eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Terres et saveurs > Au verger > Le Cassis > Le bon et beau cassis

Le bon et beau cassis

Dernière mise à jour : lundi 6 août 2012, par Marion Augustin

Son nom qui claque, sa couleur intense, son goût subtil, le cassis a tout pour nous séduire, sans parler de ses propriétés médicinales.

Un arbuste du froid

Le cassis est un petit arbuste d’1 m de haut environ, chargé de grappes sucrées de baies noires, il est aussi appelé groseillier noir. Originaire des régions nordiques, le cassis, à l’état sauvage, hante les bois humides, les haies, les marécages et les fonds de vallées jusqu’à 2000m d’altitude. En France c’est surtout dans l’Est que le cassis se développe.


Les propriétés admirables du cassis

Inconnu des romains ou des grecs, le cassis est cultivé depuis le XVIème siècle en France, notamment en Bourgogne. A l’époque, le cassis est d’abord consommé pour ses vertus médicinales. Un traité de 1712, intitulé "Les propriétés admirables du Cassis", est le premier à décrire ses bienfaits pour l’estomac, les reins et pour lutter contre la migraine. Ces propriétés ont été attestées depuis par la médecine moderne. Délicieusement vitaminé, le cassis renferme trois fois plus de vitamine C que l’orange.

Mais ces petites baies noires sont aussi des anti-oxydant majeur, en témoigne leur couleur noire intense. Cette couleur provient de molécules complexes, les anthocyanes, qui se comportent comme des piégeurs de radicaux libres. A vous la jeunesse éternelle, le teint éclatant, la peau lisse !

La crème de cassis

Au fil des ans, les cassissiers, plantés à l’extrémité des rangs de vignes, ont fait du cassis une spécialité de la Bourgogne. Aujourd’hui, les baies de cassis sont très utilisées dans la fabrication de liqueur comme la crème de cassis. Elles sont également dégustées crues en salade de fruits mais aussi cuites en gelée ou en sirop. Par ailleurs, les feuilles servent à faire des tisanes.
On peut aussi en grignoter crues au petit déjeuner, entre le café et les tartines ou avec ses céréales, c’est succulent et peu sucré !