eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Terres et saveurs > Beurre, oeufs, fromage... > Le Beaufort > La vraie recette de la fondue

La vraie recette de la fondue

Dernière mise à jour : vendredi 29 novembre 2013, par Marion Augustin

La fondue savoyarde, c’est une envie très particulière : une envie de neige et de chaleur-après-le froid, une envie d’étirer le temps et de rire, une envie de rusticité et de partage. Mais c’est aussi la perspective d’une nuit agitée par la digestion ! On n’a rien sans rien !

Tant qu’à en manger, autant préparer la VRAIE recette de la fondue aux trois fromages des Alpes (françaises) : le Beaufort, le comté et la tomme de Savoie.

Les bergers suisses, à l’origine de la recette, préparaient la fondue avec les restes de leurs fromages, le fribourg et l’emmental.

Les ingrédients

- 500 g de beaufort
- 400 g de comté
- 300 g de tomme de Savoie
- 2 à 3 verres de vin blanc (vin des Abymes)
- 1 petit verre de kirsch
- 1 cuillère à café de Maïzena
- 1 gousse d’ail
- 1 gros pain à croûte (genre boule de campagne)
- 1 oeuf

La Préparation

Commencer par couper le pain en morceaux pour qu’il durcisse.

Couper le fromage en lamelles EN ENLEVANT LES CROUTES.

Dissoudre une cuillère de Maïzena dans un petit verre de kirsch. Frotter le caquelon avec la gousse d’ail jusqu’à usure de l’ail.

Mettre à chauffer le vin blanc (feux moyen), quand il mousse, baisser le feu et ajouter petit à petit les fromages en lamelles en remuant avec une cuillère en bois en faisant des "8".

Quand tout le fromage est fondu, ajouter le kirsch et la Maïzena.

Allumer le réchaud et poser la fondue dessus, remuer de temps en temps avec la cuillère en bois, c’est prêt à déguster.

Le service

A table, la flamme du réchaud doit être faible, car la fondue ne doit surtout pas cuire. Chaque convive y trempe des cubes de pain piqués au bout de la fourchette. On choisit du pain de préférence rassis.

Afin de maintenir la fondue onctueuse, il faut la brasser chaque fois qu’on y trempe le pain.
Lorsque que le caquelon est vide, vous pouvez casser un oeuf au fond pour profiter des dernières gouttes de fromage.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.