eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Paris > Calendrier Paris > Archives > Expositions, musées, galeries : que faire à Paris dans la semaine du 5 au 11 (...)

Expositions, musées, galeries : que faire à Paris dans la semaine du 5 au 11 mars 2012

Dernière mise à jour : mercredi 10 janvier 2018, par André Balbo

Expositions

Grandiose semaine ! Vous n’arriverez pas à tout faire, tant l’offre est exceptionnelle, en qualité comme en quantité. En effet, 11 nouvelles expositions sont proposées à Paris, et de grandes ! Certaines peuvent déjà être classées parmi les événements culturels de l’année. Vous devrez faire des choix, établir des priorités, organisez votre calendrier. Et ce ne sera pas facile…

Les 11 grandes nouveautés de la semaine du 5 au 11/03/2012

- Dès le 6 mars Patagonie : images du bout du monde, au musée du Quai Branly (Mezzanine Est). Quelles images avons-nous de ce bout du monde-là ? Et que savons-nous du réel de ces terres mythiques ?

- Dès le 6 mars La Pluie, au musée du Quai Branly (Mezzanine Est). Elle ne fait pas que des claquettes. Toutes les évocations de la pluie, celle que l’on prévoit, que l’on appelle, que l’on peut craindre, celle qui emporte, ou celle que l’on reçoit comme le plus grand des cadeaux...

- Dès le 6 mars Louis Vuitton et Marc Jacobs, au musée des Arts Décoratifs. Ou comment chacun de ces deux personnages est-il parvenu dans son époque à innover de si belle manière, et à tant faire progresser l’industrie du luxe... Un événement industriel et deux leçons de marketing.

- Dès le 6 mars Miniatures flamandes, à la BnF (site François Mitterrand). Certaines des plus belles enluminures d’Europe.

- Dès le 7 mars Henri Matisse, paires et séries au Centre Pompidou, Galerie 2. Une sélection de 60 chefs-d’œuvre, dont 4 grands papiers gouachés découpés, 30 dessins, provenant des plus prestigieuses collections, et éclairant l’exploration répétitive du motif dont savait faire preuve Henri Matisse pour apprivoiser la peinture elle-même. Cette exposition figurera certainement parmi les plus importantes de l’année 2012.

- Dès le 7 mars Les Juifs dans l’Orientalisme, au musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme. Eugène Delacroix au Maroc, comme Théodore Chassériau en Algérie, emplissent leurs carnets d’esquisses de figures juives. À voir.

- Dès le 7 mars Tim Burton, à la Cinémathèque française. L’exposition sur le grand cinéaste américain Tim Burton, celle qui fut conçue en 2009 par le MoMA de New York, présentée, privilège unique en Europe, à la Cinémathèque française de Paris ! Ne pas rater.


- Dès le 7 mars Phares, au musée de la Marine. Pour ceux qui ont le pied marin et/ou la nostalgie du grand large. Un sujet presque métaphysique.

- Dès le 8 mars Berthe Morisot, au musée Marmottan Monet. Ce fut très certainement LA femme du groupe des Impressionnistes. Ce fut celle qui inspirait respect et admiration aux plus grands, aux plus exigeants, pour la qualité, l’originalité et la force de sa peinture, celle dont ils conservaient et collectionnaient si jalousement les tableaux. Berthe Morisot fait enfin, à Paris, l’objet d’une exposition monographique, quelques mois après que l’on ait retrouvé de façon spectaculaire l’une de ses œuvres disparues depuis plus de 10 ans !

- Dès le 8 mars José Maria Sert, peintre décorateur, au Petit Palais. Fresquiste hors normes, peintre aux œuvres titanesques, Sert travailla pour les élites économiques et politiques du monde entier, les milliardaires les plus extravagants de cette première moitié du XXe siècle, la princesse Polignac, comme les Wendel, les Rothschild, les Rockfeller... Il est amusant de voir que Misia, qui fut un temps sa femme, fera l’objet de l’exposition Misia Sert, Reine de Paris, au musée d’Orsay de juin à septembre 2012...

- Dès le 9 mars Arles, les fouilles du Rhône, au musée du Louvre, allée Richelieu, espace Richelieu. Le plus spectaculaire de plus de 20 ans de fouilles, systématiques dans les eaux tumultueuses du Rhône, révèle la splendeur de ce que fut l’antique Arles, ce port fluvial de grande vitalité, et le quotidien de ses habitants.

Paris est sans doute l’une des métropoles du monde à présenter le plus vaste choix d’événements culturels, comme le plus large éventail de films. En plus des 11 nouvelles expositions que nous vous annonçons, quelques dizaines d’autres sont en cours cette semaine. Nous vous en citons quelques-unes, que nous avons personnellement visitées et qui nous ont tout particulièrement touchés.

Si vous ne partagiez pas notre sélection, si vous trouviez à redire à ce choix, n’hésitez pas à nous en écrire les raisons. De même, a fortiori, si nous avions oublié un événement exceptionnel. Ont été nominés :

Une exposition gratuite à l’Hôtel de Ville

Doisneau (Robert), Paris Les Halles,. Formidable portraits d’un quartier et d’une époque révolus. Splendide, nostalgique, vivant, et populaire. Doisneau, dans son sujet, sur la durée, et au mieux de sa forme. Un saut dans le temps étourdissant et touchant. Catalogue superbe.

