eVous
Bientôt les vacances
Accueil Environnement Seniors Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Terres et saveurs > A boire ! > Les vins d’Arbois > Le vin d’Arbois : un vin précis

Le vin d’Arbois : un vin précis

Dernière mise à jour : mercredi 18 avril 2012, par Marion Augustin

Samedi soir, un ami débarque de Bruxelles. Dans ses bagages, il a apporté une bouteille de vin du Jura dont sa famille est originaire. Mais pas n’importe quel vin du Jura : amateur de vins naturels, Mathieu nous invite à partager une bouteille de vin d’Arbois Pupillin rouge, maison Pierre Overnoy, millésime 2009.
Mathieu explique que ce viticulteur est la référence en vin naturel pour les amateurs. Depuis toujours, et précisément depuis le début des années soixante, Pierre Overnoy a choisi de produire son raisin sans ajout chimique et de fabriquer son vin sans soufre. Notre menu est déjà décidé, figues rôties au fois gras et omelette aux girolles. L’Arbois Pupillin s’y accordera-t-il ? Nous verrons bien. L’envie de découvrir ce vin nous tient.

La bouteille est étrangement vieillotte, avec la cire rouge qui protège le bouchon, l’étiquette aux tons écru et lie-de-vin, le nom écrit en arc de cercle. Cette discrétion, voire cette humilité, donne encore plus envie de goûter le vin.
Sur l’écusson, un pélican nourrit ses petits et une devise est écrite : « Sis his quos diligo ». J’apprends plus tard que cela signifie « Ainsi je fais pour ceux que j’aime ». L’annonce est prometteuse.

La bouteille ouverte, nous laissons le vin s’aérer. Dans nos verres, nous découvrons la jolie couleur de sa robe, d’un rouge clair, transparent, pur. Au nez, le vin est très harmonieux et puissant, sans être lourd. Il s’en dégage des parfums de sous-bois légers et ensoleillés, et de fraises des bois, mûres à point. Ce parfum est très agréable. Comme je sens mieux les parfums avant d’avoir bu le vin, je recule le moment de goûter. Enfin, je cède à l’envie et goûte.
L’Arbois Pupillin rouge 2009 se révèle doux et minéral à la fois, léger et fruité, tout en équilibre, aérien. Surprenant et délicat, il ne ressemble à rien de ce que j’ai pu goûter auparavant.
Notre dîner n’était pas vraiment adapté au vin, mais qu’importe, il a résisté et même plus. La bouteille a été très appréciée et le souvenir en reste étonnement précis et fort. C’est d’ailleurs ce qui pour moi caractérise le mieux ce vin unique : la précision.

Messages

  • C’est tout à fait ça. Bravo Marion. Emmanuel Houillon, le jeune vigneron à qui Pierre Overnoy a transmis son domaine est ultra précis. C’est une sorte de neurochirurgien de la vigne et de la cave. Et leur ploussard est un joyaux. Laurent chez Christian, à qui Juliette vient de dire "laisse un commentaire"