evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Paris > Sortir à Paris > Expositions à Paris > PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours

PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours

lundi 10 juillet 2017, par André Balbo

Dans la semaine du 10 au 16 juillet 2017, une nouvelle exposition : Fred Foret, au Centre Pompidou.

Visiter aussi les grandes expositions récentes, les spectaculaires et les autres...

Prenez le temps d’éplucher ce programme si riche dans lequel nous vous conseillons les plus belles expositions de Paris, les meilleures du moment, et les plus originales.

Urgent !!! Prenez aussi vos dispositions pour ne pas rater celles que vous souhaitiez voir... et qui fermeront leurs portes dans les toutes prochaines semaines !!!

Et si, par ailleurs, vous êtes aussi curieux de connaître le programme sur l’ensemble de l’année, sachez que notre Calendrier 2017 fait déjà référence... et que celui de 2016... a, quant à lui, reçu plus de 372 000 visites !

Nous vous avons aussi préparé, pour les principaux musées de Paris, des articles lieu par lieu (Toutes les expositions 2017 au musée...), et nous accordons bonne place aux artistes les plus fameux des expositions passées, ou à venir.

Pour les amateurs d’escapades, quelques villes de régions ou étrangères...

Voyez aussi les collections permanentes : Nouvelle Présentation des Collections contemporaines, à Pompidou, à Orsay et toutes les autres importantes, au MAMVP, à Cluny, aux Arts-et-Métiers, à la Cité de l’Immigration...

Nouveautés ! Vous pouvez aussi consulter maintenant plus d’une centaine de Présentations d’artistes, classées de A à Z.

Suivez les mises à jour constantes des articles :
Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris
PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z

Restez vigilants. Le prochain 1er Dimanche du mois, jour où l’accès aux collections permanentes des musées publics (et bien sûr municipaux) est libre et gratuit, est le 2 Juillet !


**

Une nouvelle exposition dans la semaine du 10 au 16 juillet 2017 :

- Du 12 juillet au 28 août 2017. Fred Forest, au Centre Pompidou. Forum, Niveau -1.

**

Les expositions les plus récentes

- Du 5 juillet 2017 au 7 janvier 2018. Christian Dior, couturier du rêve, au musée des Arts décoratifs.

La rétrospective-événement sur un grand couturier qui fut galeriste. 300 modèles présentés, dans un dialogue avec de grands moments de l’histoire de l’art.

- Du 28 juin au 27 août 2017. Mémoire et lumière, photographie japonaise 1950-2000, la donation Dai Nippon Printing, à la Maison européenne de la photographie.

© Nobuyoschi Araki, collection MEP, Paris, don de la société Dai Nippon Printing

- Du 28 juin au 27 août 2017. Bernard Pierre Wolff, photographies 1971-1984, à la Maison européenne de la photographie.

- Du 20 juin au 24 septembre 2017. Mozart. Une passion française, à la bibliothèque-musée de l’Opéra Garnier .

La Flûte enchantée, Opéra Bastille, 2014 © christophe Pelé - Opéra national de Paris

Les grandes étapes de la réception de Mozart et de sa reconnaissance par le public français : fascination, d’abord, pour la précocité de l’enfant prodige ; adaptation, ensuite, de ses œuvres au goût français ; célébration, enfin, d’un génie musical à nul autre pareil. L’accent est mis sur ses principaux opéras à travers une sélection de maquettes de costumes, d’esquisses de décors et de photos de scènes issues des productions les plus emblématiques, du XIXe siècle à nos jours.

- À partir du 21 juin 2017. Réouverture de l’Hôtel d’Heidelbach, une des dépendances du musée Guimet, au 19 de l’avenue d’Iéna. Collection de mobilier chinois, et exposition temporaire de la collection Ise de porcelaine chinoise. À terme le rez de chaussée de l’Hôtel accueillera la collection de textiles du musée. Le jardin japonais ouvrira au printemps 2018.

- Du 21 juin au 23 octobre 2017. David Hockney, au Centre Pompidou.

