eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Terres et saveurs > Au verger > Le raisin muscat > Une vigne sur mon balcon

Une vigne sur mon balcon

Dernière mise à jour : dimanche 4 novembre 2012, par Marion Augustin

L’important est de choisir la bonne variété et le bon emplacement. En plus de vous régaler, la vigne est décorative et grimpante.

L’emplacement

Chaleur, engrais et soleil sont les trois secrets de la culture de la vigne. Pour le reste, la vigne est bonne fille et s’en accommode.

Le pot

La vigne aime les pots profonds, avec une terre riche et bien drainée. Pour cela, au fond du pot, ajoutez du sable et du pouzzolane par exemple avec un lit de billes d’argile.
N’hésitez pas à voir grand pour le pot, au moins 35 litres.

La plantation doit se faire hors période de gel. Un bon terreau, le plant à placer bien au milieu du pot... Ligaturez soigneusement sur le support. Optez de préférence pour un engrais à libération lente ; cela vous évitera les oublis ou les excès d’engrais liquide au cours de la saison.

La vigne a une végétation vigoureuse. Il vous faudra palisser régulièrement en éventail les jeunes rameaux

La taille

Lors de la plantation, ne laissez que les deux premiers bourgeons : on parle de taille bigemme. Vous obtiendrez des pousses vigoureuses.
Ensuite, de mars à juin, éliminez les rameaux faibles, stériles ou ceux qui sont mal placés.

Pendant l’hiver, la vigne se repose. C’est à ce moment qu’il faut raccourcir les sarments poussés l’année précédente, pour préparer la future récolte sur des sarments neufs. La taille peut s’effectuer pendant toute la période de repos végétatif, en évitant les périodes de gelée.

La bouillie bordelaise

Un des ennemis de la vigne est le mildiou. Pour en préserver votre vigne, dès que les premières feuilles sont sorties, il faut protéger la vigne AVANT chaque pluie avec de la bouillie bordelaise. En général, vous pouvez diviser par deux les quantités prescrites par les fabricants ; par contre il faudra renouveler le traitement régulièrement. Vous pouvez ajouter à votre bouillie du purin d’ortie et/ou de prêle (dilué à 10%). Les traitements doivent être préventifs pour empêcher le champignon de s’installer.