eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Terres et saveurs > Au potager > Le subtil fenouil > Cueillir du fenouil sauvage

Cueillir du fenouil sauvage

Dernière mise à jour : vendredi 4 octobre 2013, par Marion Augustin

Certes, vous habitez sans doute en ville mais il vous arrive d’en sortir. Et pourquoi pas profiter de ces sorties pour cueillir du fenouil.

La cueillette des plantes sauvages était une activité ancestrale, dont l’habitude et les connaissances se sont peu à peu perdues, l’agriculture permettant de trouver tout ou presque. Il semble que le goût pour des aliments moins standardisés a pour conséquence le retour de la cueillette. Des restaurateurs, du Danemark à la Drôme, mais aussi des botanistes ou des amoureux de la nature explorent aujourd’hui les bords des routes et les bords de mer, à la recherche de goûts singuliers et inattendus.

Même si vous ne connaissez pas grand chose aux plantes et aux herbes folles, comme la plupart des habitants des villes, vous pouvez vous lancer : avec le fenouil, vous ferez rarement "chou blanc" et la plante est vraiment facile à reconnaître. Pour d’autres plantes, des formations à la cueillette des plantes sauvages ont organisées par des associations.

Une grande tige

Le fenouil est une plante bisannuelle ou vivace de 1 à 2m, à port dressé, avec des tiges un peu glauques et cannelées.

Les feuilles alternent le long de la tige avec pétiole engainant. Leurs divisions donnent à la plante un aspect chevelu.

Les fleurs jaunes et petites, sont groupées en ombelle. Les pétales sont enroulés vers l’intérieur. La floraison a lieu de juillet à septembre.

Les fruits sont verdâtres, ovoïdes et aromatiques, à côtes marquées.

L’odeur d’anis

Toutes les parties dégagent une odeur anisée quand on les froisse. Laissez-vous guider par votre nez.

Si toutefois un doute vous traverse les naseaux, ne cueillez pas.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.