Généreuse rétrospective des 60 premières années de la carrière de ce célèbre artiste anglo-californien touche-à-tout et hédoniste.

- Du 21 juin au 4 septembre 2017. 113 ors d’Asie, au musée Guimet. .

L’estampe Kajikazawa dans la province de Kai d’Hokusai, 1831-1833 © Musée Guimet/Richard Lambert

- Du 21 juin au 2 octobre 2017. Paysages japonais, de Hokusai à Hasui, au musée Guimet - Musée national des arts asiatiques. Dans la bibliothèque historique du 2e étage. Du 21 juin au 2 octobre 2017.

- Du 21 juin au 4 septembre 2017. Porcelaine, chefs-d’œuvre de la collection Ise, au musée Guimet / Hôtel d’Heidelbach.

- Du 21 juin au 24 septembre 2017. Costumes espagnols, entre ombre et lumière, à la maison de Victor Hugo.

- Du 23 juin au 10 septembre 2017. Imagine van Gogh, à la Grande Halle de La Villette .

Imagine Van Gogh © lililillilil

Pour expérimenter les émotions que procureraient quelque 200 œuvres du peintre... en dimensions XXL.

- Du 23 juin au 17 septembre 2017. Hélène Delprat : "I Did It my Way", à la Maison rouge.

Inspirée par la littérature, le cinéma, les databases d’Internet, la radio, la presse, Hélène développe au travers d’une pratique quotidienne une sorte de Livre d’Heures grinçant où se mêlent fiction et documentaire. Ses interviews vraies ou fausses, ses dessins radiophoniques, ses peintures, ses vidéos et ses collections d’articles complètent cette inventaire d’un monde fait de hasard et de programmation.

Vali Myers devant son miroir, Paris, 1953. Ed Van der Elsken. Épreuve gélatino-argentique. Collection Stedelijk Museum Amsterdam. © Ed van der Elsken/Nederlands Fotomuseum Rotterdam, courtesy Annet Gelink Gallery
- Du 13 juin au 24 septembre 2017. Ed Van der Elsken, au musée du Jeu de Paume.

Vali Myers devant son miroir, Paris, 1953. Ed Van der Elsken. Épreuve gélatino-argentique. Collection Stedelijk Museum Amsterdam. © Ed van der Elsken/Nederlands Fotomuseum Rotterdam, courtesy Annet Gelink Gallery

Une large sélection des images iconiques de son œuvre photographique : celles de Paris des années 1950, des personnes captées pendant ses voyages et dans sa ville natale d’Amsterdam au cours des décennies suivantes, mais aussi ses livres, des extraits de ses films et de ses diaporamas, plus spécialement Eye Love You et Tokyo Symphony.

Van der Elsken photographie et filme ses sujets dans des situations souvent théâtrales et se comporte en metteur en scène, engageant le dialogue avec les personnes qu’il photographie. Il aime provoquer, inciter les gens à accentuer la personnalité qu’il décèle en eux.

- Du 13 juin au 27 août 2017. Théâtre du mouvement. L’aventure du geste, à la BnF, site Mitterrand. Galerie des donateurs.

La compagnie "Théâtre du mouvement" a joué un rôle majeur dans l’émergence d’un mime contemporain. L’exposition se propose de reconstituer une démarche artistique à l’esthétique singulière qui fait appel à des techniques diverses et n’hésite pas à dialoguer avec la danse, la marionnette, le théâtre, le théâtre non verbal ou le nouveau cirque.

Paul Cézanne, Portrait de l'artiste au fond rose, c.1875, Huile sur toile, 66 x 55 cm, Paris, musée d'Orsay, donation anonyme sous réserve d'usufruit aux musées nationaux, 2000. © RMN/ Art Ressource, NY
- Du 13 juin au 23 septembre 2017. Portraits de Cézanne, au musée d’Orsay.

