evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Ile-de-France > Vie politique > RER : les solutions pour éviter retards, incidents et cohue

RER : les solutions pour éviter retards, incidents et cohue

vendredi 6 octobre 2017, par Benoît

En décembre 2011, les parlementaires ont demandé la création d’une commission d’enquête sur la saturation du RER francilien. Elle a remis ses conclusions aujourd’hui.

Un train RER à pleine vitesseLundi soir, une série d’incidents a perturbé l’ensemble du réseau RER pendant plusieurs heures. Une soirée galère pour des usagers qui en ont malheureusement pris l’habitude. Deux mois plus tôt, c’étaient en effet 2.000 Franciliens qui se trouvaient bloqués pendant 3 heures dans le tunnel reliant Charles-de-Gaulle-Etoile à La Défense.

Une commission d’enquête des parlementaires a étudié l’éternel dossier de la saturation du réseau. Le député UMP des Yvelines Pierre Morange, rapporteur de l’enquête a notamment évoqué un système "en bout de course" et "vieillissant" car "il n’a pas bénéficié des investissements suffisants sur les 20-25 dernières années". Selon Pierre Morange, 3,6 millions de Parisiens et Franciliens passent 2 à 3 heures par jour dans les transports. Une trentaine de mesures sont évoquées dans le rapport. Voici les 5 pistes majeures esquissées par la commission.

Communication systématique. Les députés demandent à la Ratp et à la Sncf, les deux organismes gérant le réseau, d’informer les voyageurs de manière systématique et en temps réel des incidents. Et ce dans toutes les gares, y compris en langue étrangère. Les députés appellent aussi de leurs vœux un "système d’information des usagers fiable, complet et multimodal".

Gestion unifiée. Les RER A et B sont gérés, selon les tronçons, par la Ratp ou la Sncf. Les parlementaires appellent à la mise en place d’une gestion unifiée de ces 2 lignes d’ici la fin de l’année. Comment est-ce possible à si court terme ? Par le biais d’un poste de commandement unique.

Interventions rapides. Le rapport évoque la présence de pompiers dans les gares ou à proximité afin de favoriser des interventions rapides et d’éviter ainsi des incidents traînant en longueur.

Rames doubles. Une mesure rapide et envisageable à court terme : le déploiement de nouvelles rames à 2 niveaux. Certaines pointent leur nez sur le RER A. Une logique qui doit s’accélérer selon les députés.

Une charte. La commission d’enquête demande aux responsables de la Sncf, de la Ratp et du RFF (Réseau ferré de France) de signer une charte intitulée "Un RER au service des Franciliens". C’est une "méthode de pression politique" selon le député UMP des Yvelines Arnaud Richard. La réponse des organismes concernés ne devrait pas tarder à réagir...

Un coup politique ? Non. La commission d’enquête était présidée par Daniel Goldberg, un député PS, et comprenait des membres de plusieurs courants politiques. Ce qui permet d’espérer d’éviter des mesures contraires en cas de changement de majorité aux élections législatives.

Article publié le 7 décembre 2011, actualisé le 7 mars 2012 avec les résultats du rapport.

Messages

  • Je trouve surtout que ce débat flaire bon la récupération politique...
    Sinon, à mon humble avis, en tant qu’usager quotidien, je pense qu’il faut de plus nombreuses rames, si possible plus de trains double étages et surtout améliorer la régularité !!!!

  • Je croyais que la solution était toute trouvée : le Grand Paris Express, le fameux métro tout automatique... Mais c’est vrai que tout est encore très flou par rapport à ce porjet. Quand sera-t-il en service ??

  • Depuis des années les Parisiens subissent saturation et incidents de réseau répétés dans les transports en commun. Aller au travail est devenu un enfer quotidien. Mêm la circulation des personnes sur les quyais ne se fait plus.

    Nombre d’entre nous devont aussi transporter ordinateur portable, câbles voire dossiers car nombre d’entre nous sont dans le même temps devenus des travailleurs "mobiles". Dans le même temps aussi nous devons travailler de plus longues journées. Bref nous sommes très fatigués.

    Saturation et incidents dont dus à un manque notoire d’investissements durant des années. Mais Paris continue de se targuer d’être la plus belle ville du monde. Pourtant il faut regarder ce qu’ont fait les autres villes ailleurs............

    La solution ? Aucune idée ! Nous avons juste un immense retard à combler . Il n’existe pas LA solution mais de nombreuses solutions à mettre en place - solutions court, moyen, long terme. Il y a urgence. Un jour il y aura une émeute !

  • Personnellement je prends le RER tous les matins et tous les soirs, 2h de trajet par jour.
    Mes cours à Nanterre Université commencent entre 9h00 et 10h30 la semaine, seulement j’arrive à la fac à 8h30 le matin.
    Pourquoi ?
    Parce que si je prends le train plus tard, il est impossible de rentrer dans le rer, il faut pousser, et retenir sa respiration entre chaque arrêt tant on est serré, et vous arrivez en sueur. Vous voulez lire un livre pour faire bon usage de vos 2h de trajet quotidiennes ? N’y songez même pas !
    Les gens restent très civilisés, la plupart polis et dans la même situation détestable que vous... Les trains sont généralement à l’heure, sauf accident/incident de trajet, et ils sont très nombreux, toutes les minutes, impossible d’en faire circuler plus en heure de pointe.
    Mais la ligne est juste SURENGORGEE, noyée dans la masse de migrations pendulaires. Le problème n’est pas dans la régularité des trains, le confort des wagons ou le nombre de places assises, mais dans le fait que la ligne A ne PEUT PAS supporter tous ces voyageurs.
    La solution je ne la connais pas, mais il faudrait d’autres lignes supplémentaires en renfort, ou l’invention (nécessaire) de la téléportation (après tout cela ne consommerait pas de pétrole, non).

  • En attendant le fameux Grand Paris Express, ne faudrait-il pas tout simplement investir dans du matériel neuf, moderniser les lignes... de telle manière que les pannes soient moins fréquentes ?

    • Oui, beaucoup d’argent est parti dans Autolib’, par exemple, alors que le RER en aurait bien besoin...

    • Elise, oui, beaucoup d’argent est parti dans Autolib’... L’argent de Vincent Bolloré !!!

      Pour info, Autolib’ est une délégation de service public, dont la gestion est concédée au groupe Bolloré, acteur privé qui exploite et FINANCE ce projet pour le syndicat mixte de communes Autolib.

      Bolloré n’a rien à voir avec la SNCF ou la RATP !
      Et SNCF et RATP ne financent pas Autolib’ non plus...

      Je ne cerne pas vraiment la pertinence de votre propos. Vous pouvez ne pas aimer ou n’être pas concernée par Autolib’. Mais que cela ne vous fasse pas écrire des choses trop éloignées de la réalité. Votre contribution ne sert pas le sujet, au contraire, elle l’embrouille, à mon sens.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.