eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 8e > Les incontournables du 8e arrondissement de Paris > Galerie Gagosian > Damien Hirst : à Paris et ailleurs, l’exposition mondiale commence un (...)

Damien Hirst : à Paris et ailleurs, l’exposition mondiale commence un vendredi 13 !

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

Du 12 janvier au 18 février 2012, Larry Gagosian orchestrera une manifestation planétaire, conçue comme une exposition unique, « The Complete Spot Paintings 1986-2011 » de Damien Hirst, soit 25 années, au détour desquelles l’artiste racontait :
" J’ai toujours été un coloriste, j’ai toujours éprouvé un amour singulier pour la couleur... C’est-à-dire, je me sers de la couleur en tant que telle. Et c’est de là que sont venus les Spot Paintings, pour créer cette structure et utiliser ces couleurs, et ne rien produire. J’ai soudain obtenu ce que je voulais. C’était seulement une façon de saisir la gaité de la couleur. "

Gagosian Gallery disposant à travers le monde de quelque onze galeries, celle de Paris comprise, il sera exceptionnel que ces événements, présentés comme unique(s) donc, même si c’est à plus d’un titre, se produisent dans le même tempo. Simultanément, les oeuvres de Damien Hirst seront ainsi exposées à New York (3 galeries), Londres (2), Paris, Los Angeles, Rome, Athènes, Genève et la toute nouvelle de Hong-Kong, la galerie de Moscou étant maintenant fermée.

DAMIEN HIRST 5-Bromogramine, 2005 Household gloss on canvas 60 x 60 inches 152.4 x 152.4 cm Image réalisée par Prudence Cuming Associates © Damien Hirst and Science Ltd. Tous droits réservés, DACS 2011 Courtesy Gagosian Gallery

Gagosian Gallery précise bien que cet événement utilise la donnée démographique pour déterminer le contenu de chaque exposition en fonction
de sa localité.

Elle(s) sera (seront) constituée(s) de prêts d’oeuvres provenant d’institutions publiques, de collections privées (un total de 150 prêteurs publics ou privés) et de l’artiste lui-même.

La manifestation débutera dans chaque ville le 12 janvier 2012.

Plus de 300 peintures sont présentes au sein de l’exposition, du premier pois sur carton créé par Damien Hirst en 1986, en passant par la plus petite « Spot Painting » représentant un demi-pois et mesurant 2,54 x 3,81 cm (1996), ou une œuvre monumentale constituée de quatre pois seulement, chacun ayant un diamètre de 152,4 cm ; jusqu’à la peinture la plus récente réalisée en 2011 comprenant 25 781 pois ayant chacun un diamètre de 1mm, et dans laquelle aucune couleur n’est jamais répétée.

Damien Hirst, né à Bristol en 1965, a organisé son activité et sa production dans une structure faisant travailler avant la crise jusqu’à une centaine de personnes.

DAMIEN HIRST 1-Octanol, 2010 Household gloss on canvas 23 x 27 inches 58.4 x 68.6 cm Image réalisée par Prudence Cuming Associates © Damien Hirst and Science Ltd. Tous droits réservés, DACS 2011 Courtesy Gagosian Gallery

Membre des Young British Artists, il a dominé la scène de l’art britannique dans les années 1990.

Damien Hirst réalise des installations où il traite du rapport entre l’art, la vie et la mort, devenue un thème central dans son travail. Pour « que l’art soit plus réel que ne l’est une peinture », il travaille à partir de 1992 à une série constituée de cadavres d’animaux (cochon, vache, mouton, requin, tigre, etc.), parfois coupés en deux, afin qu’apparaissent l’intérieur et l’extérieur. Plongées dans du formol et présentées dans des aquariums, ces sculptures sont appelées à disparaître, leur putréfaction n’étant que ralentie.

Il battra en août 2007 un record de prix en cédant pour 100 millions de dollars une pièce intitulée For the Love of God, réplique en platine du crâne d’un homme décédé au XVIIIe siècle incrustée de 8 601 diamants. Certains ont dit qu’il aurait participé à cet achat pour entretenir sa cote.

Ses premières Spot Paintings présentent des alignements de points colorés dont les titres évoquent le monde médical. Les secondes Spin Paintings, de forme circulaire, utilisent la force centrifuge.

En septembre 2008, Hirst organise une vente chez Sotheby’s, à Londres, court-circuitant les galeries, et violant ainsi une des règles du marché de l’art. La vente connaîtra un grand succès.

Le journaliste et critique d’art Ben Lewis affirme que Larry Gagosian assistait à la vente et qu’il aurait fait exagérément monter les enchères, pour préserver la cote spéculative de l’œuvre de Hirst dont il possèderait des stocks importants. Il n’aurait d’ailleurs pas été le seul dans ce cas.

La Galerie Gagosian loge à Paris dans un hôtel particulier jouxtant la maison de vente Christie’s et faisant face au Mathis, lieu nocturne des VIP de la capitale. 900m2 répartis sur quatre niveaux, des murs blancs et une verrière zénithale surplombant le principal espace d’exposition.

En parallèle de l’exposition, sera publié un catalogue illustré " The Complete Spot Paintings 1986-2011 " (complet et définitif précise le galeriste-éditeur) retraçant chacune des « spot paintings » réalisées par Hirst de 1986 à 2011. Il contiendra des essais rédigés par la commissaire d’exposition du Museum of Modern Art Ann Temkin, le critique d’art Michael Bracewell et l’historien d’art Robert Pincus-Witten mais retranscrira aussi une conversation entre Damien Hirst, Ed Ruscha et John Baldessari.

La 3e édition de l’application iPad de Gagosian Gallery qui sera également lancée en janvier 2012 permettra, en parcourant plus de 90 Spot Paintings, d’apporter une lecture interactive et profonde sur cette série.

J’allais oublier : le vernissage, ou les vernissages, a (ont) eu lieu le jeudi 12 janvier 2012 de 18 à 20h.

Selon la galerie parisienne, une centaine de tableaux seulement seraient à vendre, les prix, bien entendu, ne pouvant en aucun cas être indiqués, mais il se dirait qu’aux enchères, un Spot Painting de Damien Hirst serait capable de valoir, selon les vents, l’âge du capitaine et la sportivité des acheteurs, de 80 000 à 1,5M€. La galerie de Paris ne présente elle que 23 tableaux, dont seulement 7 ou 8 sont à vendre...

Cette exposition précède de très peu la première rétrospective majeure consacrée à Damien Hirst, au cours de laquelle quelque 70 de ses pièces seront exposées à la Tate Modern de Londres (à partir d’avril 2012, pour 5 mois, et pendant les Jeux Olympiques, comme il se doit !), dont les célèbres vitrines d’animaux dans le formol... et le très précieux crâne en diamants "For the Love of God" (est-il si sûr qu’il ait été vendu 100 millions de dollars ? Certains semblent en douter), qui sera visible, s’il vous plaît, gratuitement. Qui peut le plus, peut le moins !

Gagosian Gallery 4 rue de Ponthieu 75008 Paris 01 75 00 05 92

André Balbo

sources : La Tribune de Genève, Wikipédia, Libération, Gagosian Gallery

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.