eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Terres et saveurs > Au potager > Le subtil fenouil > Les mystères du fenouil

Les mystères du fenouil

Dernière mise à jour : lundi 30 septembre 2013, par Marion Augustin

Qu’il soit sauvage ou cultivé, les croyances populaires prêtent au fenouil des qualités inattendues, anti-venin ou anti-revenants.... à vous de choisir celles qui vous sont les plus utiles.

Le fenouil a toujours été reconnu pour ses actions bénéfiques sur les hommes. Symbole de jeunesse, de santé et de force chez les Romains, il était déjà largement cultivé et apprécié. La couronne de fenouil récompensait d’ailleurs le gladiateur le plus méritant.

Vecteur de la connaissance

Selon la mythologie grecque, les humains reçurent, des dieux de l’Olympe, la connaissance, sous forme d’un charbon ardent placé dans une tige de fenouil. En l’an 490 avant J-C c’est à la victoire qu’il est assimilé, après la déroute des Perses à Marathon dans un champ de fenouil.

Chaussure gauche

Il suffit d’en glisser une feuille dans la chaussure gauche pour traverser un champ sans courir le risque de se faire piquer par des insectes.

Médecine déjà chez les Egyptiens

Les Égyptiens, les Grecs puis les Romains le cuisinaient déjà. Les usages culinaires étaient presque aussi nombreux que les emplois médicaux. Le fenouil était réputé pour activer la sécrétion du lait chez les nourrices et être utile aux personnes menacées de cécité...

Anti-venin chez les Chinois

Les Chinois et les Hindous neutralisaient les morsures de serpent avec le fenouil...

Contre les sorcières ou les revenants

Si vous voulez chasser les mauvais esprits de votre maison, accrochez vite un bouquet de fenouil aux poutres du plafond .
Et voici un conseil précieux : glissez donc quelques graines de cette plante vraiment bénéfique dans le trou de la serrure et vous barrerez la route des revenants.

Est-ce pour ces raisons que Sir Winston Churchill en cultivait ? Pas vraiment, plutôt pour sa passion du machaon car la plante héberge cette magnifique chenille qui se mue en un non-moins extraordinaire papillon.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.