eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 8e > Actualités Paris 8e > Sorties dans Paris 8e > Expositions, Paris 8e > Évènements au Jeu de Paume > Laurent Grasso, aux limites de la perception, au Jeu de Paume

Laurent Grasso, aux limites de la perception, au Jeu de Paume

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

"Dans mon travail, dès le départ, je cherche à produire une expérience. Parce que les véritables expériences sont rares."

Avec son exposition « Uraniborg » du 22 mai au 23 septembre 2012 au Jeu de Paume, l’artiste français Laurent Grasso est au cœur des préoccupations qui traversent son travail :
- brouiller le rapport au temps et à la temporalité ;
- rendre floue l’origine des objets montrés ;
- créer un dispositif d’exposition qui modifie l’architecture du lieu où elle est présentée ;
- interroger la perception du spectateur avec des situations qui ont une source documentaire, historique, mythologique mais qui contiennent un potentiel esthétique et fictionnel.

Ainsi l’artiste appréhende-t-il la réalité par ses limites, convoquant ce qui est connu ou familier, et questionnant des problématiques très contemporaines.
Par son exploration des notions d’espace et de temporalité, Laurent Grasso aime l’idée de « créer une fausse mémoire historique » grâce à laquelle dans un siècle, plus encore qu’aujourd’hui, il sera devenu impossible de situer l’époque de création de ses œuvres, produisant ainsi une fausse archéologie du futur. Son travail est un voyage dans le temps qui dépasse définitivement l’actualité.

Par son travail, Laurent Grasso suscite chez le visiteur, qui traversera son installation et visionnera les objets présentés et/ou les films, une forme de tension qui le maintient en grande vigilance. Pourrions-nous dire en profond éveil ? Où est le sens de ce qui nous est montré ? Il y a selon moi une proximité de praxis avec Anri Sala, en ce moment-même au Centre Pompidou. Cette tension qui fait chercher le lien, ou le sens, et qui nous tient à l’arrêt...

Pourquoi les oiseaux sont-ils si souvent présents dans ses œuvres ? Parce que regarder les oiseaux nécessite de pouvoir embrasser de vastes horizons et permet de prendre mieux conscience du tout dont nous ne sommes qu’une partie.

Cet aigle équipé d’une caméra et qui chasse sur les terres des Émirats, est-ce pour nous la liberté de l’envol ? Le danger d’une menace toujours proche et difficilement évitable ? La vulgarité d’une vidéosurveillance ? Ou tout bonnement un espion qui fait son job d’une façon un peu confuse, entre science-fiction et tradition millénaire ?


On Air, 2009, Laurent Grasso, Film 35 mm sur DVD Pro HD, couleur, son, 17 min 30 sec, en boucle. Courtesy Galerie chez Valentin, Paris & Sean Kelly Gallery, New York. © Laurent Grasso / ADAGP, Paris, 2012

Et un sujet comme les jardins les plus extravagants de la Renaissance italienne, ceux de Bomarzo, qui furent redécouverts par les surréalistes et qui font encore l’objet de polémiques entre historiens, comme l’origine des sculptures d’ailleurs, ne pouvaient raisonnablement pas échapper à Laurent Grasso, avec ses nœuds interprétatifs, et sa recherche de créations volontairement énigmatiques.

Dans un parc boisé, ils sont situés au fond d’une vallée dominée par le château des Orsini et peuplée de sculptures grotesques et de petits bâtiments répartis au milieu de la végétation naturelle. Furent-ils, comme on le prétend, le lieu d’actes sexuels inavouables ? Qu’est-ce qui fit que Fellini les retint comme décors de la Dolce Vita ? Pauvres dieux pétrifiés ! Comme ces allégations doivent leur être pesantes !

Pour l’exposition au Jeu de Paume, avec la vidéo, la sculpture, la peinture, le dessin, le dispositif, Laurent Grasso s’intéresse principalement à quatre idées :
- l’observation du ciel,
- la surveillance,
- les « fantômes politiques »
- et la beauté trompeuse.

Laurent Grasso manipule, souvent intentionnellement, l’image en imposant des perspectives uniques et inhabituelles à son sujet. Une perspective en perpétuel changement est au cœur de sa sensibilité esthétique : « L’idée est de construire un point de vue flottant, créant ainsi un décalage avec la réalité. Nous nous déplaçons d’un espace à un autre et c’est également la manière dont nous fabriquons des états de conscience. »

L’exposition est coproduite par le Jeu de Paume, et par le Musée d’Art contemporain de Montréal, avec l’aide de la Compagnie de Phalsbourg.

Les commissaires en sont, en plus de l’artiste, Marie Fraser et Marta Gili.

Simultanément, au Jeu de Paume, l’exposition de la photographe Eva Besnyö (1910-2003), l’image sensible, grande dame du portrait, de l’architecture, et du combat militant des femmes.

Laurent Grasso, « Uraniborg », au Jeu de Paume, du 22 mai au 23 septembre 2012 1 place de la Concorde 75008 Paris. 01 47 03 12 50. Mardi de 11 à 21h, et du mercredi au dimanche de 11 à 19h. Fermeture le lundi, y compris les jours fériés.

Vous retrouverez dans l’article « 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z » les différentes expositions 2012 déjà annoncées par leurs établissements et musées, et dans l’article « Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris », ces mêmes expositions classées par dates.

David méditant devant la tête de Goliath, d’Orazio Gentileschi, huile sur lapis-lazuli, exposition Artemisia

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et vous remercions des suggestions et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : "LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du...".

Nous tentons aussi de vous les présenter par mois : Février, Mars, Avril, Mai, Juin...

André Balbo

sources : visite, Jeu de Paume