Paul Cézanne, Portrait de l’artiste au fond rose, c.1875, Huile sur toile, 66 x 55 cm, Paris, musée d’Orsay, donation anonyme sous réserve d’usufruit aux musées nationaux, 2000. © RMN/ Art Ressource, NY

Une sélection de grands portraits de Cézanne, portraits très particuliers, qui se répondent et révèlent sans doute une facette primordiale de cet artiste, personnelle et humaine, relativement peu mise en avant jusqu’à présent : paires complémentaires, série d’un même sujet, développement chronologique, évolutions de style et de méthode, balancements de la ressemblance à l’identité.

- Du 13 juin 2017 au 14 janvier 2018. Valerian et Laureline, en mission pour la Cité, à la Cité des sciences et de l’industrie.

- Du 14 juin au 11 septembre 2017. Steven Pippin, au Centre Pompidou, Galerie de photographies, Niveau -1.

- Du 14 juin au 11 septembre 2017. Hervé Fischer, au Centre Pompidou. Galerie du musée, Niveau 4.

- Du 14 juin au 10 septembre 2017. Saison Histoires naturelles, au Palais de Tokyo, avec :
+ Dioramas, une histoire déconstruite du regard, source d’inspiration inattendue des artistes contemporains.
+ Le Rêve des formes : art, sciences, etc. Une exploration du dialogue ininterrompu, mais truffée d’accidents, entre art et sciences.
+ Et aussi Hayoun Kwon, Gareth Nyandoro, Taloi Havini, Wilfrid Almendra.

- Du 9 juin au 19 novembre 2017. Lee Ungno, l’homme des foules, au musée Cernuschi.

- Du 28 mai au 24 septembre 2017. Un Tsar en France, Pierre Le Grand à la Cour de Louis XV, au Grand Trianon.


- Du 2 juin au 29 octobre 2017. Derain, Balthus, Giacometti : une amitié artistique, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris.

Balthus, Les Beaux jours (1944-1946). Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Smithsonian Institution, Washington, DC, Gift of the Joseph H. Hirshhorn Foundation, 1966 Photography by Lee Stalsworth

200 œuvres pour convaincre que, bien au-delà d’une admiration réciproque et d’une véritable affection dont ils témoigneront tout au long de leur propre vie, c’est une profonde communauté esthétique qui réunissait ces trois-là.

- Du 25 mai au 30 septembre 2017. Dragonland, à Paris Expo / Porte de Versailles / Pavillon 2.1 .

- Du 23 mai au 8 octobre 2017. La pierre magique des Maoris, au musée du Quai Branly, Mezzanine Est.

© Hei tiki (pendant in human form). Gift of Leo Buller, 1911. Museum of New Zealand Te Papa Tongarewa© Hei tiki (pendant in human form). Gift of Leo Buller, 1911. Museum of New Zealand Te Papa Tongarewa

Conçue par le néo-zélandais Te Papa Tongarewa Museum, l’exposition met en lumière ses très riches collections de jade, et les liens existant entre cette pierre aux vertus magiques et le peuple maori.

- Du 16 mai au 13 août 2017. La Bibliothèque, la nuit. Bibliothèques mythiques en réalité virtuelle, à la BnF, site Mitterrand. Galerie 2.

© photo Stéphane Bourgeois

La bibliothèque, la nuit devient une machine à rêves. Grâce à la réalité virtuelle, cette exposition propose un voyage onirique dans le temps et dans le monde, qui mène de Sarajevo à Mexico et d’Alexandrie jusqu’au fond des océans. Invité à vivre une expérience d’immersion muséale et scénographique, le visiteur, au moyen de lunettes vidéo 3D, parcourt une forêt de dix bibliothèques réelles ou imaginaires.

- Du 19 mai au 5 novembre 2017. Medusa. Bijoux et tabous, au musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.

Salvador Dali, Ruby Lips Brooch, 1949. Broche or, rubis, perles © ADAGP, Paris, 2016

Quand les plasticiens s’emparent de l’orfèvrerie : Meret Oppenheim, Man Ray, Calder, Dali, Picasso, et même Fabrice Gygi et Thomas Hirschhorn.

