evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Terres et saveurs > Des douceurs, des desserts > Baba du Baba > Le baba de Naples

Le baba de Naples

jeudi 5 décembre 2013, par Marion Augustin

Si les napolitains ont su diffuser dans le monde entier la pizza, aujourd’hui plat universel, ils ont aussi su emprunter des traditions culinaires et les adapter. Le baba compte parmi celles-ci et est devenu un emblème de la pâtisserie napolitaine.

Comment le baba arriva à Naples

Le baba est arrivé à Naples par Marie-Antoinette... ou plutôt sa soeur aînée, Marie-Caroline, mariée au roi de Naples Ferdinand IV. Marie-Caroline, impressionnée par les fastes de la cour Versailles, fit venir à Naples quelques cuisiniers pour contenter son palais. Les maîtres queux français se sont adapté aux traditions napolitaines et ont apporté leurs recettes. Le baba, pas encore imbibé de rhum à l’époque, en fait partie.

La tradition du baba napolitain

Le baba apparaît pour la première fois dans un livre de recettes en 1814, qui mêle recettes françaises et napolitaines. Les recettes françaises sont marquées d’un astérisque. Le Baba ne porte pas d’astérisque. Erreur d’impression ou « napolitanisation » du Baba ?

Angeletti, un cuisinier qui avait séjourné à Naples et qui devint le cuisinier de Marie-Louise de Parme, ex-épouse de Napoléon, écrira en 1836 un manuel qui codifie les bases de la cuisine italienne. Le Baba y apparaît, toujours avec des fruits confits et du safran, imbibé de rhum. Il est probable que le Baba est resté, durant de longues années, un gâteau des cuisines aristocratiques napolitaines.

Ce n’est qu’après l’unité italienne qu’on le trouve dans les pâtisseries. Mais, il a perdu ses fruits confits. » C’est également à cette époque, qu’il conquiert le reste de la péninsule, croisant peut-être la route d’un certain Garibaldi !

En mordant dans votre Baba au Maraschino et à la Chantilly à l’Armani, c’est une tranche de l’histoire franco-italienne que vous dégustez !

Le baba aujourd’hui

Si le baba est associé à Naples, il est aujourd’hui populaire dans de nombreuses villes et son aire d’influence gagne le nord du pays. Il parait qu’on en trouve à Rome, c’est dire !

La grande mode est de l’arroser non plus avec du rhum mais avec du limoncello, la liqueur napolitaine à base de citrons. Peu sucrée et acidulée, elle se marie très bien avec le baba. Certains poussent le goût citronné en préparant une crème au citron pour garnir le baba.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.