evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Enjeux divers > Affaires, procès et scandales > Wildenstein > Wildenstein : retour sur les revues de presse d’une étrange affaire (...)

Wildenstein : retour sur les revues de presse d’une étrange affaire (9)

Dernière mise à jour : vendredi 27 janvier 2017, par André Balbo

Paris. Le 17 février 2011. Les Wildenstein n’ont décidément pas de chance avec les femmes. Vous avez suivi, ou vous auriez eu tort de manquer cette exceptionnelle série qui permet, à chacun de ses épisodes, de revisiter un peu son histoire de l’art. La saga Wildenstein, est un véritable "Dallas du monde de l’Art", qui nous prouve, si cela était encore nécessaire, que les mœurs de notre pays seraient encore un peu amendables… Ne ratez aucun des épisodes de la saga Wildenstein !

De succession contestée en jugements rendus, proprement hilarants, de proximités et financements politiques en découvertes d’œuvres que l’on croyait depuis longtemps disparues, de décoration peut-être trop généreusement accordée en fortunes apparemment seulement évaporées, de service des impôts, dans ce cas-là endémiquement somnolent, en incroyables gymnastiques d’exécuteurs testamentaires experts, accrochez-vous ! La nouvelle saison de la saga des Wildenstein commence, et elle va vous éblouir…

Liouba Stoupakova, la veuve d’Alec Wildenstein, a déposé plainte contre X pour abus de confiance, dans le cadre de la succession de son beau-père, le marchand d’art Daniel Wildenstein.

Comme le fait si justement remarquer Le Point, les Wildenstein n’ont décidément pas de chance avec les femmes !

- Sur une question de partage, déjà, Élisabeth, la tante de Daniel, fera à son frère Georges un procès qui durera 14 années. Dans ses "mémoires", Daniel écrira : « Au bout du compte, ma tante se lassera de ses procédures. Mon père lui donnera quelques tableaux. Et tout rentrera dans l’ordre ». Dans l’ordre d’une dynastie d’hommes.

- Daniel aura lui-même avec sa propre sœur « un long contentieux au terme duquel Miriam Pereire, à bout de souffle, sera écartée des affaires familiales ». (in L’Affaire Wildenstein, histoire d’une spoliation, de Claude Dumont-Beghi).

- La seconde femme, et veuve, de Daniel, attaquera ses beaux-fils Guy et Alec, soupçonnant qu’elle aurait été spoliée d’une importante partie de l’héritage de son époux. Bien que décédée en novembre 2010, ses actions continuent, menées par l’inventive et tenace Me Dumont-Beghi. Au fil des procédures, et à ce jour, la fortune estimée de feu Daniel serait passée de 45M€ à… 4 à 5 Mds€.

Berthe Morisot également joua involontairement un mauvais tour à cette famille. Un de ses tableaux, réputé volé, Chaumière en Normandie, vient d’être retrouvé dans le coffre de l’Institut Wildenstein. Guy, exécuteur testamentaire… de Berthe Morisot, avait délégué ce rôle à son père... Et, bien que le tableau ait été déclaré disparu, son frère Alec en avait demandé une estimation ! Mais pourquoi donc ?

- Et aujourd’hui voilà-t-y pas que la belle-sœur de Guy, Liouba devenue veuve d’Alec, porte à son tour plainte contre X pour abus de confiance auprès du parquet de Paris. Elle devait être entendue début mars 2011 par les juges Guillaume Daieff et Serge Tournaire, chargés d’instruire la succession pleine de secrets et de rebondissements du richissime marchand d’art Daniel. Son défenseur devrait être Me Jérôme Casey.

Mais pour quelles raisons la belle Liouba s’estimerait-elle, elle aussi, lésée dans le cadre de la succession Wildenstein ? « Depuis le début, le fils d’Alec fait pression sur moi, avec son oncle Guy, pour que je renonce à la succession de mon mari, ou que j’hérite du moins possible » explique-t-elle. «  Je suis aujourd’hui en grande difficulté financière car je ne reçois aucun revenu des trusts de la famille Wildenstein.  » Pourtant, la jeune femme affirme «  être bénéficiaire de deux trusts : de Louve Trust, à Guernesey (...), et d’un second, le Drawdale Trust, aux îles Vierges  ».

Tout cela n’est certainement qu’un malentendu qui sera très rapidement éclairci, je suppose. Ou qui se règlera peut-être par une négociation. Rendez-vous serait déjà pris chez le notaire des Wildenstein. Qui vient d’être perquisitionné.

Le Point révèle encore que Liouba, en novembre 2009, avait porté plainte contre X pour « tentative d’assassinat » auprès du parquet de Paris. 15 jours plus tôt, elle avait reçu un SMS lui recommandant la prudence…

L’année 2011 verra-t-elle enfin en France le réveil du fisc et de la justice sur cette affaire... ou faudra-t-il attendre encore un peu ?

Rêvons peut-être aussi à l’éveil de Me Jean-François Prat, l’avocat de Guy Wildenstein, qui révèlerait par exemple ce que comprennent ces trusts ? Quelles sont les œuvres d’art qui les composent ? Qui en sont les bénéficiaires ?

Compte tenu de "l’expérience Morisot", certains pourraient exprimer une curiosité malsaine, notamment sur les modes d’acquisition des œuvres détenues à l’abri de ces trusts, mais la précipitation n’a jamais été bonne conseillère en la matière.

Pourquoi alors ne pas s’interroger sur le bien fondé de l’existence de ces musées hors douanes de Genève, de Singapour ou d’ailleurs ? Passées ces frontières, il n’y aurait plus de limites !

Je pense quand même qu’à ce stade du récit le mot "fin" n’est pas encore de mise....

André Balbo

sources : Le Point, Marchands d’art, de Daniel Wildenstein et Yves Stavridès, Paris Match

Wildenstein : retour sur les revues de presse d’une étrange affaire

Entretien exclusif avec Me Dumont-Beghi, qui publie L’Affaire Wildenstein. Histoire d’une spoliation. Juste explosif !

30 juin 2010. Abus de procédures et/ou succession difficile ? (1)
6 juillet 2010. Une deuxième Affaire Bettencourt ? (2)
22 juillet 2010. Paris commençait-il à s’attaquer à la "délinquance astucieuse" ? (3)
14 septembre 2010. Dépôt de plainte au pénal à Paris dans la succession Wildenstein. (4)
4 novembre 2010. Un nouveau départ de l’Affaire Wildenstein ? (5)
16 novembre 2010. Après le décès de Sylvia Roth, qu’adviendra-t-il de l’affaire Wildenstein ? (6)
9 décembre 2010. Début des perquisitions dans l’Affaire Wildenstein... (7)
2 février 2011. Bonne pioche pour la police à l’Institut Wildenstein ! (8)
17 février 2011. Les Wildenstein n’ont décidément pas de chance avec les femmes. (9)
28 février 2011. L’édifiante histoire du Portrait de Claude Monet, de John S. Sargent, devenant au fil du temps un Autoportrait, de Claude Monet. (10)
Le 9 mars 2011. Les ministres Baroin et Mitterrand disaient se charger bientôt de l’Affaire... (11)
Le 3 avril 2011. Le fisc aurait-il cherché à étouffer l’Affaire Wildenstein ? (12)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.