Paris eVous
Accueil Noël Nouvel An Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Enjeux divers > Affaires, procès et scandales > Wildenstein > Wildenstein : retour sur les revues de presse d’une étrange affaire (...)

Wildenstein : retour sur les revues de presse d’une étrange affaire (5)

Dernière mise à jour : vendredi 27 janvier 2017, par Expositions

Paris. Le 4 novembre 2010. Un nouveau départ de l’Affaire Wildenstein ? À la suite du nouveau dépôt de plainte de Sylvia Roth, le 20 septembre 2010 à Paris, pour corruption active, corruption passive, et trafic d’influence, le parquet ouvrait le 26 octobre 2010 une enquête préliminaire visant Guy Wildenstein. Cette enquête était confiée à la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE).

Sylvia Roth accusait notamment son beau-fils Guy W. d’avoir dissimulé aux autres héritiers de son mari Daniel (dont elle-même), ainsi qu’au fisc, une bien trop large part de la fortune (4, 5, ou 10Mds€ ?) de son défunt mari, le marchand d’art Daniel Wildenstein.

Partant du prétexte que Guy Wildenstein faisait partie du Premier Cercle des principaux donateurs de l’UMP, d’aucuns commenceraient à laisser entendre qu’il y aurait comme du conflit d’intérêts dans l’air.

La fabuleuse fortune des Wildenstein est composée en partie de plusieurs milliers de toiles de maîtres, et non des moindres : Bonnard (en très grande quantité), Rembrandt, Picasso, Courbet, Watteau, et Fragonard, entreposées dans des fonds offshore, appelés des « trusts ».

Bien que les deux ministres du Budget successifs qu’avaient été Éric Woerth et François Baroin aient été plusieurs fois alertés, entre juin 2009 et juillet 2010, par courriers, par Me Dumont-Beghi, avocate de Sylvia, ils étaient restés apparemment de marbre, ou du moins, selon elle, sans réaction.

Sylvia remportait toutefois au cours de l’été 2010 une victoire d’étape en obtenant l’ouverture d’une information judiciaire pour « abus de confiance », qui était confiée au juge Guillaume Daïeff.

Cette enquête devait être par la suite élargie à des faits présumés de blanchiment d’argent, de recel et d’organisation frauduleuse d’insolvabilité.

Fragonard. Le Feu aux poudres

Guy Wildenstein venait d’être réélu comme représentant (UMP) de la circonscription de Washington au sein de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE).

André Balbo

sources : Le Parisien, L’Express

Wildenstein : retour sur les revues de presse d’une étrange affaire

Entretien exclusif avec Me Dumont-Beghi, qui publie L’Affaire Wildenstein. Histoire d’une spoliation. Juste explosif !

30 juin 2010. Abus de procédures et/ou succession difficile ? (1)
6 juillet 2010. Une deuxième Affaire Bettencourt ? (2)
22 juillet 2010. Paris commençait-il à s’attaquer à la "délinquance astucieuse" ? (3)
14 septembre 2010. Dépôt de plainte au pénal à Paris dans la succession Wildenstein. (4)
4 novembre 2010. Un nouveau départ de l’Affaire Wildenstein ? (5)
16 novembre 2010. Après le décès de Sylvia Roth, qu’adviendra-t-il de l’affaire Wildenstein ? (6)
9 décembre 2010. Début des perquisitions dans l’Affaire Wildenstein... (7)
2 février 2011. Bonne pioche pour la police à l’Institut Wildenstein ! (8)
17 février 2011. Les Wildenstein n’ont décidément pas de chance avec les femmes. (9)
28 février 2011. L’édifiante histoire du Portrait de Claude Monet, de John S. Sargent, devenant au fil du temps un Autoportrait, de Claude Monet. (10)
Le 9 mars 2011. Les ministres Baroin et Mitterrand disaient se charger bientôt de l’Affaire... (11)
Le 3 avril 2011. Le fisc aurait-il cherché à étouffer l’Affaire Wildenstein ? (12)

Mettez en avant votre événement ou activité sur www.evous.fr !