evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > 16e arrondissement de Paris > Actualités, Paris 16e > Sorties Paris 16e > Expositions, Paris 16e > Évènements et expositions au Musée Guimet > Exposition Kimono, au bonheur des dames

Exposition Kimono, au bonheur des dames

mercredi 22 mars 2017, par André Balbo

Du 22 février au 22 mai 2017 au musée Guimet.

Les œuvres de la collection de la célèbre maison Matsuzakaya, fondée en 1611, sont pour la première fois rassemblées hors du Japon.

À travers ces plus belles pièces textiles présentées, nous sommes en mesure de porter un regard inédit sur l’évolution de la mode au Japon depuis l’époque d’Edo (1603 – 1868) jusqu’à la période actuelle.

L’exposition, qui traite des évolutions du kimono et de ses accessoires, permet en effet aussi de mieux évoquer la place des femmes et la vision de leur corps dans la société japonaise, mais aussi de les réinterpréter vis à vis de la mode japonaise et de la mode française contemporaines.

Porté à l’origine comme un sous-vêtement avant d’être adopté par les samouraïs et les courtisans et devenir le vêtement usuel de toutes les classes de la population, le kimono appelé « kosode » au XIXe siècle, est le vêtement par excellence des Japonais.

Kosode à motifs de cascades et éventails, teinture à réserve sur fond en crêpe de soie chirimen bleu, seconde moitié du XVIIIe siècle, H. 150 ; l. 59 cm. Collection Matsuzakaya. Crédits J. Front Retailing Archives Foundation Inc./Nagoya City Museum

Il faudra attendre le milieu du XIXe siècle pour le voir porter en France par les élégantes en tant que vêtement d’intérieur à une époque où le goût pour le « Japonisme » se retrouve chez les créateurs de mode comme par exemples Paul Poiret (1879-1944) ou Madeleine Vionnet (1876–1975), dont les créations vaporeuses aux manches fluides reprennent les conceptions amples des kimonos.

Par la suite le créateur Kenzo va réadapter le costume traditionnel avec une omniprésence de fleurs, tandis que Junko Koshino imaginera de nouveaux modèles teintés de culture manga.

En s’inspirant ouvertement du Japon, des créateurs occidentaux – Saint Laurent, Jean Paul Gaultier, John Galliano – continuent de faire perdurer l’esprit du kimono dont l’influence se retrouve aussi chez le couturier Franck Sorbier qui offre une vision poétique du kimono traditionnel.

Avec le prêt exceptionnel de la collection Matsuzakaya, cette exposition est organisée par le musée national des arts asiatiques – Guimet, la J.Front Retailing Archives Foundation Inc. et la Fondation du Japon.

Kimono, au bonheur des dames, du 22 février au 22 mai 2017, au musée national des arts asiatiques - Guimet, 6, place d’Iéna, 75116 Paris, métro Iéna, Trocadéro, Boissière, bus 22, 30, 32, 63, 82. ouvert de 10 à 18h sauf le mardi. 9,50 ou 7€.

Lire aussi Toutes les expositions 2017 au musée Guimet.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, au Petit Palais, et au Château de Versailles.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
- Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers, - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon : Saintes-Maries-de-la-Mer, L’Isle-sur-la-Sorgue - Bègles - Biarritz - Biot, - Blois - Bordeaux - Bourg-en-Bresse - Cagnes-sur-Mer, - Cannes, - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Libourne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco, - Montauban - Montpellier - Mougins, - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Ornans - Rennes : Landernau, Quimper - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire- Saint-Paul-de-Vence, - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc, Bâle, Berlin, Bruxelles, Genève, Liège, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : musée Guimet

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.