eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Terres et saveurs > Au verger > Acai, Essayez ! > Comment consommer l’acai ?

Comment consommer l’acai ?

Dernière mise à jour : vendredi 20 décembre 2013, par Marion Augustin

Une tradition ancestrale

L’açaï est un aliment très important pour les habitants d’Amazonie, où il est consommé depuis les temps pré-colombiens. Il est cultivé en Amazonie, mais également dans d’autres états brésiliens.

Pour les indiens d’Amazonie, qui lui ont donné son nom, « le fruit qui pleure », c’est un aliment de base. Ils l’utilisent aussi pour soigner troubles digestifs et maladies de la peau… Aujourd’hui, la science se penche sur ses propriétés. Verdict : l’açaï est un prétendu aphrodisiaque mais un vrai antioxydant, un excellent anticholestérol, un activateur d’énergie et un fortifiant immunitaire.

Manières de consommer l’acai

L’acai a été mis sur le marché national brésilien dans les années 1980 et 1990. Il est notamment vendu sur les plages sous forme de sorbet.

Les baies d’açai sont également utilisées pour la préparation de certaines boissons énergisantes sous forme de jus ou de poudre.

Enfin la purée d’acai est préparée puis conglée. C’est la manière la plus facile de trouver de l’acai.

Des effets négatifs de la demande croissante d’acai

Aujourd’hui, la demande croissante de l’açai dans les pays développés et dans le reste du Brésil liée à son fort pouvoir antioxydant fait monter le prix de cet aliment.

La hausse de plus de 500% du prix a des effets très négatifs sur l’alimentation des familles amazoniennes. A 2 euros le litre, le jus d’acai est hors de prix dans cette région où le revenu médian avoisine les 150€ mensuels.

Le familles ne peuvent plus consommer l’açaï, réservé à l’export. Or, pour les paysans amazoniens, un repas sans acaï est pire qu’un repas sans sel pour nous : il est insipide mais aussi moins nutritif ! Pour lutter contre la montée des prix, des associations s’organisent localement afin que les paysans profitent eux aussi de l’export de ces baies.

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.