evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Le Marais > Se promener et visiter Le Marais > Visite du quartier - Le Marais > Saint-Nicolas-des-Champs, une église gorgée d’art dans le Haut-Marais (...)

Saint-Nicolas-des-Champs, une église gorgée d’art dans le Haut-Marais !

Dernière mise à jour : vendredi 20 octobre 2017, par André Balbo

Bien sûr, il serait plus que temps de la nettoyer, d’en restaurer également l’extérieur, et de mieux l’éclairer, mais l’église Saint-Nicolas-des-Champs est un monument du Haut-Marais qui ne peut laisser indifférent. Cette église paroissiale a été fondée à cet emplacement dès 1184, mais la construction de l’église actuelle débute en 1420.

Située 254 rue Saint-Martin (IIIe), elle est de grandes dimensions : 90m de long, 36m de large, et sa voûte monte à 20m. Un clocher de 32m, cent colonnes, et un double déambulatoire. Saint-Nicolas-des-Champs ne manque pas d’allure.

Pourtant elle dénote un peu dans un quartier qui commence par ailleurs à être correctement valorisé (CNAM ou Gaîté Lyrique, par exemple). Il est certain que mieux mise en valeur, cette église-cendrillon, d’allure aujourd’hui bien modeste, serait bien plus admirée des passants comme des flots de voitures que déversent les rues Saint-Martin, Réaumur et Turbigo, et l’on serait davantage tenté d’y pénétrer et d’en découvrir les trésors.

Car cette église de style gothique flamboyant en est très richement dotée. À l’extérieur comme à l’intérieur.

Sa façade occidentale date presque entièrement du XVe siècle : 3 pignons juxtaposés correspondant à la nef et à ses deux doubles bas-côtés, les latéraux, percés d’un œil-de-bœuf, reliés au central par des arcs-boutants. Le corps central comprend le portail en arc brisé surmonté d’une accolade et encadré par deux contreforts, une fenêtre divisée par 3 meneaux, et un grand pignon percé d’une rose quadrilobée.

Les curieux vantaux de la porte, du XVIIe, exécutés par Colo, présentent, - c’est étonnant dans une église -, des torses nus de femmes, en forme de sphinges terminés par des queues de feuillages. N’oubliez pas de lever la tête dès votre entrée dans l’église.

Le côté Sud de Saint-Nicolas-des-Champs est également surprenant avec un splendide portail latéral Renaissance (1576-1586), des plus harmonieux, une petite porte du XVIe surmontée d’une horloge, et une grande partie d’une maison datée de 1541.

L’intérieur de cette église est également d’une richesse exceptionnelle.

Son remarquable retable, caractéristique de l’esprit de la Contre-Réforme, est l’unique de Paris à subsister. Il occupe toute la largeur du chœur, avec deux belles toiles de Simon Vouet (1629), peintre ordinaire du roi : en bas Les Apôtres au tombeau de la Vierge, et en haut L’Assomption ? Les anges de stuc doré sont de Jacques Sarrazin.

De nombreuses peintures sur toiles ou murales, datées du début du XVe, des XVIe, XVIIe, XVIIIe siècles et jusqu’à la fin du XIXe, décorent chacune des chapelles (certaines restaurées) autrefois concédées à de grandes familles de l’aristocratie.

Comme nous sommes dans un lieu cultuel, n’hésitons pas à parler de miracles. Non contente d’échapper aux foudres et aux destructions de la Révolution, l’église Saint-Nicolas-des-Champs a été enrichie de l’apport de nombreuses œuvres de haute tenue !

Et puis il y a ce grand buffet d’orgue, daté de 1587-1613, souvent modifié pour recevoir sa tuyauterie, refaite en particulier par le grand facteur d’orgues du roi François-Henri Clicquot, de 1772 à 1777.

Décrire une église ancienne ordonne aussi d’en mentionner les plus célèbres sépultures. Lettrés, vous ne serez pas déçus.

Circoncision du Christ, peinture de Finsonius, vers 1615

C’est ici en effet que reposent :
Guillaume Budé (1467-1540), qui après avoir embrassé toutes les sciences, plaida la cause des belles-lettres auprès de François Ier, et obtint la création du Collège de France en 1530. L’association Guillaume Budé lui rend hommage, en poursuivant son œuvre de diffusion des humanités en langue française.
Théophile de Viau (1590-1626), poète et dramaturge le plus lu au XVIIe. Auteur baroque et libertin, protégé un temps de Louis XIII, son homosexualité et son existence d’athée lui furent reprochées.
Gassendi (1592-1655), mathématicien, philosophe, théologien et astronome français, il étudia le mouvement des planètes, « collectionna » les éclipses, et inventa l’appellation « aurores boréales ». Son nom sera donné à un cratère lunaire.
Mademoiselle de Scudéry (1607-1701), célèbre femme de lettres qui tenait son propre salon littéraire, fut l’une des plus célèbres représentantes de la "Préciosité".

Et quelques autres célébrités et grandes familles dont des Rochechouart, des Mortemart, des d’Ormesson, des Crillon, des La Bruyère, les de Mesmes, Habert de Montmor.

Mais ne soyez pas intimidés ! Faites comme si vous étiez en Italie, visitez cette église du Haut-Marais aussi pour sa fière allure et ses joyaux artistiques.

Cette église fait partie de notre Guide des trésors cachés dans les églises de Paris.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, au Petit Palais, et au Château de Versailles.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon - Bègles - Biarritz - Biot - Blois - Bordeaux - Bourg-en-Bresse - Brest - Cagnes-sur-Mer - Cannes - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - L’Isle-sur-la-Sorgue - Landerneau - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Les-Saintes-Maries-de-la-Mer - Libourne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - L’Isle-sur-la-Sorgue - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco - Montauban - Montpellier - Mougins - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Nogent/Seine -Ornans - Rennes - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire - Saint-Paul-de-Vence - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc, - Bâle - Berlin - Bruxelles - Genève - Liège - Londres - Madrid - Milan - Monaco - Venise

André Balbo

sources : visites, Églises parisiennes, Amédée Boinet, Promenades historiques, Minuit, Wikipedia

Adresse

254 Rue Saint-Martin 75003 Paris


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.