- Du 10 mai au 28 août 2017. Ross Lovegrove, au Centre Pompidou. Galerie 3.

Créateur de la coque de l’iMac et des baladeurs du Walkman de Sony : le designer gallois Lovegrove, fondateur, en 1986 à Londres, du studio Lovegrove et Brown, puis du Studio X.

Simulacre / Guy Roger Janda / Lycéen / Français / Évry / Déc. 2016

- À partir du 3 mai 2017. Collections modernes 1905-1965. Nouvelles présentations, au Centre Pompidou. Niveau 5.

- Du 25 avril au 27 août 2017. Sciences pour tous. 1850-1900, à la BnF, site Mitterrand. Allée Julien Cain.

Astronomie, médecine, sciences naturelles, chimie, aéronautique... Au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle, toutes les disciplines scientifiques sont mises en valeur et popularisées. Si elle trouve ses racines dans le courant des Lumières, la vulgarisation scientifique prend toute son ampleur environ un siècle plus tard, alors que se développe la croyance dans le progrès et l’instruction.

- Du 25 avril au 24 septembre 2017. Sièges en société du Roi-Soleil à Marianne, à la Galerie des Gobelins.

- Du 26 avril au 28 août 2017. Art / Afrique, le nouvel atelier, à la Fondation Louis-Vuitton .

"Les Initiés" (1989-2009), réunit un choix d’œuvres de la collection d’art contemporain africain de Jean Pigozzi, élaborée sous les conseils d’André Magnin. /// "Être là", une exposition collective d’artistes consacrée à l’Afrique du Sud, une des scènes les plus dynamiques du continent africain aujourd’hui. /// La présentation d’œuvres de la Collection liées à l’Afrique, mais incluant aussi des artistes travaillant ailleurs que chez eux ainsi que des artistes afro-américains.


- Du 26 avril au 14 août 2017. Walker Evans, un style vernaculaire, au Centre Pompidou. Galerie 2, Niveau 6.

La rétrospective retrace, de ses premières photographies de la fin des années 1920 jusqu’aux polaroids des années 1970, la totalité de sa carrière à travers plus de 300 tirages vintages provenant des plus grandes collections internationales.

- Du 27 avril au 13 août 2017. Dalida, la garde-robe de la ville à la scène, au musée Galliera.

Dalida. Paris, Bobino, octobre 1958 © Boris Lipnitzki / Roger-Viollet

Dalida est une icône de la mode. Look pulpeux, fifties, swinging London, acidulé, théâtral... elle ne laissait rien au hasard, et les couturiers l’aimaient. Habillée par les plus grands à la ville comme à la scène, en haute couture ou en prêt-à-porter, la miss Égypte à la plastique explosive devient Dalida et fait un tabac à Bobino avec Bambino. Taille marquée, hanche et poitrine moulées, épaule dégagée, chute de reins, tout est vertigineux chez elle.

Robes New Look Carven des années 50, fourreau rouge incendiaire façon Hollywood par Jean Dessès, sobre et chic en Azzaro, robe chasuble du Balmain sixties, costumes paillettes et disco par Michel Fresnay dans les années 1970, classique et indémodable en Saint Laurent, elle a tout osé, tout porté.

- Du 19 avril au 24 septembre 2017. Autophoto, à la Fondation Cartier pour l’Art contemporain.

L’automobile façonne le paysage et permet l’exploration de nouveaux horizons. Elle a aussi bouleversé notre conception spatio-temporelle, offrant un nouveau paradigme à la photographie. Cette exposition rassemble un montage des extraits mythiques de l’histoire du cinéma ainsi que quelque 400 œuvres de photographes historiques et contemporains sur le sujet : Jacques-Henri Lartigue, Ed Ruscha, Lee Friedlander, Jacqueline Hassink...

- Du 21 avril au 4 septembre 2017. L’Architecte : portraits... et clichés, à la Cité de l’Architecture.

- Du 4 avril au 20 août 2017. Jamaica, Jamaica !, au Philharmonie.

