eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Ile-de-France > Grands lieux en Île-de-France > Château de Versailles > Actualités du Château de Versailles > Découvrez les expositions 2012 du château de Versailles

Découvrez les expositions 2012 du château de Versailles

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

Les guerres de Napoléon. Louis-François Lejeune, général et peintre (1755-1848) Du 14 février au 13 mai 2012 - Aile nord du château de Versailles, Salles d’Afrique

Le peintre Louis-François Lejeune est une figure unique du XIXe siècle. Il mena de front des carrières artistique, militaire et politique. Du siège de Charleroi en 1794 jusqu’à la bataille de la Moskowa, ses oeuvres sont avant tout des documents historiques retraçant son engagement au sein de l’Armée.

14 tableaux de ce peintre original sont conservés au château de Versailles. Qui douterait en les voyant de la véracité de ses toiles ? Son livret militaire ne mentionne-t-il pas ses 11 blessures et ses 17 campagnes ? Il y était et fut le reporter de l’épopée… et de son épopée.

Cette exposition montrera, avec l’aide d’un matériel pédagogique contemporain de Louis-François Lejeune, comment s’élabore un tableau d’histoire à partir de l’observation militaire, des relevés topographiques et des compositions fragmentaires. Toutes les formes du reportage seront abordées pour analyser la place de la vérité historique dans la peinture de batailles.

Valérie Bajou, Conservateur au château de Versailles, est Commissaire de cette exposition.

Versailles à Arras : Roulez carrosses ! Du 18 mars 2012 au 10 novembre 2013 - Exposition au musée des Beaux-Arts d’Arras. Commissariat : Béatrix Saule, Conservateur général du Patrimoine et Directeur du Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon

L’exposition d’ouverture Versailles à Arras : Roulez carrosses ! sera un véritable événement. Il s’agira de la première exposition en France consacrée aux carrosses. Ce sera également la première fois que seront prêtés les berlines et carrosses royaux et impériaux des collections versaillaises.

Sur plus de 1 000 m2, le musée des Beaux-Arts d’Arras accueillera tableaux, sculptures, traîneaux, chaises à porteur, harnachements de chevaux, ainsi que plusieurs carrosses célèbres comme les voitures du cortège du mariage de Napoléon Ier, le carrosse du sacre de Charles X ou l’impressionnant char funèbre de Louis XVIII.

Cette exposition sera donc l’occasion d’apprendre au public comment on voyageait dans l’ancien temps : traction, direction, suspension sont l’objet de progrès continus. Ces œuvres seront de plus mises en scène au moyen d’une muséographie innovante alliant restitutions, animations et multimédia.

Charles-Nicolas Dodin (1734-1803). D’avril à juin 2012

Pour découvrir les talents d’un des peintres les plus doués de la manufacture royale de porcelaine de Vincennes-Sèvres au XVIIIe siècle, dont Alexandre Brongniart dira qu’il avait été le meilleur peintre de figures de Sèvres.

L’exposition retracera l’évolution artistique très lisible et éclairante de l’œuvre de Dodin, à l’instar de celle d’un peintre de chevalet contemporain, présentant le raffinement et la diversité de ses talents. Elle témoignera de l’étendue de ses sources d’inspiration et des profondes correspondances qui existaient entre les arts, peintures, dessins et estampes dans cette moitié du XVIIIe.

Charles-Nicolas Dodin, dont les qualités avaient été précocement reconnues, apporta sa contribution aux plus importantes commandes que reçut alors la Manufacture, garnitures de vases pour madame de Pompadour, madame Du Barry, Louis XV, madame Victoire, plaques des meubles exécutés par Martin Carlin pour Madame Du Barry, services de Catherine II de Russie et de Louis XVI.

Charles-Nicolas Dodin fut essentiellement un peintre "en miniature" ou un peintre de figures, c’est-à-dire qu’il exerça ses talents dans le genre le plus élevé dans la hiérarchie en vigueur à la Manufacture royale.

Dès leur exécution, ses œuvres figurèrent dans les plus grandes collections d’œuvres d’art contemporaines, notamment au château de Versailles et le demeurèrent au siècle suivant.

