eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Terres et saveurs > Au potager > La fève > Vivent les fèves - vive le régime crétois

Vivent les fèves - vive le régime crétois

Dernière mise à jour : jeudi 26 avril 2012, par Marion Augustin

Variété de fève ’Red Epicure’,’Primabel’

Pour être en bonne santé, mangez des fèves !

Même si Pythagore l’avait proscrit de son régime alimentaire pour des raisons de santé, la fève est un aliment plein de qualité.

Les fèves sont très recommandées pour les personnes qui mangent peu de viande, car elles sont particulièrement riches en protéines : environ 6 g de protides pour 100 g de fèves. La qualité des protéines de la fève est améliorée lorsqu’on l’associe aux céréales.

Les fèves contiennent jusqu’à 10 g de glucides pour une portion de 100 g et équivaut à peu près, de ce point de vue, à la carotte.

La fève fraîche contient très peu de lipides : environ 0,3 g pour une portion de 100 g. Constitués essentiellement d’acides gras insaturés, ils ont un effet bénéfique sur le taux de cholestérol dans le sang.

La fève constitue un apport important de vitamines B et C et de fibres. 150 g de fèves représentent en effet environ 10 g de fibres, ce qui correspond approximativement au tiers de la quantité quotidienne conseillée. Elle aide ainsi à lutter contre la paresse intestinale, en particulier lorsqu’elle est consommée crue.

Enfin, la fève fournit également des minéraux à votre organisme : du potassium, du magnésium et du calcium.

Les fèves sèches sont plus caloriques que les fèves fraîches.

Voilà pourquoi sur votre balcon, dans un coin de jardin, ou, pour les plus chanceux, dans votre potager, lancez-vous dans la culture de la fève, qui, paraît-il, est simple !

Quelques variétés de fèves :
- De Séville à longue cosse’,
- d’Aguadulce à très longue cosse’,
- Tezierémeraude’,
- Trois fois blanches’,
- Red Epicure’,’Primabel’

Pythagore et les fèves

La relation du philosophe grec et des fèves semble mystérieuse… Est-il mort parce qu’il ne voulait pas traverser un champ de fèves ? A-t-il banni les fèves de son alimentation car elles le rendaient malade ? En tout cas, les fèves sont en effet dangereuses pour les hommes ayant un déficit en enzyme « glucose 6 Phosphate Déshydrogénase » (G6PD). Quant ils mangent des fèves, ils peuvent avoir des poussées de fièvres, des ictères, des frissons… Et cette déficience est particulièrement courante chez les hommes autour du bassin Méditerranéen. Pythagore ou l’un de ses disciples en souffraient-ils ? Le maître avait-il fait le lien entre les symptômes de la maladie et la fève ?

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.