evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Musique > Artistes > Bernard Lavilliers > Bernard Lavilliers : Nouvel album 2017

Bernard Lavilliers : Nouvel album 2017

mercredi 6 septembre 2017, par Jean

Un an tout juste après Baron Samedi, Bernard Lavilliers sortait l’album Acoustique en novembre 2014. Il est suivi par 5 minutes au paradis en septembre 2017.

Après avoir réédité dans les bacs et revisité sur scène son album Pouvoirs (1979), Bernard Lavillers annonce à la rentrée 2016 avoir débuté l’élaboration d’un nouvel opus. Pour cet album, l’artiste s’est entouré de réalisateurs artistiques aux univers marqués : Romain Humeau, Fred Pallem, Benjamin Biolay, Florent Marchet. Il accueille également Jeanne Cherhal pour un duo.
Le 21ème album studio de Lavilliers - intitulé 5 minutes au paradis - est très ancré dans l’actualité. Les deux premiers titres révélés, dont le single Croisières méditerranéennes, marquent d’emblée sa volonté de témoigner des drames de notre époque, si souvent liés au désespoir des populations oubliées. Charleroi évoque l’histoire récente d’une ville qui fait face aux conséquences sociales de la désindustrialisation.

Attendu le 29 septembre 2017, ce disque sera défendu lors d’une tournée débutant en novembre à Evry, passant ensuite à l’Olympia du 24 novembre au 3 décembre 2017, puis se poursuivant à travers la France tout au long de l’année 2018.

Pour être informé des dernières news musicales, suivez-nous sur Facebook !

Avec son nouvel album Acoustique, Bernard Lavillers tire le fil de sa propre discographie. Il revisite certaines de ses chansons les plus emblématiques et s’offre quelques reprises en duo avec Oxmo Puccino (Les Barbares, Jean-Louis Aubert (On the Road Again), Catherine Ringer (Idées noires), ou encore Faada Freddy (Melody Tempo Harmony). Ce disque porte bien son nom puisqu’il a été enregistré essentiellement avec des guitares, un piano, une batterie et une contrebasse.
Disponible le 24 novembre 2014, cet opus aux airs de best-of revenant sur 40 ans de carrière sera promu lors de la tournée du Stéphanois. Celle-ci passe notamment par la scène du Trianon le 10 janvier 2015.

Bernard Lavillers se rappelait au bon souvenir de son public avec la parution d’un nouvel album. Ce disque - le 20e - intitulé Baron Samedi est sorti le 25 novembre 2013. "Je voulais un album qui ait du souffle", disait-il. Du coup, il ne livrait pas un, mais deux CD : dix chansons sur l’un et, sur l’autre, l’adaptation du poème Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France (1913), de Blaise Cendrars. En guise d’introduction, le chanteur proposait l’extrait Scorpion.
Pour défendre ce nouvel effort, Lavillers a donné une série de concerts à l’Olympia, du 25 mars au 6 avril 2014, avant d’aller se produire dans de nombreuses villes de province, privilégiant celles qui disposent d’un Zénith.


"Un jour, Mitterrand avait invité quelques artistes à l’Élysée, dont Renaud et moi, se souvient Bernard Lavilliers. Il m’avait demandé : « Et vous, Bernard, que faites-vous en ce moment ? » Je lui avais répondu : « Comme d’habitude, je chante les causes perdues sur des musiques tropicales... ». Les causes perdues sont les plus belles, bien sûr. Mais je n’aurais pas intitulé un album seulement « Causes perdues ». J’y tiens, même si on ne parle plus, aujourd’hui, de musiques tropicales. Avant la world music, c’est comme cela que l’on appelait la musique brésilienne, la salsa, la musique antillaise… J’ai toujours aimé cette musique. J’ai commencé à jouer de la guitare avec les accords très compliqués de la musique brésilienne. Et j’aime que, dans ces musiques, les grandes chansons ne soient pas toujours joyeuses, même si on danse dessus comme des fous."
Bernard Lavilliers s’est souvenu de sa conversation avec le Président à l’heure de donner un titre à son nouvel album. Ce sera Cause perdues et musiques tropicales. Les causes perdues sont de Paris, de New York, des rives nord de la Méditerranée et de quelques ailleurs pittoresques. Et, comme souvent avec lui, les musiques viennent de partout pour s’emmêler avec passion et décrire le monde dans sa pleine dureté autant que dans ses vives lumières.
Sortie le 15 novembre 2010.

Faisant suite à Arrêt sur image (2001), Carnets de bord (2004), ou encore Samedi soir à Beyrouth (2008), Sound and Vision est le nouvel album de Bernard Lavilliers. Un double album, complété d’un DVD, dont le contenu reste encore mystérieux…
Retrouvez ici l’interview que le chanteur nous avait accordée en mai 2009.
Sortie le 2 novembre 2010.

Bernard Lavilliers est intarissable depuis longtemps sur Léo Ferré. En quelques rencontres, sur la fin de la mythique carrière du chanteur monégasque, les deux hommes étaient devenus amis. Léo Ferré était fier de voir en Lavilliers sa propre relève sur une certaine idée de l’engagement en chansons. Depuis longtemps, Lavilliers reprenait des chansons de Léo. Il en a même fixé quelques-unes sur ses propres albums (Est-ce ainsi que les hommes vivent ?, Préface) et a bien sûr participé à l’album hommage Avec Léo ! en 2003 en reprenant La Mémoire et la mer. Il manquait seulement un vrai spectacle totalement dédié à la fraternité des deux artistes.
Lavilliers chante Ferré fut donc mis en chantier en 2006, en un temps record. Un pari quasi insensé pour Bernard qui sortait à peine de la tournée marathon de son album Carnets de bord. Un répertoire de plus de 25 titres, des concerts enregistrés avec un orchestre symphonique et près de 20 dates en France. Ce témoignage est disponible en DVD depuis le 4 mai 2009.

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.