Arts décoratifs

Trompe-l’œil. Imitations, pastiches et autres illusions, aux Arts-déco. Une invitation au grand jeu de l’illusion en 12 thèmes et près de 400 objets, jamais ou rarement montrés, témoins des inventions techniques et artistiques. (voir illustration en haut d’article)

Dessin

La Saisie du modèle. Rodin, 300 dessins, 1890-1917, musée Rodin. Rodin, communément connu pour être sculpteur, et pas des moindres, accorda dans le dernier tiers de sa vie une place particulière et privilégiée aux dessins, allant jusqu’à organiser de son vivant deux expositions qui leur furent exclusivement consacrées. C’est beau, c’est fort et, de façon surprenante, incroyablement moderne par les postures, les découpages, l’usage qu’il faisait des collages et certains de ses choix de couleurs. Très charnel aussi. Le corps et le sexe de la femme ont bien sûr aiguillonné ses créations.

Danse

Danser sa vie, Art et danse de 1900 à aujourd’hui, au Centre Pompidou. Formidable exposition qui livre un flot d’informations sur un siècle de danse et de chorégraphies. Danser sa vie apporte une richesse et un brassage d’expérience artistiques rares et passionnants. À voir absolument.

Une ou deux expos photo au Jeu de Paume

Ai Weiwei : Entrelacs, artiste et emmerdeur suprême, gentleman contestataire chinois de la liberté, et fer de lance de l’underground de l’Empire du Milieu, ou quand l’imagination, Duchamp et les réseaux sociaux font vibrer la planète. Jubilatoire.

Berenice Abbott (1898-1991), photographe américaine, Ne passez pas trop vite devant les photos de cette femme de tête, dont certaines préoccupations et préférences rejoignaient celles de Ai Weiwei.

Archéo en Mésoamérique

Les Masques de jade mayas, à la Pinacothèque de Paris, un an après le fiasco de l’Année du Mexique. Passionnante. Présentation soignée et grand sens de la pédagogie muséale. Rare.

Musique

Claude Debussy, la musique et les arts, à l’Orangerie. Quand un musicien trouve inspiration et complicité chez ses contemporains artistes les plus à l’avant-garde… Une belle mise en contexte d’un environnement créatif. Profitez des premiers jours.

Médias

Radio : ouvrez grand vos oreilles ! Cette toute nouvelle exposition temporaire du musée des Arts-et-Métiers explore à travers le temps et au fil des événements les 90 ans de la grande histoire, et parfois des plus petites, de la radiodiffusion, en partenariat avec Radio France et l’Institut National de l’Audiovisuel. Un précieux catalogue qui intéressera les passionnés de médias et de communication.

Who’s afraid of red, yellow and blue ?. À la Maison rouge. La première grande exposition internationale consacrée au néon dans l’art, des années 1940 à nos jours. 108 œuvres, de 83 artistes de tous pays. Une curiosité qui passionnera autant les amateurs de vintage que ceux d’art contemporain.

Musées

N’oubliez pas les collections permanentes des musées, dont nous ne vous parlerons jamais assez, emportés que nous sommes par l’avalanche des nouveautés exceptionnelles dont les établissements parisiens nous font bénéficier.

Celles des musées de la Ville de Paris sont toujours gratuites d’accès.

Parmi les musées nationaux, à la suite du musée d’Orsay, qui s’est refait une beauté et qu’il faut revisiter, la rénovation muséale a encore frappé à l’Institut du Monde arabe. Soyez in, et parmi les premiers à le redécouvrir.


© NKB Architectes & Associés / / Roberto Ostinelli

Galeries


La Beauté des Femmes, photographies de Erica Lennard, à la galerie Agathe Gaillard, 3 rue du Pont-Louis-Philippe, 75004 Paris, pour Bianca, Delphine, Amira et quelques autres. Éternelles.

Gabriele Basilico, galerie Anne Barrault. 22 rue Saint-Claude 75003 Paris. Rio et Shanghaï, deux villes mises en présence par le photographe pour une confrontation sur ring qu’elles ne souhaitaient pas. Images de villes donnant matière à réflexion. Saurons-nous faire un jour des mégalopoles un peu plus humaines ?.

Philippe Ramette, galerie Xippas. 108 rue Vieille-du-Temple 75003 Paris. Des dessins qui partent en vrille et des sculptures qui sautent au plafond. Pour se remettre les idées en place.

Lionel Estève, à la galerie Perrotin, 10 impasse Saint-Claude, 75003 Paris. Laissez-vous envelopper par cet univers insolite qui nous rappelle d’où nous venons et ce que nous sommes parfois : des petits singes sensibles, fébriles et inquiets. Démonstration incroyable.

Cinelândia, de Louidgi Beltrame, galerie Jousse, 6 rue Saint-Claude 75003 Paris. Pour ceux qui apprécient le bercement que procurent les histoires bien racontées, Antonioni, Duras, la jungle, et les oiseaux…

Le sculpteur chinois Wang Keping, galerie Zürcher, 56 rue Chapon 75003 Paris. Treize œuvres qui épousent les désirs du bois, un sculpteur qui, dans la tradition orientale, se plie à ce que lui dicte l’arbre. Se précipiter.

Et enfin n’oubliez pas que :

Vous retrouverez dans l’article « 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z » les différentes expositions 2012 déjà annoncées par leurs établissements et musées, et dans l’article « Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris », ces mêmes expositions classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et vous remercions des suggestions et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

André Balbo

Ce contenu peut aussi vous intéresser :
Ce contenu peut aussi vous intéresser :

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.