Paris eVous
Accueil La semaine Sortir à Paris Pour enfants Musées Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sports A la parisienne Pratique

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Infos Paris > Paris & Eux > Qui est qui à Paris > Qui est qui à la mairie de Paris > Pierre-Yves Bournazel, 3e de la primaire UMP, s’attaque à la mairie du 18e à (...)

Pierre-Yves Bournazel, 3e de la primaire UMP, s’attaque à la mairie du 18e à Paris

Dernière mise à jour : vendredi 27 janvier 2017, par Benoît

DERNIÈRE ACTU. "Merci à toutes et à tous de cette belle campagne. Je ne lâcherai jamais rien pour Paris et le 18e. En avant pour l’alternance autour de NKM." Des 3 perdants à la primaire UMP, Pierre-Yves Bournazel est probablement celui qui est tombé de plus haut. Présenté par les médias comme une alternative crédible à Nathalie Kosciusko-Morizet, très ambitieux pendant toute la campagne, il se classe finalement 3e, derrière NKM et Jean-François Legaret, avec 10,75% des voix.

La suite ? Le 18e, évidemment, où le conseiller de Paris est élu. Il le confiait à Évous.fr dès le 27 mai : "Quoi qu’il arrive, désigné ou non lors des primaires, je ferai ma campagne dans le 18e, arrondissement qui m’est cher et ou je vis." Depuis l’annonce des résultats, il a réaffirmé cette volonté. Un bémol toutefois : NKM, que Pierre-Yves Bournazel n’a pas ménagé pendant la campagne, n’a pas confirmé que sa qualité de tête de liste dans le 18e était acquise...

SON PARCOURS. À 35 ans, Pierre-Yves Bournazel s’est imposé comme une figure en vue de la scène politique parisienne. Cet homme originaire du Cantal n’est pourtant conseiller de Paris que depuis 2008. Et son empreinte local se situe dans le 18e, une terre de gauche où il aura le plus grand mal à déloger Daniel Vaillant et ses proches. Mais depuis la fin de ses études à Science-Po Toulouse, il s’est lancé à 100% dans la carrière politique : chargé de mission, conseiller politique puis porte-parole auprès de Françoise de Panafieu, conseiller presse de la ministre de la Justice Rachida Dati, conseiller de Paris, chef de file de l’opposition dans le 18e, conseiller régional... Encore un Corrézien qui a de l’avenir ?

Dans tous les cas, il sait faire parler de lui. Il fait partie de ces politiques qui envoient des communiqués de presse régulièrement, et si possible avec des informations qui sentent la poudre. Exemple, au cours de l’été 2012 : sa demande de démission de Jean-Paul Huchon. Une démarche menée conjointement avec les secrétaires nationaux de l’UMP Geoffroy Didier et Géraldine Poirault-Gauvin. Résultat : un buzz au moment-même où le président du Conseil régional gérait plusieurs dossiers épineux pour les transports en Ile-de-France. La raison de cette attaque ? "Francois Hollande s’était engagé publiquement, lors de la campagne présidentielle, à ne pas s’entourer, une fois élu, de personnes condamnées par la justice. Jean-Paul Huchon ayant été lui-même lourdement deux fois condamné par la justice..." Pour rappel, malgré une condamnation en novembre 2008 à 6 mois de prison avec sursis et 60.000 euros d’amende pour prise illégale d’intérêt puis un rejet de comptes de campagne pour les régionales de 2010, Jean-Paul Huchon n’a jamais pas été déclaré inéligible.

Autre fait d’armes : un rôle dans l’affrontement Copé-Fillon à Paris à l’automne 2012. Pro-Copé durant toute la période de crise à l’UMP, Pierre-Yves Bournazel a été cité comme potentiel président d’un groupe UMP dissident au Conseil de Paris. Jean-François Lamour, à l’époque président de l’opposition municipale, penchait en effet plutôt du côté Fillon... Cette bataille n’a pas abouti, les élus de droite de Paris ayant finalement opté mi-septembre pour un concensus autour du maire du 1er arrondissement Jean-François Legaret. Mais cet épisode montrait déjà que Pierre-Yves Bournazel pourrait jouer un rôle clé à l’UMP à Paris, comme il l’a par la suite démontré lors de la primaire UMP, en s’opposant frontalement à NKM lors de deux débats télévisés.

Pierre-Yves Bournazel EN BREF. Secrétaire national de l’UMP chargé des grandes métropoles, conseiller de Paris élu dans le 18e arrondissement membre de l’UMPPA, conseiller régional d’Ile-de-France.

Retrouvez ici les réponses de Pierre-Yves Bournazel aux questions posées par les internautes d’Evous.fr lors de la campagne présidentielle et ici ses réponses lors de la primaire UMP.

CONTACT. Évous.fr se fait votre porte-parole auprès des élus UMP au Conseil de Paris si nous recevons plusieurs questions pertinentes : direction les commentaires. À savoir : Pierre-Yves Bournazel fait partie de ces politiques très actifs sur le réseau social Twitter. Il répond régulièrement aux questions de Parisiens sur son compte @pybournazel. Ses permanences en mairie du 18e ? Chaque vendredi de 13h30 à 15h.

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !