Accueil > Expositions

Narbonne. Musées et expositions

22 janvier 2017 par André Balbo

Narbonne, dans le département de l’Aude, est en région Occitanie. La commune est traversée par le canal de la Robine, classé au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO depuis 1996.

Le Musée d’Art et d’Histoire de Narbonne

- Le Musée d’Art et d’Histoire de Narbonne Ancien Palais des Archevêques, Place de l’Hôtel de Ville, 11100 Narbonne. 04 68 90 30 54 ou -5. En saison basse, du 1er octobre au 31 mai ouvert tous les jours de 10 à 12h et de 14 à 17h, fermé le mardi. En saison haute, du 1er juin au 30 septembre, ouvert tous les jours de 10 à 18h. Fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 11 novembre et 25 décembre.

Ce musée, le principal de la ville, est abrité dans le palais des archevêques de Narbonne. Doté de collections de beaux-arts et d’arts décoratifs, sa réputation se fonde essentiellement sur ses collections de faïences anciennes (des XVIIe et XVIIIe siècles : Nevers, Moustiers, Marseille, Rouen) et, plus que tout, sur ses peintures orientalistes.

En peinture ancienne, des tableaux italiens, de la Renaissance mais surtout des XVIIe et XVIIIe siècles, dont des œuvres de Pier Francesco Fiorentino, Benvenuto Tisi dit "Il Garofalo", du Tintoret (Vierge à l’Enfant avec des saints), de Lorenzo Lippi, Luigi Garzi (Le Voyage de Jacob), Francesco Solimena (L’Adoration des bergers), Giuseppe Bonito (Portrait d’une jeune Fille, 1745), et Giovanni Paolo Pannini (Alexandre le Grand devant le tombeau d’Achille).

Pour les Écoles flamandes, peintures de Jan de Beer, Pieter Bruegel le Jeune (Danse de Noces), Jan Brueghel l’Ancien (Études de tête d’un brocard), Abraham Bruegel (Fleurs, fruits et oiseaux)...

En peinture espagnole, venu de la collection de Louis-Philippe Ier, un remarquable Saint André de José de Ribera.

Pour la peinture française des XVIIe et XVIIIe siècles, des tableaux de Pierre Mignard, Claude Lefèbvre (Portrait de Henri de La Tour d’Auvergne, vicomte de Turenne), Bon Boullogne, Pierre Patel, Hyacinthe Rigaud (Autoportrait), Jean-Marc Nattier, Louis-Michel Van Loo (Portrait de Louise-Thérèse d’Orléans, duchesse de Bourbon), François Boucher, Jean-Baptiste Greuze, et Pierre-Paul Prud’hon.

Jean-Joseph Benjamin-Constant - Le Caïd marocain Tahamy (2e moitié du XIXe - début XXe s.)

Du XIXe siècle, œuvres notamment de Théodore Géricault, et François-Xavier Fabre... et la première collection permanente de peintures orientalistes en France, présentée dans deux salles, décorées en palais maghrébin et à la façon de ce que fut la mosquée de Cordoue.

125 œuvres, dont des tableaux de maîtres du genre comme Étienne Dinet, Eugène Fromentin, Jean Lecomte du Nouÿ, Jacques Majorelle, Benjamin-Constant, Charles-Théodore Frère et Narcisse Berchère.

Le Musée lapidaire de Narbonne

- Le Musée lapidaire de Narbonne. Place Lamourguier, Église Notre-Dame-de-Lamourguier, 11100 Narbonne, 04 68 90 31 34. musees@mairie-narbonne.fr. Fermé le mardi, ouvert les autres jours de 10 à 12h et de 14 à 17h. En été de 10 à 18h. 9, 6 ou 4€.

© Ville de Narbonne

+ Le Musée lapidaire est issu du démantèlement des remparts de Narbonne qui a été ordonné par Napoléon III. Il regroupe dans une église désaffectée du gothique méridional, vestige d’un couvent bénédictin du XIIIe siècle, un ensemble impressionnant d’éléments lapidaires gallo-romains provenant des anciens monuments antiques de la ville.

Des études entreprises en 1980 par les chercheurs du Centre Camille Jullian (CNRS Aix-en-Provence) ont reconstitué avec succès des parties de ces monuments antiques. 1300 pierres, dont 700 inscriptions ou fragments d’inscription, appartenant en grande majorité aux deux premiers siècles de notre ère, sont présentées dans l’ancienne église Notre-Dame-de-Lamourguié. La plupart relève de l’art funéraire romain, d’autres appartenaient à des monuments publics ou se référaient à la vie officielle, des pièces sont paléochrétiennes, d’autres du Moyen Age et même de l’époque moderne.

La Médiathèque du Grand Narbonne

- La Médiathèque du Grand Narbonne, 1, bld Frédéric Mistral 11100 Narbonne. 04 68 43 40 40. Entrée libre.

