eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Terres et saveurs > En mer > Huîtres alors ! > Japonaises, les huîtres ?

Japonaises, les huîtres ?

Dernière mise à jour : lundi 10 décembre 2012, par Marion Augustin

Elles furent plates puis portugaises et finalement japonaises. Vive la mondialisation !

Toutes les huîtres creuses qui grandissent le long des côtes françaises proviennent de naissains d’huîtres issus de la péninsule nipponne importés à partir de 1967.

L’huître plate en voie de disparition

Les huîtres des côtes françaises étaient plates et rondes. Très appréciées, elles étaient pêchées avec la technique de dragage, qui arrachait des rochers les huîtres adultes comme les plus jeunes. Dès 1850, les autorités légiférèrent pour enrayer la pénurie et repeupler les gisements côtiers. Pour répondre à la demande, des pêcheurs d’Arcachon commencent à en importer du Portugal.

Tempête à Arcachon

L’histoire commence par un navire en pleine tempête. Nous sommes en 1868. Le Morlaisien, un navire à vapeur , ramène une cargaison d’huîtres portugaises dans le bassin d’Arcachon. Pour se mettre à l’abri, le capitaine se réfugie dans l’estuaire de la Gironde. Au bout de quelques jours, ordre lui est donné de se débarrasser de sa cargaison de mollusques car les autorités craignent qu’ils soient immangeables. Au lieu de les jeter en pleine mer, le capitaine largue le tout dans un coin de l’estuaire. Les huîtres portugaises encore vivantes s’adaptent... Pendant un siècle les huîtres portugaises sont appréciées des gourmets français.

Mais dans l’été 1967, une mortalité anormalement élevée frappe les huîtres portugaises des centres de Marennes et d’Arcachon et, plus modérément, celles des autres secteurs d’élevage de la côte française atlantique. La maladie des branchies décime les gisements hexagonaux.

La Cassostrea Gigas

Pour sauver l’ostréiculture française, on va chercher l’huître japonaise ou Cassostrea Gigas, huître creuse ou géante. En 1967, une tonne de naissain de Cassostrea Gigas est convoyée par avion du Japon vers la Charente-maritime. En 1970, 2000 tonnes de naissains rejoignent les eaux de l’Atlantique. L’huître creuse française est née. Mais pour combien de temps encore ?

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.