mal à cacher leur impatience…

Affaire à suivre.

André Balbo

sources : Libération, Le Monde, France Inter

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.