Commissariat : Marie-Laure de Rochebrune, Conservateur au château de Versailles

Vasconcelos Versailles 2012. De juin à septembre 2012

Depuis 2008, les espaces du Domaine de Versailles s’ouvrent à l’art contemporain. Une occasion de faire dialoguer les grands artistes de l’époque baroque qu’étaient Jules Hardouin-Mansart, André Le Nôtre, Charles Le Brun, Ange-Jacques Gabriel, avec des artistes contemporains tels que Jeff Koons en 2008, Xavier Veilhan en 2009, Takashi Murakami en 2010, Bernar Venet en 2011.

Des rencontres parfois contrastées, parfois fusionnelles, qui font de Versailles un lieu vivant toujours ouvert à la création. En 2012, l’artiste portugaise Joana Vasconcelos, née en 1971 à Paris, sera l’invitée de Versailles.

Certaines de ses sculptures seront produites spécifiquement pour cette exposition.

Versailles et l’antique. Du 22 octobre 2012 au 24 février 2013

Versailles a été une nouvelle Rome à plusieurs titres : par sa démesure, par son ambition de traverser les siècles, et par les multiples références aux grands modèles de l’Antiquité. Au XVIIe siècle, l’Antiquité constitue un absolu indépassable, avec lequel les souverains les plus ambitieux ont voulu rivaliser : c’est pour renouer avec cette grandeur antique que Louis XIV a créé Versailles comme siège du pouvoir.

Plus que tous les autres souverains européens, Louis XIV a cherché à acquérir les pièces antiques les plus prestigieuses ou à les faire copier. Versailles en a été le sanctuaire : statues et bustes des Grands Appartements et des jardins, camées, médailles et petits bronzes du cabinet du Roi. L’ensemble, rassemblé à Versailles et à Marly, offre la vision d’une Antiquité recomposée pour la gloire du Roi.

L’exposition permettra le retour à Versailles d’environ une cinquantaine d’antiques qui y ont figuré sous l’Ancien Régime. L’interprétation de l’Antiquité et la mythologie antique seront évoquées par environ 200 oeuvres provenant des principales collections françaises et étrangères (musée du Louvre, Bibliothèque nationale de France, musée des Beaux-Arts de Besançon, Galerie des Offices de Florence, National Gallery de Londres, etc.) : sculptures, peintures, dessins, gravures, tapisseries, pièces de mobilier, objets d’art.

Commissariat : Alexandre Maral et Nicolas Milovanovic, Conservateurs au château de Versailles et Geneviève Bresc et Jean-Luc Martinez, Conservateur au Musée du Louvre.

Madame Elisabeth (1764-1794) (titre provisoire) 2013 - Exposition au Domaine de Madame Elisabeth

Cette princesse, qui ne se maria pas, obtint de rester à Versailles auprès de son frère Louis XVI et de sa belle-sœur Marie-Antoinette. L’année de ses 19 ans, Louis XVI lui offrit le Domaine de Montreuil, sorte de maison de campagne toute proche du château de Versailles. Musique, sciences, peinture, lecture, broderie, jeux : Madame Elisabeth, pieuse et généreuse, y passait des journées simples et heureuses, entourée de ses amies. Majeure en 1789, elle avait à 25 ans enfin le droit de dormir à Montreuil. Les événements révolutionnaires en décidèrent autrement.

Cette exposition, coproduite avec le Conseil général des Yvelines, se tiendra dans la Demeure et l’Orangerie du Domaine de Montreuil. La Demeure, exceptionnellement ouverte au public, sera un lieu d’évocation du cadre de vie de la princesse à travers les meubles et les objets qui l’entouraient. La scénographie s’attachera à retrouver l’atmosphère intime de Montreuil. L’Orangerie présentera la vie de Madame Elisabeth, de sa naissance à sa mort, en mettant l’accent sur ses séjours à Montreuil, à travers une sélection d’œuvres variées : peintures, arts graphiques, objets.

Commissariat : Juliette Trey, Conservateur au château de Versailles

André Balbo

source : châteauVersailles.fr

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.