La Jamaïque nous aura tant donné, du reggae au remix, du club au sound system, et c’est loin d’être fini ! Une visite bien rythmée...

- Du 4 avril 2017 au 7 janvier 2018. Terra Data. Nos vies à l’ère du numérique, à la Cité des sciences et de l’industrie.

© Simon Belcher- Age fotostock

- Du 5 avril au 21 août 2017. Tokyo - Paris. Chefs-d’œuvre du Bridgestone Museum of Art. Collection Ishibashi Foundation, au musée de l’Orangerie.

Pierre-Auguste Renoir, Mademoiselle Georgette Carpentier assise, 1876, huile sur toile, 97,8 x 70,8cm, Tokyo, Bridgestone Museum of Art © Bridgestone Museum of Art, Ishibashi FoundationPierre-Auguste Renoir, Mademoiselle Georgette Carpentier assise, 1876, huile sur toile, 97,8 x 70,8cm, Tokyo, Bridgestone Museum of Art © Bridgestone Museum of Art, Ishibashi Foundation

Des chefs-d’œuvre, notamment de Monet, Matisse et Pollock, nous visitant du fait d’une rénovation de ce grand musée de Tokyo.

- Du 31 mars 2017 au 8 janvier 2018. Nous et les autres, des préjugés au racisme, au musée de l’Homme.

- Du 30 mars au 15 octobre 2017. Le Procès Klaus Barbie. Lyon, 1987, au Mémorial de la Shoah.

- Du 28 mars au 10 septembre 2017. Ciao Italia !, au musée de l’histoire de l’immigration.

La plus importante immigration que connut la France, de 1850 à 1960 : les Italiens !

- Du 1er avril au 31 octobre 2017. Pierre-Joseph Redouté et le goût des fleurs, au musée de la Vie romantique.


- Du 21 mars au 3 septembre 2017. Olga Picasso, au musée Picasso.

Entre 1915 et 1937, tandis qu’il partage sa vie avec Olga Khokhlova, danseuse des Ballets russes, Picasso réalise des œuvres majeures, issues notamment de sa période classique.

Avec près de 200 œuvres et 80 images d’archives, cette exposition laisse découvrir cet extraordinaire destin d’Olga et la métamorphose que le peintre fera subir à son modèle au fil de l’évolution de leurs relations conjugales.

- Du 14 mars au 22 octobre 2017. Kiefer-Rodin, au musée Rodin.

Carte blanche à Anselm Kiefer qui investira la salle d’exposition et la cour du musée, provoquant la rencontre de ces deux démiurges, pétris de liberté et affranchis des contingences artistiques.

Attirés par l’accident, disponibles au hasard, ils exploitent tous les domaines, manipulent les matières, et s’autorisent nouveaux agencements et mutations audacieuses.

Mêlant le ciment rodinien aux reliques de sa propre vie et à d’autres matériaux inattendus, Anselm Kiefer réalise des vitrines inédites, et sous le verre, l’artiste guette l’étincelle de ses métamorphoses.

Si Kiefer et Rodin se jouent des supports, ils usent des techniques pour digérer l’héritage du passé et célébrer leur culte commun du travail au travers d’une même quête, celle de la vérité, jamais embellie.

- Du 1er mars au 27 août 2017. Game. Une histoire du jeu vidéo, à la Fondation EdF.

45 ans de conquête pour une industrie qui ne manque pas d’appétit.

- Du 24 février au 20 août 2017. Karel Appel. L’art est une fête ! au musée d’Art moderne de la Ville de Paris.

Petite rétrospective sur l’un des fondateurs hollandais du mouvement CoBrA.

- Du 31 janvier au 12 novembre 2017. L’Afrique des routes, au musée du quai Branly - Jacques Chirac, Mezzanine Ouest.

Masque anthropo-zoomorphe © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Claude Germain

Masque anthropo-zoomorphe © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Claude Germain

Berceau de l’humanité, pourvoyeur pour les autres continents de force de travail, d’or et de matières premières depuis des millénaires, l’Afrique a une
histoire inscrite dans la dynamique internationale. Panorama d’un continent au carrefour des mondes, et bien à contre-courant des idées reçues.

- Du 19 janvier au 30 octobre 2017. Shoah et bande dessinée, au Mémorial de la Shoah .

Non sans prudence, erreurs, tâtonnements, mais aussi génie, la BD s’est emparée de la Shoah. Interrogation ici des sources visuelles de ces représentations, de leur pertinence, leur portée et leurs limites (humour, satire).

- Du 6 décembre 2016 au 27 août 2017. Faites vos jeux ! Quand les maths s’en mêlent, au Palais de la découverte .

- Du 19 avril 2016 au 20 août 2017. Bébés animaux, à la Cité des sciences. Éléphanteau, poussin, ou delphineau, cette exposition pour les tout-petits (2 à 7 ans) fait découvrir le monde de 73 espèces, de leur naissance à leur autonomie. À faire debout ou à quatre pattes !

***

Nos préférées, parmi les grandes...

- Du 21 juin au 23 octobre 2017. David Hockney, au Centre Pompidou.

- Du 23 juin au 10 septembre 2017. Imagine van Gogh, à la Grande Halle de La Villette .

- Du 13 juin au 24 septembre 2017. Ed Van der Elsken, au musée du Jeu de Paume.

Paul Cézanne, Portrait de l'artiste au fond rose, c.1875, Huile sur toile, 66 x 55 cm, Paris, musée d'Orsay, donation anonyme sous réserve d'usufruit aux musées nationaux, 2000. © RMN/ Art Ressource, NY
- Du 13 juin au 23 septembre 2017. Portraits de Cézanne, au musée d’Orsay.

- Du 9 juin au 19 novembre 2017. Lee Ungno, l’homme des foules, au musée Cernuschi.

- Du 26 avril au 14 août 2017. Walker Evans, un style vernaculaire, au Centre Pompidou. Galerie 2, Niveau 6.

- Du 19 avril au 24 septembre 2017. Autophoto, à la Fondation Cartier pour l’Art contemporain.

- Du 26 avril au 28 août 2017. Art / Afrique, le nouvel atelier, à la Fondation Louis-Vuitton .

- Du 31 mars 2017 au 8 janvier 2018. Nous et les autres, des préjugés au racisme, au musée de l’Homme.

- Du 4 avril 2017 au 7 janvier 2018. Terra Data. Nos vies à l’ère du numérique, à la Cité des sciences et de l’industrie.

- Du 5 avril au 21 août 2017. Tokyo - Paris. Chefs-d’œuvre du Bridgestone Museum of Art. Collection Ishibashi Foundation, au musée de l’Orangerie. Du 5 avril au 21 août 2017.

- Du 28 mars au 23 juillet 2017. Picasso primitif, au musée du Quai Branly. Galerie Jardin.

- Du 28 mars au 16 juillet 2017. Le monde selon Topor, à la BnF, site Mitterrand, Galerie 1.

- Du 28 mars au 10 septembre 2017. Ciao Italia !, au musée de l’histoire de l’immigration.

- Du 20 mars au 31 juillet 2017. Rodin : l’exposition du centenaire, au Grand Palais.

- Du 21 mars au 23 juillet 2017. Pissarro à Éragny, la nature retrouvée au musée du Luxembourg.

- Du 21 mars au 3 septembre 2017. Olga Picasso, au musée Picasso.

- Du 14 mars au 22 octobre 2017. Kiefer-Rodin, au musée Rodin.

- Du 15 mars au 24 juillet 2017. Jardins, au Grand Palais.

- Du 2 mars au 23 juillet 2017. 21 rue La Boétie. Picasso, Matisse, Braque, Léger... au musée Maillol.

***

Elles vivent leurs derniers jours...

- Jusqu’au 16 juillet 2017. Le monde selon Topor, à la BnF, site Mitterrand, Galerie 1.

- Jusqu’au 16 juillet 2017 (prolongation). Camille Pissarro. Le premier des impressionnistes, au musée Marmottan.

- Jusqu’au 16 juillet 2017. Yallah Africa, à l’Institut du monde arabe .

- Jusqu’au 16 juillet 2017. Le Baroque des Lumières. Chefs-d’œuvre du XVIIIe siècle des églises de Paris, au musée du Petit Palais.

- Jusqu’au 16 juillet 2017. Golem ! Avatars d’une légende d’argile, 132793 au musée d’art et d’histoire du judaïsme .

- Jusqu’au 16 juillet 2017. Balenciaga, l’œuvre au noir, au musée Bourdelle.

- Jusqu’au 23 juillet 2017. Pissarro à Éragny, la nature retrouvée au musée du Luxembourg.


- Jusqu’au 23 juillet 2017. 21 rue La Boétie. Picasso, Matisse, Braque, Léger... au musée Maillol.

Chefs-d’œuvre passés chez Paul Rosenberg, grand marchand d’art et galeriste.

- Jusqu’au 23 juillet 2017. Picasso primitif, au musée du Quai Branly. Galerie Jardin.

- Jusqu’au 24 juillet 2017. Jardins, au Grand Palais.

- Jusqu’au 30 juillet 2017. Claude Iverné. Bilad es Sudan à la Fondation Henri Cartier Bresson.

- Jusqu’au 30 juillet 2017. Mômes et Cie, à la Cinémathèque française.

- Jusqu’au 30 juillet 2017. Grand Trouble, à La Halle Saint Pierre.

- Jusqu’au 30 juillet 2017. France-Allemagne(s), 1870-1871 : la guerre, la Commune, les mémoires, au musée de l’Armée.

- Jusqu’au 30 juillet 2017. Trésors de l’islam en Afrique. De Tombouctou à Zanzibar, à l’Institut du monde arabe .

- Jusqu’au 31 juillet 2017. Rodin : l’exposition du centenaire, au Grand Palais.

***

Et n’oubliez pas les collections permanentes...

Musée de l’Orangerie : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes.


© Musee d’Orsay – Sophie Boegly

Musée d’Art moderne de la Ville de Paris : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes. Gratuit.

Musée du Petit Palais : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes. Gratuit.

Musée des Arts et Métiers : Guide des plus belles pièces des collections permanentes


Photo et photographisme © Roby. Avec l’aimable permission du Musée des Arts et Métiers, Paris.

Musée de Cluny : Guide des plus belles œuvres et pièces des collections permanentes

Musée Carnavalet : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes. Gratuit.

Depuis le 23 mars 2016. CHER(E)S AMI(E)S. Nouvelle présentation des collections contemporaines, dons et donations, au Centre Pompidou. Niveau 4.

Musée de l’Histoire de l’immigration : Guide des plus belles œuvres et pièces des collections permanentes.

***

De toutes les capitales du monde, Paris reste celle dont la vie culturelle est la plus bouillonnante et multiple : davantage de films, d’expositions, de musées, de galeries, et dans des gammes plus larges.

Londres, Berlin, Rome, Madrid, New York et Tokyo font pourtant leur possible… tandis que Shanghai, Pékin, Singapour, et maintenant Doha, montent progressivement en puissance, et que les villes suisses, plus proches de nous, jouissent toujours de la présence de grandes fondations... et d’une tranquillité réputée.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, au Petit Palais, et au Château de Versailles.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon - Bègles - Biarritz - Biot - Blois - Bordeaux - Bourg-en-Bresse - Brest - Cagnes-sur-Mer - Cannes - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - L’Isle-sur-la-Sorgue - Landerneau - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Les-Saintes-Maries-de-la-Mer - Libourne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - L’Isle-sur-la-Sorgue - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco - Montauban - Montpellier - Mougins - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Nogent/Seine -Ornans - Rennes - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire - Saint-Paul-de-Vence - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc, - Bâle - Berlin - Bruxelles - Genève - Liège - Londres - Madrid - Milan - Monaco - Venise

André Balbo

sources : Visites, musées, musées

En images

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.