+ Du 6 janvier au 25 février 2017. Les crayons, témoins de l’histoire

Une galerie kaléidoscopique reflétant la diversité et la vivacité de la production durant près d’un siècle à partir de 1830 en ces temps où le dessin était le principal écho de l’expression populaire.

Symboliquement, les dessins de presse des XIXe et début du XXe siècles se dévoilent en janvier, deux ans après le massacre à Charlie Hebdo et le vernissage a eu symboliquement lieu le 7 janvier...

L’illustration dessinée ne date pas d’hier. Rémy Castan, instigateur de l’exposition avec l’Atelier Tintamarre, précise : “Il faut se mettre dans le contexte de l’époque, entre 1830 et 1918. Les dessins de presse sont les ancêtres de la photographie. Ils permettent, comme les chansons, de savoir comment l’histoire a été perçue. Comment différents dessinateurs ont raconté un même événement, en fonction des sensibilités politiques ou humaines”.

L’objectif de l’exposition ? “Montrer d’où vient la caricature et le dessin de presse, remonter le fil des origines du dessin et de la BD. Cela avait une grosse influence. Avoir sa caricature jadis dans la presse pour un homme public, c’était comme avoir aujourd’hui sa marionnette aux Guignols de l’Info ! ”.

Illustration © Atelier Tintamarre

Avant le “choc des photos”, c’est le “poids de l’image” qui se mesure, à l’aune des documents présentés : “Il n’y avait que l’image, le dessin, pour illustrer un article. La relation d’un fait arrivait en plus, toujours en décalé, très loin de l’immédiateté actuelle”.

C’est dire l’importance du coup de crayon ! Rémy Castan complète : “Avec l’Atelier Tintamarre, nous sommes des spécialistes des collections autour du dessin de presse. L’exposition reflète notre travail. Nous nous adaptons au lieu, en proposant par exemple du grand format original, d’où est tiré un dessin beaucoup plus petit. Nous avons également une galerie de portraits, exercice qui se pratiquait fréquemment dans la presse d’antan”.

En préambule de l’exposition 2017, Tintamarre a participé à sa façon aux Journées de la laïcité en accrochant une vingtaine de dessins à la Médiathèque du Grand Narbonne, le 9 décembre. Les crayons de la laïcité ont précédé ceux de l’histoire. Mine... de rien, le dessin a toute sa place depuis presque 200 ans. “Les humoristes à la base, c’était une famille de dessinateurs”. Et côté férocité, notre siècle n’a rien inventé...

L’Aspirateur

- L’Aspirateur. Avenue Maître Hubert Mouly, 11100 Narbonne. 04 68 90 50 91 ou - 30 65. culture@mairie-narbonne.fr. Du mardi au samedi de 14 à 18h. 4€.

+ L’aspirateur, lieu d’exposition et de création, propose 3 expositions par an, dont un moment réservé à une résidence d’artiste (parfois ouverte au public).
Bâtiment brut de béton et de verre, il offre 800 m² de lieux d’exposition.
Ouvert au public uniquement durant les périodes d’expositions temporaires. En dehors de ces périodes, le personnel de l’Aspirateur est à votre disposition au service Culture et Patrimoine (04 68 90 30 65).

Le Festival Sportfolio

- Le Festival Sportfolio 04 68 90 30 68.

+ Fin mai / début juin 2017. Festival Sportfolio www.festivalsportfolio.fr

L’an dernier, le Festival Sportfolio s’est déroulé du 27 mai au 19 juin 2016. Narbonne a alors été le lieu pour découvrir un choix des plus belles photographies de sport de la planète.

14 expositions différentes étaient accessibles à tous gratuitement. Imaginées avec soin, nourries par la curiosité et la compétence de Jean-Denis Walter, directeur artistique, les expositions présentées montraient la palette infinie de ce genre photographique exigeant. Reportages, portraits, actions, un mélange de grand spectacle et de regard personnel originaux, d’hier et d’aujourd’hui.


Voir aussi :
Montpellier, musées et expositions
Lodève, Narbonne, Nîmes, Sérignan, Sète.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, et au Petit Palais.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
- Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers, - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon : Saintes-Maries-de-la-Mer, L’Isle-sur-la-Sorgue - Biot, - Blois - Bordeaux : Biarritz, Bègles, Libourne - Bourg-en-Bresse - Cagnes-sur-Mer, - Cannes, - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco, - Montauban - Montpellier - Mougins, - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Ornans - Rennes : Landernau, Quimper - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire- Saint-Paul-de-Vence, - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc Berlin Bâle Bruxelles Genève Londres Madrid Milan, et Venise.

À voir également :
- La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en France
- La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en Europe

André Balbo

sources : visites, musées, presse...

Dernière modification : par André Balbo - Crédit image : Courtesies

Améliorez la pertinence de notre contenu en donnant votre avis, en apportant un complément d'information ou une correction

Qui êtes-vous ?
Votre message
Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.